Partagez
Aller en bas
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2929
Age : 20
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel du Dingue

le Dim 4 Mar - 23:25
Malgré son ligotage par les lianes, Missingno restait d'un silence incroyable. Seuls ses pupilles bougeaient dans tous les sens, au même rythme que le décor qui se figeait et se remettait en mouvement à chaque instant, les immeubles se déplaçant sans cesse autour des Stalkers et les dés jonchés au sol se désintégrant petit à petit en pixels. La fillette haussa légèrement les sourcils et sourit en voyant John se substituer à Devora. Ils étaient forts. Un sourire sadique éclaircit le visage plaisir du Déchu lorsque le Sinistre cracha sa fumée et qu'il y jeta son joint, provoquant une immense explosions. Alors, un immense cri retentit, un cri si profond que toute une foule de Gijinkas différents semblaient hurler en même temps et brûler alors que seul Missingno se trouvait dans l'explosion. Une fois que l'air chaud balaya complétement l'île, qui sembla se brouiller et se pixelisé au passage de la fumée, il n'y avait plus une trace de Missingno. A la place se trouvait au milieu une immense tombe, avec une jarre posée dessus. Sur la tombe était gravée une suite de chiffres qui ne cessaient de bouger jusqu'à se stabiliser ainsi :

01001101 01001001 01010011 01010011 01001001 01001110 01000111 01001110 0100111

Les voix brouillées qui résonnaient dans le crâne des Stalker se fît plus clair, et à nouveau, ce fût comme une foule qui parlait d'une seule et même voix, avec la voix de la petite Celebi qui semblait prendre le dessus :

-Pourquoi vous battre ? Ce monde doit périr, et vous allez périr avec. Il n'y a que trois principes dans ce monde. L'Alliance, le Néant, la Destruction. Je ne fais que respecter l'équilibre entre les trois. Détruire ce monde. Retourner au Néant. Créer un nouveau monde. Celui-ci n'est plus assez bon, ni pour vous ni pour moi !

La tombe se pixelisa alors à son tour et la jarre posée dessus éclata pour délivrer un esprit noir au yeux rieur et au sourire sadique, qui ne semblait être autre que Missingno. Son image, à nouveau, ne cessait de se pixeliser et de devenir plus nette, comme si elle clignotait. Alors que l'esprit grandissait, le "MISSINGNO" au dessus de sa tête se changea en un 'M et toutes les personnes purent sentir un changement dans la gravité même, comme si tout pesait plus lourd, y compris leur propre corps. Tout avait ralenti, y compris le changement de couleur du sol et les mouvements du décor, mais aussi les gestes des Sinistres, de Eins et du Scribe. L'esprit ténébreux poussa alors un cri strident qui continua comme une note suspendue dans les airs alors même que le Déchu avait cessé de crier physiquement et son corps se pixelisa un peu plus, ses bras semblaient buguaient et se transformaient en faux de Kabutops tandis que des ailes de Ptera apparaissaient dans son dos. Il ne semblait plus qu'une masse informe et inhumaine, qu'un bric à brac de pixels qui se divisa, se démultiplia à nouveau jusqu'à ce qu'il y en ait quatre, chacun fonçant vers un Sinistre, Missingno semblant être le seul à ne pas être affecté par le ralentissement ambiant.

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1869
Age : 23

Re: L'Archipel du Dingue

le Mer 7 Mar - 21:17
Les quatre Sinistres ne purent que regarder avec désarroi la transformation cauchemardesque de Missingno, et dépassés par leur ralentissement et donc la vitesse nettement supérieure du chef des Déchus, les quatre Sinistres se firent tranchés par l'attaque, tombant tous au sol sans avoir pu faire quoique ce soit. Au loin, Eins regardait la scène tranquillement et sans broncher ni esquisser une réaction, alors que son scribe, Miller, continuait à écrire bien que plus lentement. Puis finalement, Eins esquissa un sourire, qui se leva aussi vite que le permettait le ralentissement, et il laissa échapper avec une voix lente et assez ralentie :

-Eins : Aussi monstrueux que Mavis le disait... On dirait qu'il va falloir donner... Tout ce vous valez,
les Sinistres... Survivrez-vous à ce combat... ? ~


Pendant que le chef des Stalkers disait cela, les corps des quatre Sinistres se transformaient progressivement en neige et s'évaporaient en une grande poudrée de flocons. Puis, un peu plus loin, les quatre Sinistres réapparurent en se constituant de neige, comme précédemment dans le combat. Tous étaient impassibles et restaient parfaitement sérieux, avec un sang froid surprenant dans cette situation. Blizza, au milieu d'eux, se contenta de lever, aussi lentement soit-il, ses mains, paumes tendues, et laissa juste échapper :

-Blizza : Voilà... qui correspond un peu plus à mon rythme... Art Interdit... Neige intemporelle...

Indépendamment du ralentissement du temps, de la neige en flocons jaillit des mains, volant autour des quatre Sinistres et de Missingno dans une virevolté envoûtante et majestueuse. Johnny se retrouva alors juste derrière l'ombre de Missingno, son bras tendu vers lui, et cracha de la fumée, même si c'était très lentement. Mais quoique faisait le déchu, cette fumée ne pouvait être touchée ou affectée par quoique ce soit, idem pour Johnny qui finit juste par disparaître en une volée de flocons comme son cadavre précédemment. Puis ce fut Mirabelle qui apparut à des dizaines d'endroits différents sur le champ de bataille, balançant de flaques de miel dans les airs, qui lévitaient lentement avec le ralentissement, donnant un spectacle magnifique. Enfin, alors que tous les corps disparaissaient, y compris les trois initiaux, des lianes jaillirent une à une, très lentement, de différents endroits sur le sol. Et tout était invulnérable au pouvoir de Missingno. En fait, rien ne semblait toucher ces matières transcendantales, comme-ci elle était dans une autre dimension, une autre réalité, un autre temps. Finalement, les quatre Sinistres réapparurent en ligne, devant Missingno, aussi invulnérables que leurs attaques qui commençaient à se cumuler et à se rentrer l'une dans l'autre. Tous parlaient en même temps, mais en un canon suffisamment élégant pour que combiner à leur lenteur, tout soit compréhensible.

-Johnny : T'es flippant, mec... Mais comme à l'image de ce monde...

-Devora : Tu veux détruire ce monde... Bonne idée, vraiment... Mais dans ce cas là toi aussi... ~

-Mirabelle : Tu es aussi fort qu'on le dit... Mais on est préparés à ça... Ne le prend pas mal mais...

-Blizza : Que l'on souffre, que l'on en meure, peu nous importe, nous sommes prêts à tout... Car pour nous...


Des centaines de Sinistres, une véritable armée, apparurent autour de Missingno, comme des images figées dans le temps, faisant tous soit une attaque sur l'ombre, soit s'apprêtant à déclencher quelque chose à un en droit ou un autre, dans un immense puzzle visant une seule cible, jusqu'à ce que finalement tous les Sinistres ensemble, d'une même voix, finissent ensemble leur phrase :

-Les Sinistres : ...Tu dois disparaître Missingno !

Tout explosa alors de mille feux, des centaines de choses se passant en même temps d'un seul coup comme-ci le temps reprenaient son cours. En l'espace d'une seconde, tout explosa, gicla, trancha, gela, réduisant tout à l'état de poussière dans le périmètre recouvert. Les immeubles, les Missingno, il n'y avait plus une seule trace d'eux, comme-ci leur existence même avait été supprimé. Tout était... sinistré. Les seules choses encore présentes étaient les quatre Stalkers, toujours en ligne, n'ayant pas bougé d'un pouce et reprenant finalement leur état normal de vulnérabilité.

-Blizza : Là ce coup-ci, Mirabelle, j'espère qu'on l'a eu...

__________________________________


Spoiler:
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2929
Age : 20
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel du Dingue

le Mer 7 Mar - 23:56
Un vent, calme mais sinistre, souffla sur l'île désolé, tandis que le sol clignotait de plus en plus lentement, jusqu'à s'éteindre, la gravité et le temps redevenant normaux. Tout semblait froid et mort. Vidé de sens et de vie. Alors les chiffres au-dessus des différents Stalkers disparurent, et l'espace d'un instant, certains auraient pu pensé que le combat était enfin gagné. Qui aurait pu survivre à une telle attaque, si ce n'est un monstre ? Mais alors, un message s'afficha au-dessus de chaque personne présente, pour remplacer le chiffre :

DATA CORRUPTED... 6 %

Pourtant, il n'y avait plus une seule trace de l'aura de Missingno. Il semblait vraiment avoir disparu, comme mort. Rapidement, le pourcentage augmentait. 16 %...23 %... 37 %... Le sol clignotait mais plus de plusieurs couleurs, non. Il alternait seulement entre le noir et le blanc. Des gratte-ciels apparaissaient un à un, disparaissant et réapparaissant, mais eux aussi étaient entièrement noirs. 42 %... 59 %... 67 %...

*Qu'avez-vous fait ... ?*

Une voix murmurait à leur esprit, une voix d'outre-tombe. Pourtant, toujours aucune trace de Missingno. On ne reconnaissait ni la voix de Celebi, ni toutes les autres voix qui se mêlaient à celles du Déchu tout à l'heure. Celle-ci semblait plus authentique. Une voix difficile à décrire avec un autre mot que ceux-ci : ancienne, usée et terrifiante. 74 %... 81 %.. Rien ne semblait pouvoir empêcher la progression du chargement, les nombres défilaient... Les immeubles, le sol tout clignotait et disparaissait de plus en plus mais une fois la barre des 80%, tout se figea. Les immeubles qui n'avaient pas fini d'apparaître ou de disparaître complétement restaient ainsi, à moitié figé dans les airs.

*Qu'est-ce que vous m'avez fait, humains ... ? A moi, votre Dieu ?*

84%... 93%... Passé la barre des 90%, les immeubles prirent un air entièrement pixelisé. Le sol se mît à trembler, d'abord légèrement, puis de plus en plus fort. 98%... 99 %... 100 %.
On aurait pu s'attendre à une explosion. Mais le visage rieur du spectre de tout à l'heure apparût sur le sol noir. Le sol, les immeubles, tout sembla alors se désagréger dans des milliers de petits pixels blanc, mais personne ne tomba au sol. Les Sinistrés ainsi que Eins et son scribe se trouvaient dans ce qui semblait être un espace vierge, entièrement blanc, sans point d'horizon. Le corps de la fillette apparût alors non loin d'eux. Au-dessus d'elle était écrit "CORRUPTED". Son corps était entièrement pixelisé, mais son énergie vitale était bien là. Elle était vivante, face à eux, un sourire aux lèvres.


-Eh bien, vous ne m'avez pas fait grand chose en fait, hihi ♪ ! Mais ne vous l'ai-je pas dit ? Ici, c'est chez moi ! Mon îlot, ma maison, mon petit palais intérieur... Vous attaquez sans même réfléchir à mon pouvoir et vous pensez pouvoir me tuer ? C'est ça, une équipe d'élite préparée à me vaincre ? Des personnes qui ne réfléchissent même pas à ce qu'il se passe autour d'eux ! HA ! RIDICULE !

La voix de Missingno était devenue encore plus étrange : le timbre ne cessait de se moduler, de passer d'une tessiture à l'autre. C'était parfois presque inaudible. Son corps, sa voix... Tout offrait un spectacle affreux. Alors Missingno se désagrégea et plus personne ne pût sentir à nouveau une once de sa présence, voire de son existence. Alors, ce ne fut plus au dessus du décor mais au dessus des Sinistrés que s'afficha une barre de chargement :

CORRUPTED DATA : 3 %... 7 %... 14 %... 19 %... 21 %...

La peau des Gijinkas semblait se pixeliser peu à peu alors qu'une nouvelle ville se formait autour d'eux, mais cette fois le sol, les routes, les cours d'eau, les immeubles... Tout était noir avec le visage narquois du spectre de tout à l'heure. Alors qu'un effroyable ricanement ce fît entendre, des mains sortirent du sol pour attraper les Stalkers dont le taux de corruption ne cessait d'augmenter. Le sol tremblait et, d'un coup, tous les immeubles de la ville s'effondrèrent sur les Sinistres.

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1869
Age : 23

Re: L'Archipel du Dingue

le Ven 9 Mar - 20:26
Les quatre Sinistres regardèrent la scène en fronçant les sourcils, tous très embêtés de le voir encore en vie. Ils se remirent alors en posture de combat, esquivant les bras comme ils pouvaient, mais avec tout de même beaucoup de difficultés. Johnny lâcha alors en direction d'Eins.

-Johnny : On va pas tenir très longtemps. Et ces pourcentages, ça sent très mauvais !

-Eins : Effectivement. La mort nous attend sûrement au bout de ces nombres... Mais cela tombe bien, nous avons terminé. Vous avez parfaitement joué votre rôle, les Sinistres, tout comme je l'espérais. Miller !


Le scribe donna alors un dernier coup de plume vif, et tous les mots qu'il avait écrit sur le manuscrit sortirent du papier, volant dans les airs. Eins cracha alors sa clope et l'écrasa de sa botte, avant de tendre son bras vers les mots, qui pénétrèrent alors un par un dans sa peau à grande vitesse. Cependant, la corruption montait également très vite, grimpant énormément à chaque seconde, jusqu'à viser le 100%.

DATA CORRUPTED... 42 %... 48 %... 54 %... 62%...

-Devora : Bon sang, chef, bougez vous ! Ca monte très vite !

-Eins : Ne vous inquiétez pas, c'est déjà terminé. Art Interdit...


DATA CORRUPTED... 70%...

-Transcendance métrique. Piratage universel.

A cet instant précis, le dernier mot rentra dans le bras d'Eins, et tous les pourcentages se stoppèrent net.
En vérité, tout s'était arrêté à cet instant dans l'univers de Missingno. Le chef des Stalkers fronça les sourcils.


-Regarde-toi, Dieu... A te pavaner, à critiquer la façon de se battre de mes subordonnées, à nous infliger des discours divins verbeux... Me laissait autant de temps, me permettant ainsi de récupérer toutes les données qu'il fallait sur toi... Si ça c'est un dieu, ils sont vraiment tous pitoyables. Transcendance métrique, démantèlement !

Eins donna un coup de faux dans le vide, cette dernière laissant une traînée de lignes à puces dans l'air, et d'un seul coup, tout le monde corrompu de Missingno disparut pour ne laisser aucune trace. Ils étaient de retour sur leur île normale, et il ne restait plus que la fille Celebi face à eux, sous sa forme humaine. Les Sinistres soupirèrent d'aise en voyant ça.

-Mirabelle : Nous l'avons fait ! Nous avons tenu assez longtemps ! J'ai vraiment cru qu'on allait y passer à un moment !

-Blizza : C'est terminé... Missingno est vaincu...


Alors que Blizza disait cela, la forme humaine de Missingno ne bougeait plus d'un pouce, comme figée dans le temps, alors qu'Eins s'avançait tranquillement vers lui.

-Effectivement, j'ai pris le contrôle de ton univers que tu chérissais tant. Une simple formalité pour quelqu'un qui contrôle la matrice comme moi. Tu nous as tellement sous-estimé... Grâce à ça, là où je craignais devoir sacrifier mes hommes pour avoir le temps de réunir des données, j'ai eu tout le temps de le faire, sans aucune perte... Tu te demandes pourquoi tu ne peux plus bouger n'est-ce pas ? Disons que j'ai profité de mon piratage pour t'insérer un petit... virus dans le corps. Il annihile tes pouvoirs, et t'empêche de bouger. Ce n'est pas facile à faire d'habitude, mais avec ton relâchement, ce fut si simple... Certes, vu ta puissance, le virus ne tiendra pas longtemps et d'ici quelques dizaines de secondes, tu regagneras tes pouvoirs et ta capacité de te mouvoir. Mais... Tu ne survivras pas jusque là ~~

Eins arriva juste devant Missingno, le regardant dans les yeux l'air froid.

-Eins : C'est douloureux hein ? De se sentir vulnérable. Plus d'invulnérabilité, plus de pouvoirs surpuissants. Je ne vois devant moi qu'une fillette figée dans le temps. Ressens-tu la peur ? Le désespoir ? La mort imminente ? Déguste cette sensation. Car... C'est la dernière que tu ressentiras.

Eins leva sa faux en arrière, l'air impitoyable.

-Et ainsi les Stalkers abattirent le faux dieu de ce monde. Adieu, Missingno.

Et sans hésiter, ni laisser une chance à Missingno de s'en tirer, le chef des Stalkers abattit sa lame tel un bourreau sur le chef des Déchus.

__________________________________


Spoiler:
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2929
Age : 20
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel du Dingue

le Ven 9 Mar - 21:40
Missingno, alors que la partie lui semblait gagnée d'avance, ne s'attendait pas du tout à ce changement de situation. Les données entiérement corrompues, les Stalkers aurait été comme lui et il aurait été comme les Stalkers... Un plan qui lui semblait parfait. Comment imaginer des humains dépasser ce Dieu ? Ce Dieu qui leur avait offert un monde... Ce Dieu qui leur avait offert une vie... Une vie et un monde gâché par la bêtise et la haine de ces mortels. Un Dieu battu par la haine de ces mortels. Prise de conscience froide et cruelle. Tristesse. Un peu de peur sans doute. C'était donc ça, un game over ? La partie qui ne faisait que commencer était déjà fini. Il n'y aurait pas de seconde chance, pas cette fois. A moins que les Déchus l'emportent sans lui... Missingno aurait sourit s'il l'avait pu. La mort. C'est froid et distant la mort. On en revient pas n'importe comment, ça prend du temps. Ce monde n'aura pas besoin de lui pour être détruit. Quand il reviendra, tout sera déjà dévasté. Il était venu offrir une nouvelle chance. Un nouveau monde. Qui sait ? Il n'y arriverait pas de toute façon.

Il ne pouvait rien dire. Il ne pouvait rien faire. Un être jadis omnipotent comme lui était persuadé que rien ne pouvait plus le limiter que ce corps de fillette qui l'empêchait d'utiliser vraiment ses pouvoirs. Son corps d'antan l'aurait fait gagné en un coup... Il ne cessait de regretter son imprudence d'hier et d'aujourd'hui, comme s'il n'avait jamais rien appris. Il était la véritable raison de son échec.


-Eins : C'est douloureux hein ? De se sentir vulnérable. Plus d'invulnérabilité, plus de pouvoirs surpuissants. Je ne vois devant moi qu'une fillette figée dans le temps. Ressens-tu la peur ? Le désespoir ? La mort imminente ? Déguste cette sensation. Car... C'est la dernière que tu ressentiras.


Il ne pouvait rien faire pour échapper au regard d'Eins. Le sien avait sûrement l'air vide. Ridicule. Un Dieu qui perd face aux fruits de sa création... C'était saisissant d'ironie. Pour la première fois, il ne trouvait pas la situation drôle. Il avait encore tant de chose à faire... Détruire les Rebelles et les Stalkers. Rencontrer Dès à nouveau. Revoir de vieux amis. Détruire ce monde. Tout recommencer à nouveau. Son but ultime avait été balayé comme un château de sable. C'était un piètre Dieu. Sa création aussi était ridicule et vide de sens, il le comprenait maintenant, en plongeant son regard mort dans celui d'Eins, à moins que ce ne soit l'homme Insécateur qui regardait en lui. L'homme était devenu son propre projet, plus celui d'un Dieu qui voit tout et qui fait tout. Il ne pouvait même pas répondre. Il ne pouvait même pas s'indigner. Il pouvait juste regarder Eins et, par là même, regarder sa défaite. Il tentait douloureusement de fermer les yeux pour ne pas voir la lame qui s'abatait sur lui. Il avait presque envie de s'excuser auprès de Celebi : ce corps qu'il lui avait volé n'aurait pas bien longtemps servit, et bientôt plus aucune vie ne l'habitera. Il réunit toute ses forces pour fermer les yeux et attendre que la lame ne le transperce.

https://www.youtube.com/watch?v=xsYdLeeHiu0

Mais aucune lame ne transperça son corps. Il rouvrit les yeux et pu voir un homme, de dos, qui avait stoppé la lame avec son katana. Le Déchu écarquilla lentement les yeux. Qui était assez fou pour le sauver, lui qui était venu condamner ce monde ? Une chose était sûr, c'était quelqu'un d'assez fort et d'assez déterminé pour arrêter l'arme d'Eins en tenant son katana avec une seule main. L'épée semblait presque être une extension de son corps tant l'homme la tenait avec facilité. En haut de son crâne, des cornes lui donnait un air diabolique, comme si le Diable en personne était venu le sauver. Missingno aurait pu s'attendre à n'importe quel sauveur, mais pas à celui-ci.

??? : Alors, Eins, on s'attaque à une fillette pour compenser quelque chose ?

L'homme Démolosse appuya un peu sur la lame de l'homme-Insécateur et avança d'un pas, faisant reculer légèrement son adversaire. Ses yeux rouge sang sondaient ceux du chef des Stalker et il eu alors un sourire carnassier, son visage prenant les traits d'un vrai démon.

-Toi et tes hommes, vous n'avez rien à faire sur l'île de mon QG. Vous êtes venus sur le terrain des Rebelles pour les massacrer... Mais il est temps pour toi d'affronter un homme de ta trempe.

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1869
Age : 23

Re: L'Archipel du Dingue

le Ven 9 Mar - 22:33
-Hmm ?

Eins regarda d'un air hautain et méprisant Eldor interrompre son attaque et s'interposer entre lui et Missingno, semblant clairement très agacé par ce contre-temps. Relâchant la pression de sa lame sur celle du katana de l'homme-Démolosse, le chef des Stalkers disparut soudainement et réapparut un peu plus loin, à côté des Sinistres et de Miller, son scribe. Ses yeux parcouraient analytiquement Eldor, de la tête aux pieds.

-Je vois, c'est toi. J'avais précalculé et imaginer bien des cas sur ton retour au cours de cette bataille plus que probable... Mais je dois reconnaître que je ne te penserais pas assez stupide pour sauver l'un de tes plus grands ennemis, pour te mettre à dos un autre. Quoique tu aies fait tout ce temps, venir te mettre face à moi, alors que je suis accompagné de mon escouade rapprochée et que je t'ai vaincu en un coup la dernière fois... Totalement stupide.

Les yeux d'Eins brillèrent soudainement.

-Eins : Laisse-moi punir cette stupidité. Après quoi je tuerais la personne derrière toi tant que c'est encore possible.

D'un coup vif, de la manière que la dernière fois, Eins donna un coup de faux similaire à la dernière fois, à peine perceptible à l’œil nu, visant clairement l'homme-Démolosse.

__________________________________


Spoiler:
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2929
Age : 20
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel du Dingue

le Ven 9 Mar - 23:58
Rapidement, Eldor analysa les mouvements de son adversaire et s'aperçut de la tentative de l'homme-Insécateur de l'attaquer. Il sourit. La rapidité de ses attaques ne pouvaient plus le surprendre comme avant. Il s'était entraîné pour ce jour-ci. D'un geste rapide et maîtrisé, Eldor para le coup du chef des Stalkers.

-Ha ! Qui est l'idiot maintenant ? Si ce n'est celui qui sous-estime son adversaire ! Tes calculs n'ont aucun emprise sur moi. On peut prédire les trajectoires des planètes mais pas les actions des hommes.

Il appuya un peu plus sur la lame d'Eins, son regard plein de flammes. Soudain, il bondit en arrière, alors même que Missingno se relevait et s'éloignait. L'homme Démolosse lança un regard presque entendu vers le Déchu et eu un sourire compatissant. Il était intervenu juste à temps pour cet enflure.

Eldor : J'étais là pile au bon moment, quelle chance pour toi Missingno ♪ ! Tu m'en dois bien une maintenant, haha !

La Déchue fronça les sourcils. Ce n'était toujours pas facile pour ce Dieu d'avouer sa défaite. C'était la première fois qu'on lui sauvait la vie.

Missingno : Qu'est-ce que tu racontes ? Je ne sais même pas pourquoi tu es venu m'aider.

Eldor : Tu as les réponses à certaines de mes questions...

Au moment où il dit ceci, quatre personnes apparurent derrière Eldor. Parmi eux, un homme Lockpin avec des dessins tribaux sur son visage. Petit avec un visage trapu, sa posture semblait hautaine et il avait l'air d'en être déjà prêt à en découdre. À ses côtés se trouvait un Gijinka Archeodong au sexe indeterminé malgré sa longue robe bleu. Ses traits étaient fins comme ceux d'une femme mais elle avait un air sûr de lui ou d'elle et quelque chose de masculin se dégageait de sa posture. Au centre se tenait un homme-Munja, très grand et fin, son corps entier semblait caché par une armure dorée. Son visage semblait être un masque, ses pupilles vides ne clignaient pas. Il dégageait une multitude d'impression et la première était une étrangeté déconcertante, comme s'il était hors de ce monde. Enfin, à côté de lui, un homme Roigada, l'air décontracté et sûr de lui, sirotait une brique de lait de coco, comme si rien de tout ce qui se passait ne le concernait. Fait étrange, aucun de ces Gijinka ne semblait armé : seul l'armure de l'homme-Munja ressortait. Eldor eu un grand sourire narquois et lança à Eins :

-Tu me prends pour un imbécile au point de croire que je viendrais sans une équipe ? Je me suis longuement entraîné, tu sais. J'en ai perdu la notion du temps. Et j'ai trouvé des camarades pendant mon entraînement ! Missingno... Je te l'ai dit. Tu as une dette envers moi, maintenant.

Il montra alors du doigt l'homme Insécateur. Le regard d'Eldor brillait, il avait l'air prêt à en découdre et en même temps très serein, comme si tout allait bien se passer dans tous les cas.

Eldor : Tous les deux, on va défoncer cet enfoiré pendant que mes potes vont s'occuper de ses soldats !

Missingno le regarda d'abord d'un air déconcerté, comme si la situation était impossible. Il croyait rêvé. Il ne savait pas s'il devait rire ou non. Finalement, il éclata de rire, d'un rire enfantin et fou :

Missingno : C'est le genre de retournement de situation dont tout le monde rêve ! Décidément vous, les hommes, vous n'aurez jamais fini de me surprendre ! Hihi ♪

Eldor : Ne ris pas aussi vite. Tu n'es pas le seul que j'ai sauvé. J'ai sauvé tous les Déchus en t'empêchant de mourir de façon misérable, tranché par ce taré. Du coup... Ton camp va aider le mien. On va défoncer ces tarés. La menace des Stalker... Ne sera bientôt plus qu'un souvenir.

Il lança un regard entendu vers le Déchu et lui sourit froidement.

Et vu ta force, ce n'est pas comme si tu avais le choix.

Le Dieu fronça les sourcils. Ce corps d'enfant ne lui attirait que des ennuis. Mais il n'avait visiblement pas le choix. Il poussa un profond soupir et, alors, il claqua des doigts. D'un coup, l'image d'Eldor et de Missingno face à Eins apparut dans le ciel, tout le monde pouvant les voir.

Missingno : Attention tout le monde, écoutez moi bien ! Rebelles et Déchus, vos Chefs vous ordonnent de cesser les combats entre vous sur le champ ! Priorité aux Stalkers. Une menace qui plane sur nos deux camps...

Eldor : Et que nous nous devons maintenant d'éradiquer...

Missingno et Eldor : Soldats, ceci est un ordre de vos supérieurs ! Ensemble, mettons fin à cette bataille et au massacre mené par les Stalkers !

La lame d'Eldor s'enflamma alors, le Déchu et le Rebelle affichant tout deux un regard carnassier alors que, dans un grand flash blanc, les quatre Gijinkas et les quatre Sinistres disparurent. L'homme-Démolosse sourit à nouveau d'un air hautain et fier.

-Maintenant, Eins, cela se joue entre nous, les trois chefs de cette guerre !

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1869
Age : 23

Re: L'Archipel du Dingue

le Sam 10 Mar - 18:07
Eins regarda longuement les quatre "camarades" d'Eldor, et ne fit pas le moindre geste lorsque ses quatre Sinistres disparurent, Johnny lui jetant un dernier regard avant de disparaître. Cependant, malgré tous ces retournements de situation, et l'alliance entre les Déchus et les rebelles pour les vaincre, le chef des Stalkers restait totalement stoïque, alors que son scribe notait des choses frénétiquement, comme tout à l'heure.

-Eins : Tss... J'avais envisagé possiblement une alliance entre les rebelles et les déchus, avec ou sans vous deux... C'était un scénario que j'estimais quasiment impossible et n'en avait pas tenu compte. Mais de toute évidence, j'ai sous-estimé cette possibilité...

L'aura d'Eins éclata soudainement, cette dernière étant très puissante, des lignes de processeurs virtuelles apparaissant de manière sporadique et éphémère autour du Stalker. Ce dernier fit un peu tournoyer sa faux autour de lui comme pour s'échauffer.

-Cependant, ne vous croyez pas gagnants pour autant. Vous pouvez bien vous allier, nos chances de victoires restent de 97%. Tu as paré mon coup, Eldor Stein ? Impressionnant. Tu es capable de te battre, Missingno ? Sans doute, mais pas avec ton pouvoir précédent. Je garde un avantage total.

La faux d'Eins s'arrêta soudainement dans ses mains, cette action provoquant une vague d'air autour de l'arme. Le chef des Stalkers fronça les sourcils, semblant plus sérieux que jamais.

-Je suis Eins l'Epique, de son vrai nom Mercer Stone, je représente Calliope, la muse de l'éloquence et du bien dire. Retenez bien le nom de celui qui mettra fin à vos deux vies si pitoyables.

_______________________________________________

Sur une autre île, Eleanor et Eleador faisaient toujours face à Violetta et Marisa Jünmager, qui regardèrent l'annonce dans le ciel d'Eldor et Missingno, comme à peu près presque toutes les personnes de l'archipel. Marisa avait juste l'air intrigué par ce qu'il se passait, alors que Violetta semblait beaucoup plus embarrassée et inquiète face à cette annonce. Même si elles n'étaient ni elles ni leurs adversaires concernées par cette alliance, en tout cas dans le cadre de leur combat actuel, la femme Rafflesia ne semblait pas du tout rassurée par cette nouvelle.

-Violetta : Bon sang, ils se sont ligués contre nous... Je le savais qu'on allait au casse-pipes, on va tous mourir ici...

-Marisa : Roh, ne panique pas, sœurette ! Il va falloir du temps pour que les deux camps assimilent cette nouvelle et commencent à l'utiliser à leur avantage ! Nous n'avons qu'à profiter de la situation avant ! Et pour commencer...


La femme Joliflor lança un regard malicieux vers Eleanor et Eleador.

-Nous allons commencer par vous deux, les filles ! Ne nous en voulez pas, mais vu la situation, on est obligés de prendre chaque parcelle de ce combat au sérieux !

__________________________________


Spoiler:
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2929
Age : 20
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel du Dingue

le Sam 10 Mar - 21:01
Eleanor et Eleador regardèrent le message de Missingno, stupéfaites. Depuis combien de temps n'avaient-elles pas vues le visage d'Eldor ? Il avait l'air changé et pourtant toujours le même. Elles sourirent. Cela leur redonnait de l'espoir que de revoir leur chef. Elles se sentaient moins seules sur ce champ de bataille, moins submergées par tous ces Stalkers et tous ces Déchus... Oui. Peut-être y avait-il encore un peu d'espoir. Et en même temps, il y avait quelque chose d'inquiétant dans cette alliance. Eleador baissa les yeux. Ces ennemis étaient donc si puissants ? Elle fût tirée de ses pensées par sa soeur qui venait de saisir sa manche. Eleanor lui lançait un regard confiant. Elles y arriveraient comme elles ont toujours réussi dans leurs vies. Ensemble.

Marisa : Nous allons commencer par vous deux, les filles ! Ne nous en voulez pas, mais vu la situation, on est obligés de prendre chaque parcelle de ce combat au sérieux !

Eleanor passa sa main dans ses cheveux et regarda ses adversaires d'un air hautain.

Eleanor : Ce serait bien plutôt à nous de nous excuser...

Eleador : Car ce sera votre dernier combat pour cette bataille... Et pour cette vie en général ~

La jeune femme Papinox se mît alors à battre des ailes de façon extrêmement rapide, répandant des spores extrêmement toxique, et à ce même moment sa soeur Charmillon se mît aussi à battre des ailes de façon à former une véritable tornade de poudre toxique qui fonçait vers les deux soeurs Jünmager.

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1869
Age : 23

Re: L'Archipel du Dingue

le Sam 10 Mar - 21:21
Marisa eut un petit air amusé face à cette phrase, et claqua ses mains l'une contre l'autre, remuant ses fesses en rythme dans une belle danse et claquant de plus en plus en rythme. Cependant, malgré les impressions, ce ne fut pas elle qui contra l'attaque des deux jumelles, mais Violetta. Celle-ci se mît devant sa sœur, et tendit grand les bras alors qu'une légère aura violette recouvrait tout son corps. Toute la poudre toxique envoyée par la Papinox et la Charmillon fut alors aspirée par l'aura et donc le corps de la jeune femme Rafflesia, jusqu'à la dernière trace. Celle-ci ne lui fit d'ailleurs aucun effet, Violetta lançant un regard hésitant mais révélant une véritable puissance.

-Violetta : Désolée, mais je ne vous laisserais pas toucher à ma sœur... Elle compte trop pour moi...

-Marisa : Roh, même au moment d'être héroïque, tu joues la mélancolie, brille un peu de mille lumières, sœurette ! Allez, toutes en chœur, c'est désormais à nous de répliquer !


Avec toujours cette jovialité si prononcée et en contraste avec le pessimisme et la tristesse de Violetta, Marisa claqua une nouvelle et dernière fois dans ses mains, projetant une onde sur un rayon d'une centaine de mètres autour d'elle. Quelques secondes après cela, des plantes commencèrent à pousser sur tout la zone touchée par l'onde. Ces dernières poussèrent à une vitesse vertigineuse, et étaient aussi diversifiées que magnifiques. Grandes, petites, géantes, moyennes. Vertes, colorées, blanches, noires. De toute race, de toute forme, et de tout attribut, créant ainsi un jardin paradisiaque et presque pittoresque. Marisa eut un grand sourire enjoué.

-Marisa : Art Interdit, le Jardin aux mille Couleurs ! Le champ de bataille étant posé, inutile de perdre plus de temps !

L'une des plantes, une carnivore de plusieurs mètres de haut, se trouvant près des deux jumelles, tenta de dévorer Eleanor avec une vitesse considérable pour un simple végétal.

__________________________________


Spoiler:
Contenu sponsorisé

Re: L'Archipel du Dingue

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum