Partagez
Aller en bas
avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1875
Age : 24

Re: L'Archipel du Dingue

le Sam 30 Déc - 13:40
Matis fronça les sourcils, faisant un pas en arrière pour se mettre en garde, clairement méfiant. Etait-ce l'une de ces capacités finales, équivalents de leur Art Ultime, dont leur avait parlé Acht au briefing ? Il fut tout à coup beaucoup plus sur la défensive, semblant réfléchir à un plan d'action. Son esprit se bousculait alors entre les multiples âmes qui l'habitaient.

*Ca sent mauvais, on devrait se replier ou réfléchir à une nouvelle tactique... Tu déconnes ?! On est si près du but ! Quelque soit son attaque, elle ne marchera pas si on la tue avant ! Taisez-vous, laissez-moi réfléchir... Commençons déjà par tester ceci.*

-Matis : Peinture Destructrice, activation !

Comme précédemment, toute la peinture multicolore fut détruite, et ce qu'elle contenait avec. Chaque Meloetta avait désormais un trou dans la main, qui bien qu'insuffisant pour causer plus que de la douleur à la Légendaire déchue, prouvait qu'elle pouvait toujours être atteinte avec la peinture de l'Homme-Queulorior. Le problème maintenant était de réussir à viser la bonne Meloetta, ce qui semblait impossible en théorie, sachant qu'il ne restait à Matis plus qu'une activation. De plus, il était également impossible pour lui de faire un tracé à l'axe parfait, qui toucherait toutes les Meloetta en même temps. Et que se passerait-il si la bonne cible, juste la bonne cible, esquivait le tracé ? Mais alors que Matis hésitait, surtout avec ses deux autres colocataires qui se battaient sur la stratégie à tenir, la deuxième note au-dessus de sa tête s'effaça complètement. Le Stalker, de par son expérience artistique, comprit alors la définition du requiem selon cette femme. A la fin de celui-ci, quand la dernière note aura disparu, il mourra, inéluctablement. Matis se mit à trembler, son esprit faiblissant, ne sachant plus quoi faire. De même, Mickael n'arrivait plus à défendre son idée de jouer la défense, étant donné qu'il ne leur restait plus beaucoup de temps. Ce fut à cet instant précis, cet instant de faiblesse de la part de ces deux âmes, que tout se renversa dans la tête de Matis.

-Matis : On est... foutus... C'est hors de question !

Les yeux du lieutenant Stalker semblèrent comme enflammés, et une force différente d'auparavant prit clairement le contrôle de son corps, alors que sa voix était de plus en plus forte et colérique, même avec les changements de personne.

-Je ne me laisserais pas crever comme une merde, je suis pas comme vous ! Mais on a plus qu'une attaque ! Et si peu de temps ! Eh bien, finissons-en MAINTENANT !

Matis, ou en tout cas le corps de Matis, empoigna à deux mains le pinceau, et le fit tournoyer à toute vitesse, le faisant tourner autour de lui et projetant des traits circulaires de peinture dans tous les sens. Très rapidement, déjà trois quarts du champ de bataille était recouvert de peinture.

-Matis : Arrête ça, tu vas nous épuiser ! Peu importe ! Je vais créer une attaque impossible à esquiver pour quiconque ici ! Clones ou pas ! Et vous me servirait de carburant ! Non, tu vas détruire mon oeuvre ! Arrê...

Les voix de Matis et Mickael disparurent, comme absorbées par la furie de ce troisième homme, sans nom,
qui avait totalement pris le contrôle de leur corps, et avait déchaîné sa peinture destructrice sur tout le champ de bataille, ne laissant pas la moindre chance à Meloetta d'échapper à cette attaque finale. "Matis" se mit alors à crier tout en terminant de préparer son attaque, et alors que ce chant funeste était à son apothéose.


-Je survivrais ! Comme à chaque fois ! Les deux autres ont disparu, ou plutôt sont MOI !
Je suis UNIQUE ! Et je n'ai pas passé tout ce temps dans un corps de Girafarig pour mourir ici ! Des années de lutte pour ne pas disparaître, dilué par son âme ! Peu importe si cette attaque me met dans le coma des heures ou des jours, JE VAIS GAGNER ! ENCORE ET TOUJOURS !


Il tendit le pinceau sur le côté, mettant sa main à plat face au manche de celui-ci.

-Je ne suis pas Matis Taneva ! NI MICKAEL FURES ! JE M'APPELLE... MARK ANKOV ! ET JE SUIS CELUI QUI VA T'ELIMINER ! PEINTURE DESTRUCTRICE, ACTIVATION !

Mark prit alors un dernier élan, un peu avant la fin du requiem, et abattit sa main vers le manche du pinceau, dans un choc final et imminent.

__________________________________


Spoiler:
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2935
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel du Dingue

le Sam 30 Déc - 15:21
La jeune femme ferma les yeux en écoutant les paroles de l'inconnu. Elle devait rester calme, elle, majestueuse. Faire honneur à la musique avant tout. C'était plus qu'un credo pour elle. Elle murmura, d'une voix presque inaudible à nouveau :

-Ni Matis... Ni Mickael...

Ses yeux se rouvrirent alors, et au moment où son chant semblait être le plus beau, la plus pure de toutes les choses sur Terre, la main de Matis, ou plutôt de Mark, se stoppa net dans les airs avant de toucher le pinceau. Alors que la Déchue chantait, une note de musique apparût sur le front de l'homme-Queulorior, d'un vert étincelant.

Meloetta : Tu es donc seul et imprudent ♪. Tu sais ce qu'il y a de plus terrifiant dans un compte à rebours ? Ce n'est pas ce qui arrive après. C'est l'attente. L'attente qui rend fou, qui paralyse l'esprit et qui, dans l'urgence, mène à faire des idioties de ce genre ♫

Le visage de la jeune femme devenait de plus en plus crispé par l'émotion et de plus en plus mature alors que le chant montait dans un ultime creshendo qui s'élevait jusqu'au cieux, pour accompagner la mort de son adversaire. Oui... Accompagner, c'était bien le mot. Son adversaire avait commis une grave erreur, mais comment lui en vouloir ? Elle n'avait jamais trouvé d'opposant qui comprenne la musique à sa façon. Elle n'avait jamais fait face à un artiste assez talentueux pour comprendre que le Requiem n'était pas la cause de la mort mais une parade, un ultime geste d'adieu qui élèverait le défunt jusqu'aux cieux. Mais elle n'arrivait pas à en vouloir à ces hommes qui ne comprenait pas son art. Et surtout pas à Matis : après tout, depuis combien de siècle n'avait-elle pas rencontré un homme aussi proche de l'Art ?

-J'en attendais sans doute trop de vous... Il est difficile de réfléchir en si peu de temps, pas vrai ? On finit par oublier ses points faibles. On finit par oublier mes autres pouvoirs tant celui-ci est effrayant... On s'oublie un peu dans la musique, quelque part. Adieu, Mark, Matis et Mickael. Vous auriez au moins eu la prétention de me divertir et de me blesser par votre Art.

A ce moment précis, le chant s'arrêta brusquement et la dernière note s'évapora. Alors, de nombreuses notes de musiques qui brillaient de plus en plus commencèrent à apparaître sur le Gijinka paralysé, et son corps fût pris de convulsion, il se mît à se tordre dans tous les sens, à s'étirer de plus en plus jusqu'à ce qu'il commence à se déchirer lentement et alors, comme provenant du plus profond de ses entrailles, une musique sereine et douce commença à émaner du corps de la victime :

https://www.youtube.com/watch?v=sCh4TpevAQI

Les doubles de Meloetta commencèrent à disparaître un à un au rythme de la musique, et le corps de la Gijinka se mît à rajeunir. Son aspect majestueux disparût et elle regarda d'un air émerveillé la mort de son adversaire et, alors que le corps se séparait définitivement, elle applaudit avec joie :

-Regardez vous, vous êtes une magnifique œuvre d'art à présent ♪ ! Je n'ai que très rarement entendue une musique aussi belle... Je continuerai à la chanter pour vous hihi ♫ !

__________________________________

avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2935
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel du Dingue

le Sam 10 Fév - 14:31
Sur une île un peu plus au Nord, Sarah fumait tranquillement une cigarette en regardant les corps plus ou moins carbonisés et griffés qui s'étaient entassés face à elle. C'étaient surtout des sbires de bas-étage, mais les trois lieutenants complétement brûlés lui avaient donné un peu plus de fil à retordre. La femme-Arcanin s'étira. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas combattu, des années derrière un bureau l'avait peut-être rouillée... Oui, son dernier combat sérieux, c'était contre Eldor... Elle fronça les sourcils. Quand est-ce qu'il allait revenir, cet imbécile ? On n'avait pas idée de laisser ses soldats comme ça. Son regard croisa celui de la femme-Simulabre, qui semblait encore vivante. Elle tendit la main vers l'ancienne chef des Dacota.

Sarah : Oh, désolé !

Elle écrasa le visage du soldat avec son pied, et de la fumée de plus en plus noire s'échappait du visage du Stalker. Lorsqu'elle le retira, son visage était devenu méconnaissable.

-Je vous ai mal jugé tous les trois... J'ai pensé que vous seriez des adversaires à ma taille. Mais finalement, ça n'a quand même été l'affaire que d'un seul coup pour vous abattre. Si tout le monde est de cet acabit sur cette île... Je ferai mieux de me diriger vers les gros morceaux.

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1875
Age : 24

Re: L'Archipel du Dingue

le Dim 11 Fév - 0:39
-??? : Nyah, des gros morceaux ?

https://www.youtube.com/watch?v=uUmktoDFFKM

Spoiler:

Une ambiance très bizarre se fit alors sentir dans l'air, une légère mélodie venant toucher les oreilles de Sarah. Ce son n'avait aucun point d'origine, c'était comme-ci il faisait partie inhérente des alentours. Un peu plus loin devant la femme Arcanin, une femme aux traits fins et jeunes se tenait debout, en train de se dandiner comme-ci elle se laissait aller au rythme de la fameuse musique. Elle était apparu d'un coup, sur un moment de distraction de Sarah, alors qu'elle était maintenant en plein dans son champ de vision, comme-ci elle était apparue comme par magie. Ses cheveux roses, ses vêtements blancs et roses, les oreilles dépassant de sa tête, ses doux yeux bleus, ses drôles d'oreilles dépassant de sa tête, ses mains gantées reliées dans le dos alors qu'elle bougeait ses hanches, tout en elle la rendait extrêmement mignonne et adorable. Même la voix qui avait prononcé ses premiers mots était gentille, sans la moindre agressivité, totalement innocente. Presque trop sur un tel champ de bataille. Mais le plus étonnant chez elle, était qu'il était impossible pour Sarah de mettre un nom sur l'espèce de la jolie fille, même sur les nouvelles répertoriées de la cinquième génération. La femme rose eut un grand sourire enjouée, et continua sur ses propos en continuant de se dandiner.

-??? : C'est rigolo ! Les gens cherchent tous à se battre entre eux, c'est pas bien ! Et le pire, c'est que ça a rarement du sens... Tu trouves du sens à tout ça toi ? Mais bon, je te pardonne, tu es si jolie et badass, tu sais ! Je vais donc t'aider ! Tu cherches des gens forts, hein, hein ?

La femme tendit alors son index gantée vers une direction spécifique dans la forêt, puis continua ses propos toujours aussi tranquillement et gentiment.

-Là-bas, tu trouveras un combat intéressant ! Et qui en plus donnera du sens à ta vie ! Sauf si tu ne veux pas bien sûr...

__________________________________


Spoiler:
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2935
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel du Dingue

le Dim 11 Fév - 16:49
Sarah balaya rapidement les espaces alentour de son regard, cherchant le point d'origine de cette musique mais sans succès. Sarah ressentait cette musique comme quelque chose de doux et de grave à la fois. Pourtant, la jeune femme face à elle ne lui faisait rien transparaître d'autre que de l'innocence. Elle avait quelque chose d'enfantin et en même temps quelque chose d’intrigant... La femme-Arcanin pouvait dire que c'était une femme en face d'elle, mais elle n'aurait su dire à quelle espèce elle appartenait. Elle n'avait jamais trop suivi cette histoire de nouvelle génération née des mains de Missingno, mais là, c'était peut-être autre chose. En une seule latte, elle fuma toute sa cigarette, qu'elle jeta par terre en regardant la direction que montrait la nouvelle venue.

-Un combat qui donnera du sens à ma vie... J'ai déjà tué assez d'hommes pour savoir que ça n'existe pas...

De la fumée blanchâtre commençait à émaner du corps de la femme-Arcanin et l'air se brouillait autour d'elle tant la température augmentait. Elle passa sa main dans ses longs cheveux blonds et les lança en arrière. Ses yeux bleu semblaient vouloir sonder l'inconnue.

-...Mais aussi pour savoir que je ne peut me fier à personne sur un champ de bataille. Qui es-tu, et pourquoi veux-tu m'emmener là-bas ? Tu n'as l'air ni d'une Stalker ni d'une Déchue... Et tu n'as pas non plus l'air d'une alliée.

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1875
Age : 24

Re: L'Archipel du Dingue

le Dim 11 Fév - 17:07
Cependant, malgré les propos de Sarah, la mystérieuse femme restait imperturbable, toujours un sourire enfantin au visage. Ignorant complètement les questions de la femme Arcanin, elle se mit à danser beaucoup plus amplement sur place et se contenta de répondre que ce à quoi elle daignait donner de l'intérêt.

-Si tu crois cela, c'est parce que comme beaucoup, tu cherches à donner du sens au combat lui-même, et pas à ce qui l'entoure ! Son contexte ! Son environnement ! Va par ici, et ne t'arrête pas, tu ne le regretteras pas, nyah !

La femme se mit à tournoyer comme une danseuse étoile sur elle-même, ses rubans volant gracieusement autour d'elle alors qu'elle lâchait d'une voix douce mais perturbante.

-De toute façon, le futur est écrit, le présent dépend du futur. Ce qui t'attend dans les heures à venir, c'est ta destinée, nyah !

Sur un simple battement de cils de Sarah, la fille aux cheveux roses avait disparu, comme par magie et sans laisser la moindre trace, la musique s'étant arrêté brutalement également.


__________________________________


Spoiler:
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2935
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel du Dingue

le Dim 11 Fév - 18:09
Sarah fronça les sourcils en regardant la jeune femme disparaître et la musique cesser au même instant. Est-ce que c'était une illusion ? Une sorte d'incarnation étrange du destin, si tant est qu'elle y croit ? Elle haussa les épaules et porta une nouvelle cigarette à ses lèvres pâles.

Sarah : Bon, pas la peine de me battre contre quelqu'un qui n'est pas là.

Elle regarda longuement la forêt d'arbres mort qu'on lui avait indiqué. Qu'avait-elle à perdre après tout ? Quoiqu'il s'y trouve, ce ne sera sûrement qu'un combat comme les autres. Elle soupira. Il n'y avait pas de combat comme les autres, pas maintenant. Pas avec de tels effectifs du côté des rebelles et de tels monstres du côté adverse. Elle n'avait pas d'autre choix que d'y aller. A nouveau, elle termina sa clope en une seule bouffée et la jeta derrière elle pour se diriger vers la forêt.

-------------------------

Des lettres Zarbis apparaissaient de plus en plus dans les airs autour de Missingno, semblant tournoyer autour de la fillette dont les pupilles folles bougeaient sans cesse, comme pour ne jamais détacher son regard de ses adversaires. Certaines se collaient à la peau de la fille-Celebi, tatouant sa peau.

D'un coup, des lianes foncèrent vers la jeune fille, qu'elle esquiva d'un geste brusque et agressif. Ses pupilles se calmèrent petit à petit et les Zarbis s'éloignèrent pour s'effacer petit à petit.

Missingno : Vous ne savez pas à qui vous avez à faire... Vous ne savez rien de ce monde ni de pourquoi je l'ai créé... Il y a un temps pour tout... Un pour le commencement et un pour la fin. ACCEPTEZ-LE !

https://www.youtube.com/watch?v=LuEC2YKBLoQ

Et alors que le chef des Déchu criait, des dizaines et des dizaines de voix se confondirent avec la sienne, des voix d'hommes et de femmes, d'enfants et de vieillards, qui n'avaient pour seul point commun cette inflexion de souffrance dans la voix.
Alors les lettres Zarbis se détachèrent de la peau de la jeune fille et se figèrent au dessus de chaque personne présent, chacun ayant un numéro. Eins avait le numéro un, son scribe le numéro deux, Devora le trois, Mirabelle le quatre, Johnny le cinq, la femme-Blizzaroi avait le six. Quant à Missingno, un tas de chiffres qui changeaient constamment étaient au dessus-de lui jusqu'à ce qu'ils se figent en des lettres... MISSING NUMBER. Alors, ce fût l'île entière qui sembla se figer. Chacun put alors constater que les éléments et même les personnes avaient l'air un peu différentes, un peu... Pixelisé. Le corps de Celebi disparût et réapparût d'un coup, comme une image brouillée sur un écran. Le sourire de la fillette était toujours aussi étrange, mais son regard semblait plus apaisé et sérieux.

-Bienvenue dans mon petit palais intérieur... Glitch Island !

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1875
Age : 24

Re: L'Archipel du Dingue

le Dim 18 Fév - 21:42
Blizza. Devora Ben. Mirabelle Thones. Johnny Darsh. Ensemble, ce quatuor formait un groupe de bandits nomades nommés les Sinistres. Ils traversaient les archipels, évitant sagement à leur époque les clans Kentucky et Dacota, afin de créer la discorde et la souffrance sur leur chemin. Ils étaient connus autant pour les dégâts morbides causés sur leur chemin (d'où leur nom de bande) que leur puissance digne de certains soldats de l'armée. Leur puissance combinée, et leur travail d'équipe plus qu'expérimenté, leur permettait de vaincre ou d'échapper à tous leurs ennemis. Jusqu'à ce que, peu après le massacre des Kentucky et de l'arrivée soudaine des Légendaires, ces derniers ne disparaissent sans laisser aucune trace, beaucoup les pensant morts pris entre deux feux lors des combats des Légendaires contre les deux grands clans.

______________________________________________

Sur une des îles de l'archipel Plainia, quelques jours après le massacre des Kentucky et des Dacotas par les Légendaires. Les quatre Sinistres se tenaient autour d'un feu de camp au cours de la nuit, en train de manger leur dîner calmement. Le seul homme du groupe, Johnny Darsh, fumait tranquillement quelque chose semblant peu licite, regardant le ciel l'air distrait.


-Johnny : Pff, dans quel monde vit-on...  J'en ai ras-le-cul de ces enfoirés de gros bonnets qui se disputent la place de "Dieu", de "roi", de "chef"... Au fond, ceux ne sont tous que des connards à l'ego surdimensionné.

La femme Blizzaroi, Blizza, buvait une soupe froide dans son coin, étant la personne la plus éloignée du feu de camp. Elle écoutait Johnny parler calmement de son air froid habituel, et lui répondit d'une voix sinistre :

-Blizza : Ce n'est que maintenant que tu en prends conscience ? Ce monde a toujours été comme ça. Aussi loin qu'on s'en souvienne, ce n'est que guerre, guerre et reguerre. Et après, ils nous traquent pour aller à l'encontre de tout ce système, soi-disant parce que nous sommes des monstres... C'est l'hôpital qui se moque de la charité.

Cette fois, ce fut une femme Vortente aux airs sadiques qui prit la parole, alors qu'elle mâchait encore une bouchée de son repas.

-Devora : Cha c'est chûre ! Juste parce qu'on pille quelques villages et tue quelques enfoirés que personne peut blairer, on a toutes les archipels à dos ! Je suis bien contente de tous les voir se faire massacrer, que ceux soient les Dacotas ou les Kentucky ! Eux n'avaient aucun regret, aucune peine quand ils brûlaient nos villages ou nos champs par des dommages "collatéraux" ! Qu'ils crèvent !


Enfin, la dernière personne du groupe, une magnifique femme Apireine, sirota sa tasse de miel avant de renchaîner sur les propos de la Vortente afin de les appuyer de sa voix gracieuse et malicieuse.

-Mirabelle : Bien d'accord, et ces Légendaires ne valent pas mieux ! "Nous sommes vos Dieux, respectez-nous, blablabla", tu parles, tout ce qu'ils comptent faire, c'est établir une dictature, comme dans le passé ! Aucun d'eux ne se soucie vraiment de nous !

-Johnny : Ouaip... Et bah si c'est ça un Dieu, je peux vous assurer que je m'en passerais largement. Etait-il là quand mes parents se sont fait fumés à cause d'une dette pas payée ? Quand tu te faisais battre et violer par ton père Blizza ?

-Blizza : Absolument pas.

-Quand toute ta région a été ravagée par la guerre, Devora ?

-Devora : Ahah, ça m'étonnerait ! Ces enfoirés !

-Mirabelle : Je te précéde, Johnny. Oui, il n'était pas là quand nous étions tous plongés dans la famine. Et d'ailleurs, ils ne sont toujours pas là pour les personnes que nous faisons souffrir.

-Blizza : Cercle vicieux, cercle sans fin.

-Devora : Hahahahaha ! Quel monde de merde !

-Johnny : Ouaip... Manger ou être mangé, souffrir ou faire souffrir... C'est le monde où nous vivons. Nous n'avons pas besoin d'un dieu puissant, omnipotent, tyrannique, originel. Le dieu dont nous avons besoin, c'est un dieu qui s'occupe de nous.

-??? : Très belles paroles ! Je trouve que vous avez parfaitement raison !


Une voix d'homme assez rauque attira immédiatement l'attention des quatre Sinistres, qui se tournèrent tous vers la source de la voix, à quelques mètres d'eux. Sur un grand rocher, deux Gijinkas se tenaient assis. L'un d'eux était un homme Insécateur avec une faux sur son épaule,  et l'autre une magnifique femme Gardevoir. L'homme Insécateur eut un petit rictus sadique.

-Eins : Et si je vous disais que ce dieu existait ? Un grand dieu, Mavis premier du nom, qui ne pense qu'à vous avant tout ?

-Johnny : Je sais pas qui t'es, mais clairement, je te dirais d'aller te faire t'enculer.

-Devora : Ouaip, des grosses foutaises !

-Blizza : Dégagez et foutez-nous la paix.

-Mirabelle : Un dieu comme ça n'existe pas, fin du débat.

-Eins : ... Hahahahaha ! Et bah vous savez quoi ? Vous avez bien raison ! Mavis, un dieu ? Bien sûr que non ! Ni Arceus d'ailleurs ! Et ces Dacotas, ces Kentucky, toutes ces personnes se faisant passer pour supérieures ? Ils ne valent rien ! Hey, Anastasia, tu entends ça ? On a peut-être pas besoin de les lobotomiser, ceux-là.


La femme Gardevoir était posé sur le rocher, avec une beauté et une grâce inégalable. Les mots qui sortaient de sa bouche étaient doux et magnifiques, envoûtant chaque personne présente naturellement.

-Anastasia : Effectivement... Vous savez, quelques mots de ma part bien placés et je pourrais vous faire croire qu'un tel dieu existe. Tel est mon pouvoir. Mais vous êtes... différents. Vous n'avez pas besoin de ça. Car vous êtes comme nous deux. Vous savez que cela n'arrivera jamais. Aidez-nous ~~ Aidez-nous à tuer toutes ces personnes qui se prétendent supérieurs. Nous n'avons besoin d'aucun Dieu... Alors tuons-les tous. Qu'en pensez-vous ?

Il fallut du temps aux Sinistres pour être convaincus. Mais cela arriva. Car ils étaient sur la même longueur d'onde. Ces deux personnes devant eux les sacrifieraient à la première occasion. Ne leur apporteraient pas ce dieu dont ils avaient besoin. Ils formeraient juste un autre pôle de souffrance dans ce monde, qui viendrait s'ajouter à ce cercle sans fin. Mais après tout... C'était comme ça qu'était le monde. Car ce dont ce monde avait réellement besoin, dans le fond...

C'était d'un dieu capable de le détruire.

_______________________________________________________________


Alors qu'Eins et son scribe restaient prudemment en arrière, restant toujours aussi passifs, le quatuor des Sinistres regardaient d'un air sérieux Missingno, ayant bien compris que ce dernier venait de passer aux choses sérieuses. Cependant, ils n'abandonneraient pas pour autant. Il était déjà trop tard pour reculer. Johnny cracha son joint par terre et l'écrasa.

-Johnny : Faîtes gaffe, je le sens vraiment pas ce coup-là.

-Blizza : Je confirme, tout ceci est très glauque... Mirabelle ?

-Mirabelle : Ouaip, tout de suite ~~ Art Interdit, Miel créateur !


Plusieurs sabres fait de miel flottant dans les airs tournoyèrent autour de Mirabelle, puis foncèrent tous sur Missingno pour le transpercer. Chacun des quatre Stalkers était sur ses gardes, prêt à réagir.

__________________________________


Spoiler:
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2935
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel du Dingue

le Dim 4 Mar - 17:13
Alors que les Sinistres parlaient, le sol de l'île changeait de couleur à une vitesse presque aveuglante, et d'immenses buildings apparaissaient et disparaissaient, tous comme des tronçons de routes, des arbres : l'environnement ne cessait de se modifier, de se distordre, de se pixeliser et de redevenir net de façon à rendre confus quiconque assistait à ce spectacle macabre. La fillette lança un regard circulaire autour d'elle, et son nom changea en "DPbox" au dessus d'elle. Alors que les sabres allaient la transpercer, ils se figèrent et se pixelisèrent pour devenir pixelisé, tandis qu'un message s'afficha au dessus de la fillette dans un cadre noir :

Mais il n'y a pas de cible !

Une voix sembla résonner dans l'esprit de chacun des Stalker mais il s'agissait d'une voix inaudible, de plusieurs voix en fait qui se mêlaient, s'unissaient et se séparaient, mais qui semblaient toujours brouillées, comme un mauvais signal radio.

Un immeuble s'écroula alors et s'effondra en des milliers de petits dés qui roulèrent au sol et s’arrêtèrent tous sur le chiffre 3. Missingno ainsi que les épées se brouillèrent à nouveau et, alors que la petite fille disparu, les épées se mirent à bouger et à foncer vers Devora, épées qui clignotaient et qui ne cessait de bouger et de clignoter pour finalement toutes se changer en des copies conformes de la jeune Celebi qui paraissait de plus en plus pixelisée et qui fonçaient droit sur la Sinistre, et au moment où les Celebis se mirent à l'encercler, leurs silhouettes se brouillèrent à nouveau et leurs bras se transformèrent en des faux de Kabutops qui fondirent sur la femme Vortente.

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1875
Age : 24

Re: L'Archipel du Dingue

le Dim 4 Mar - 18:11
-Mirabelle : Je n'ai plus aucun contrôle sur les épées, si on peut appeler ça des épées !

-Devora : Kss kss, son pouvoir est complètement absurde, je n'y comprends rien... Mais je ne me laisserais par faire pour autant ! Art Interdit, lianes rampantes !


La femme Vortente planta ses doigts dans la terre alors que ces derniers s'étaient transformées en lianes. Puis des dizaines de lianes jaillirent du sol autour d'elle, s'enroulant autour des entités alternant entre les formes d'épées, de Celebi et de Kabutops qui tentaient de l'attaquer. Chaque liane faisant mouche paralysa immédiatement l'objet visé, au-delà même du plan physique, accordant à la Stalker sadique au minimum quelques secondes de répit. Cependant, Devora ne se reposa pas pour autant, et avec une synchronisation surprenante, quitta le cercle formé par les Celebi alors que Johnny se mettait pile poil dans un angle extérieur où les épées Celebi et Missingno lui-même étaient alignés face à lui.

-Devora : Enchaîne-les, Johnny !

-Johnny : Ouaip, ma poule, t'inquiète pas. Art Interdit ! Fumée cendreuse !


Comme tout à l'heure, l'homme Smogo retira son joint de sa bouche et cracha avec une puissance une immense quantité de fumée, bien plus grande que la précédente, qui recouvra en à peine une seconde les épées et Missingno. Mais ce coup-ci, au lieu de laisser la fumée faire son effet progressif sur ses adversaires, Johny tendit sa main vers l'amas immense de fumée, le joint au bout de son pouce et de son index, et d'une pichenette, balança le joint en avant vers la fumée.

-Johnny : On va voir si tu vas pas trouver de cible ce coup-ci.

A l'instant où le joint de Johnny termina de voler et toucha subtilement la fumée de l'homme Smogo, tout l'amas de fumée explosa d'un coup, incendiant tout ce qui était à l'intérieur. Même les Sinistres, à l'extérieur de l'explosion, reculèrent un peu à cause du souffle et sentirent douloureusement la chaleur de l'attaque, seul Johnny restant impassible alors qu'il s'allumait un nouveau joint qu'il avait pris soin de préparer au cas où.

-Mirabelle : M'étonnerait qu'il n'ait rien pris sur une telle attaque ~

-Blizza : Au contraire... Ça m'étonnerait plutôt que ça marche aussi facilement...

__________________________________


Spoiler:
Contenu sponsorisé

Re: L'Archipel du Dingue

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum