Partagez
Aller en bas
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2962
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Archipel abandonné

le Lun 31 Déc - 17:16
Il y avait eu de la vie ici.
De la vie et tout ce qu'elle apporte. L'amour. La joie. Les querelles. La mort, inévitable. La ruine, enfin. Aujourd'hui, il ne restait plus que des villages abandonnés depuis des décennies, envahit par la végétation qui avait repris le dessus. Les ponts entre les îles, qui étaient peu nombreuses mais immenses , s'étaient effondrées. 
L'homme Roigada, debout sur l'île la plus à l'est, une main dans la poche et sa brique de lait de coco dans l'autre, émit un sifflement impressionné.
—Eh bien, le Maître n'a pas lésiné, comme promis. Nous voilà à des kilomètres de chez Nelly. 
Malgré ses paroles, le ton nonchalant, presque neutre et trainard, de sa voix trahissait ses véritables sentiments. Il n'y avait là rien d'impressionnant venant de son précepteur.
Tout semblait calme chez ce jeune homme. Sa voix, sa posture décontracté, son aura... Qui semblait quasi nulle. Elle était là, mais d'une faiblesse incroyable. Même un enfant aurait eu plus de présence. Rien à voir avec la femme Apireine qui lui faisait face et qui aurait inspiré la crainte à n'importe quel soldat tant elle semblait puissante.
Le jeune Roigada jaugea la jeune femme du regard. Impossible de savoir ce qu'il pensait pourtant derrière ces yeux neutres mais brillant d'intelligence. Après quelques secondes épuisante d'observation, il s'étira et bailla.
—Excuse-moi, mais c'est très fatiguant d'être là. Et enniyeuxr aussi. Vous ne perturbez pas l'Équilibre, nous n'avons donc aucune raison de nous battre contre vous. C'est d'un ennui de se battre pour rien...
Il haussa les épaules, secouant les bracelets et les boucle d'oreille de coquillage qu'il portait. Tandis qu'il parlait, le ciel, auparavant bleu, se couvrit de nuages et une pluie, calme et légère, se mit à tomber sur l'archipel. Le cristal du Gijinka royal sembla scintiller l'espace d'un instant.
—M'enfin, ce n'est pas si grave que ça. Le Maître sait cela, et le Maître est sage. C'est pourquoi il nous a livré un dernier précepte avant que nous ne partions. «Battez-les sans les tuer et vous respecterez l'Équilibre.»
Le jeune Prince lança un regard circulaire et sourit. Les Sinistres séparés, ils représentaient une menace moins grande, mais ils restaient redoutable. Il ne fallait pas baisser sa garde, et cela l'homme Roigada le savait, tout comme ses camarades. Il comprenait très bien les raisons
qui avaient poussé l'homme Munja à les mener à un archipel aussi grand et désert.
Ici, ils pourraient se déchaîner autant qu'ils le voudront sans blesser qui que ce soit.
A la fin de leurs combats, il n'y aurait peut-être plus d'archipel mais il n'y aura en tout cas aucune victime, c'était certain. 
L'homme s'abreuva à nouveau de sa boisson favorite, souriant toujours de façon satisfaite.
—Je ne me suis pas présente et je m'en excuse. Je suis Basile Légion, futur Roi de l'archipel aquatique. Tu te nommes Mirabelle, c'est cela ?
Basile aspira bruyamment le peu de lait de coco qui restait dans la brique puis, constatant tristement que celle-ci était vide, il la laissa choir. Mais avant qu'elle ne touche le sol, la brique se figea dans l'air et se liquéfia. La forme liquide s'étendait rapidement, jusqu'à prendre la forme d'un double parfait du Prince. Il ne se distinguait de l'original uniquement parce qu'il tenait dans sa main droite une brique de lait de coco. Les deux Roigada plongèrent leurs regards calme dans celui de la Sinistre, puis ils declarèrent d'une même voix :
—Vois tu Mirabelle, tout ce combat se fonde sur un seul et même pari... Celui de vous battre sans vous tuer. De vous neutraliser en somme.
Le second Basil termina sa brique de lait et la lâcha, répétant le même processus que le premier Basil. C'était maintenant trois Princes qui faisaient face à la femme Apireine.
—Seras-tu joueuse ? Car en vérité je voudrais pimenter ce combat. Voici mon défi :
Il prononça alors une phrase qui ne pouvait que surprendre la Stalker, tandis que la troisième imitation lâchait sa brique et qu'un quatrième Basile apparaissait.

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1908
Age : 24

Re: Archipel abandonné

le Mar 1 Jan - 16:13
https://www.youtube.com/watch?v=WzxQeDWZMl0

Mirabelle Thones, première des quatre membres des Sinistres, regardait les alentours d'un air nostalgique, presque mélancolique, semblant visuellement ignorer son adversaire. Le Destin était vraiment farouche, pour qu'en cet instant si crucial, où seul comptait la guerre, il conduise la belle Apireine sur son archipel natal. Cela faisait presque douze ans maintenant, et la végétation avait totalement recouvert cette civilisation dont la femme avait autrefois fait partie, mais malgré cela, la Stalkeuse avait reconnue les lieux au premier coup d’œil. Toute cette souffrance, toute cette agonie alimentaire, alors que sa famille s'était vu retiré toutes leurs ressources, remontait en elle amèrement. Et c'était sans parler du sacrifice qu'elle avait du faire... Cependant, il ne servait à rien de regretter ceci maintenant. En fait, il était inutile de regretter quoique ce soit. Ce qui avait été fait ne changerait jamais. Et elle vivrait selon ses propres désirs, pour récupérer tout ce que la vie lui avait volé.

-Mirabelle : Hmm, ça ferait un bel endroit pour creuser ma tombe... Au moins pourrais-je me lâcher en paix...

La femme Apireine entendit alors les mots du dénommé Basile, en particulier sa dernière phrase, et le défi qui en découlait, et prit un air amusé, alors qu'elle sortait un éventail de sa manche et prit une pose élégante, sa robe volant légèrement au vol dans un souffle léger. Elle laissa échapper un petit rire, et daigna enfin donner de l'intérêt à son adversaire.

-Huhuhu, c'est vraiment intéressant ~ Le défi en soi me va parfaitement, faisons comme cela, mais en vrai, vous pensez vraiment pouvoir nous neutraliser sans nous tuer ? Vous devriez déjà vous demander comment vous allez me vaincre, très cher ~ Nous sommes les Sinistres, des êtres sans avenir étant prêts à tout pour atteindre leur objectif. Notre raison même d'être est de mourir au combat plutôt que d'échouer... Je vous souhaite bien du courage ~ Art Interdit, Miel Créateur !

Du miel sembla alors sortir du sol en dégoulinant, formant plusieurs flaques à différents endroits autour de Mirabelle, des clones de sa propre personne, composés de miel, sortirent de ces dites flaques, chacun faisant une courte danse avant de prendre une pose différente pour chacun. La Sinistre eut un grand sourire et continua ses propos.

-Je suis aussi capable de me dédoubler, même si je reconnais que mes clones ne sont pas aussi efficaces que les vôtres... Je me permets d'ailleurs de vouvoyer et vous parler comme à une noble personne, puisque vous êtes apparemment "le prochain roi" d'un archipel. C'est intéressant, j'ai moi-même du sang "noble" dans les veines, même si je l'ai renié il y a longtemps ~ Allons-y, dans ce cas, je vous laisse l'honneur de la première attaque, les hommes d'abord, après tout ~

__________________________________


Spoiler:
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2962
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: Archipel abandonné

le Mar 1 Jan - 20:13
Le Roigada, quoiqu'il ne laissa transparaître aucune émotion sur son visage, fût soulagé de voir qu'il avait réussi à intéresser la femme. Le jeune Prince avait bien remarqué qu'elle ne l'écoutait pas du tout au début et, l'espace d'un instant, il s'était dit que si jamais elle refusait son défi, il serait la cible des moqueries de tous ses camarades. Une possibilité qui ne l'enchantait guère. Il avait cependant la nette impression qu'il avait réussi à intriguer la Stalker. Bien.
Basile regarda, avec ses yeux plein de fatigue, les doubles de miel se former. Il bailla alors en même temps que ses oubles et la pluie se fît plus forte au même moment, tandis que les cristaux sur leurs couvre-chefs brillaient à nouveau d'une lumière inquiétante. 
D'un même geste, précis et économe, chaque Roigada fouilla dans la poche intérieure de sa poche pour en sortir une nouvelle brique de lait qu'ils se mirent à siroter. Ça n'allait pas être un combat facile ; ces adversaires n'étaient pas inscrits dans les Écritures de Rensha, ce qui signifiait que le Maître n'avait pas de renseignements sur ces Sinistres. D'un autre côté, c'était un soulagement. Chaque double soupira. Ça n'allait pas être un combat facile. Pour l'instant, il faudrait sûrement éviter de rentrer en contact avec ces doubles ou de faire le moindre geste inutile.
Ils lachèrent leurs briques et cette fois-ci le nombre de Roigada doubla, Basile se multipliant à une vitesse effrayante.


—Je suis un jeune utopiste. Je ne définit pas les personnes par leur rangs mais par leurs actions. De même, je ne crois pas qu'il y ait de personnes sans avenir ou que le meurtre soit nécessaire tant que l'Équilibre n'est pas perturbé. Ce n'est pas votre cas mais il faut bien vous neutraliser pour mettre fin au plan d'Eins qui ne coïncide pas avec le nôtre. 


Ceci dit, la femme n'avait pas tort du tout. Il fallait bien trouver un plan pour la neutraliser, et vite. Il devait d'abord se renseigner sur ce dont elle était capable... Probablement de grandes choses si elle était aussi assurée. Tandis qu'il réfléchissait, le jeune Noble jouait avec les bagues qu'il avait aux doigts. Pour l'instant, il savait tout simplement qu'il s'agissait d'une puissante détentrice de l'art interdit, une technique fondée sur l'âme. Le Roigada grimaça. Pas étonnant que son Maître les déteste tant. Ensuite, il savait que son pouvoir avait un rapport avec le miel qu'elle produisait et que visiblement elle pouvait le moduler à sa guise. Il bailla. Ça ne faisait pas beaucoup d'informations. Il allait falloir en trouver d'autres pour avancer. 


—Me voilà bien handicapé, en effet...


Les doubles qui venaient de naître lâchèrent leurs briques à leur tour, mais cette fois-ci les formes aqueueses, au lieu de devenir des doubles, formèrent un puissant tourbillon d'eau à haute pression qui se divisa en plusieurs jets qui foncèrent vers les doubles en miel de la Stalker, tandis qu'au même moment de nombreuses gouttes de pluie s'agglomérèrent derrière la véritable Apireine, formant un nouveau double de Basile qui tenta d'asséner un puissant coup sur la nuque de la jeune femme.


—Cependant, j'ai confiance en la supériorité de notre technique pour savoir que mon camp vaincra.

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1908
Age : 24

Re: Archipel abandonné

le Mer 2 Jan - 19:20
La femme Apireine laissait l'homme Roigada à ses belles phrases et à ses réflexions intenses, ainsi qu'à son sirotage de lait de coco, alors qu'elle se concentrait elle-même, derrière son visage malicieux, sur ses propres problématiques, c'est-à-dire, éliminer au plus vite ce gêneur afin d'aller aider ses compagnons d'armes.

*Cet homme est bien plus fort que ne laisse présager son allure nonchalante... Je le sens, il en a beaucoup en réserve, et plus le combat va s'éterniser, plus mes chances de me faire vaincre deviendront élevés. Il va probablement commencer doucement pour que je le sous-estime, du coup... Ce qui veut dire...*

Alors que Basile se décidait finalement à attaquer par tous les fronts à la fois, notamment par l'arrière, Mirabelle eut un léger froncement de sourcils, gardant son calme tout en montrant sa détermination du regard.

*... Que si je veux gagner, je vais devoir tout donner directement.*

https://www.youtube.com/watch?v=jbCvn1ltD0U

-Art Interdit, Miel Profanateur ~ Bzzzz ~

Le bourdonnement très marqué de l'Apireine, faisant penser à un instrument de musique des plus harmonieux, provoqua de légers tremblements au sol. Les doubles qu'avaient créé Basile se transformèrent alors tous soudainement en des silhouettes de miel, et les tourbillons d'eau de même, alors que Mirabelle avait un peu de sang qui coulait de son nez. Elle devait y aller mollo pour éviter de graves séquelles... Mais pas sûr que le combat le lui permettre. Ne laissant pas une seule seconde de réaction de répit à l'homme Roigada, tout le miel emmagasiné prit la forme de dizaines de tentacules pointues, qui se jetèrent de toutes les directions avec rapidité sur le seul Basile qui restait présent, cherchant clairement à le tuer sans sommation. Profitant de cette occasion pour s'essuyer lentement et calmement la narine ensanglantée de sa main libre, la femme Apireine s'éventa tranquillement en montrant de la nonchalance, bien qu'on pouvait sentir au fond qu'elle prenait très au sérieux ce combat.

-Mirabelle : Un utopiste, hein... Je ne suis pas sûr de pouvoir m'entendre avec une personne raisonnant ainsi, aussi princier et joli garçon soit-il... Vraiment navrée...

__________________________________


Spoiler:
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2962
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: Archipel abandonné

le Mer 2 Jan - 23:29
Alors que le bourdonnement de la Sinistre se fît entendre tel un air musical et que le sol se mît à trembler, tous les cristaux des doubles scintillèrent avant que ceux-ci ne se transforment en miel. Le cristal sur le chapeau de Basile brilla alors à son tour et son aura se fît plus forte, décuplant presque en l'espace d'une seconde, sans pour autant devenir impressionnante. Il lança un rapide regard à son adversaire et écarquilla des yeux en voyant que celle-ci saignait du nez. L'espace d'un instant, il ressentit un profond dégoût pour ce pouvoir qui avait l'air de nuire au corps de sa détentrice.

-Je vois... Leurs pouvoirs, mais aussi leur philosophie, est aux antipodes des nôtres...
 
Il avait murmuré ça d'une façon presque mélancolique, puis il reprit son air complétement indifférent et un peu blasé en regardant les tentacules de miel qui allaient s'abattre sur lui.
 
-Oh. Ça passe à la vitesse supérieure.
 
Le jeune Prince eut un léger sourire. Il avait raison de ne pas sous-estimer son adversaire. Son aura chuta alors aussi vite qu'elle avait augmentée et celui-ci mit alors un coup de poing dans le vide vers les tentacules. Même s'il ne touchait pas les tentacules, l'onde de choc fût si puissante qu'elle dispersa les pointes en les dispersant. En même temps, un de ses nombreux bracelet se brisa et une puissante vibration, semblable à un Vibraqua, se propulsa vers les tentacules qui se figèrent alors assez longtemps pour que Basile, avec une rapidité surhumaine qui dénotait clairement avec sa flegme habituelle, se déplaça avec aisance, ses mouvements étant précis et fluide comme un cours d'eau. Lorsqu'il avait finit de se déplacer, l'eau de pluie forma une nouvelle brique de lait de coco qu'il porta à sa bouche, son regard calme plongeant dans celui de la Stalker alors que les tentacules s'abattaient sur du vide derrière lui. Il s'étira alors et bailla tandis qu'il jetait sa brique vide vers la femme-Apireine, celle-ci prenant forme d'un double dans les airs qui frappa à son tour dans le vide vers la Sinistre, une énorme onde de choc doublé d'un Vibraqua se déferlant alors vers la jeune femme.



-J'ai grand espoir de te faire encore changer d'avis. Par ailleurs, le terme d'utopiste était peut-être malvenu. L'utopie, n'est-ce pas, par essence, ce que nous ne pouvons pas atteindre ? Mais notre philosophie est concrète et pragmatique. Nous savons que notre objectif est atteignable.
 
Tandis que le Prince parlait, une autre brique se forma dans sa main qu'il sirota tranquillement, alors que la pluie, au début si calme, devenait une véritable averse. De nombreuses gouttes d'eau s'agglomérèrent alors au dessus des tentacules restantes pour former une dizaine de Roigada qui tombaient vers les tentacules et qui, en même temps, frappèrent vers les tentacules, tous leurs bracelets se brisant en même temps. Ce fut alors un torrent d'onde de choc et de Vibraqua qui s'abbatirent tel une cascade sur les tentacules, celles-ci se mettant à vibrer sous l'effet des ondes jusqu'à exploser, la terre sous les tentacules explosant aussi pour former un immense impact.
Basile regarda le sol et soupira en regardant la terre boueuse qui allait salir ses babouches. Les cristaux des doubles qui venaient d'éclater les tentacules brillèrent et ils se changèrent à nouveau en eau qui éclaboussa le sol, tandis que le cristal du chapeau Kokiyas de Basile étincela un cours instant, son aura décuplant à nouveau. Il releva alors la tête et plongea un regard sombre et las dans les yeux de Mirabelle.

-Ton pouvoir est dangereux. Il te blesse, je l'ai bien vu. Tu ne devrais pas abîmer ton joli corps d'une façon aussi malsaine. Cela va sonner niais ou évident mais tu n'en auras jamais d'autre, tu sais.


Il bailla à nouveau et la pluie se fît de nouveau plus forte. Sur l'ensemble de l'île, chaque flaque d'eau se changea en double de Basile, créant une véritable petite armée de Roigada sirotant leur jus de coco. Le Prince analysa calmement la situation. Si ce n'était déjà le cas, la Sinistre allait vite comprendre pourquoi il s'appelait Basile Légion.

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1908
Age : 24

Re: Archipel abandonné

le Jeu 3 Jan - 19:35
La femme Apireine ne bougea pas d'un pouce en voyant Basile repousser avec autant d'aisance son attaque, la femme se contentant d'analyser posément la situation. Elle continua ainsi d'ailleurs quand toutes ses tentacules et ses doubles de miel furent éliminés par de violentes attaques Vibraqua, chaque goutte d'eau semblant être une source potentielle d'apparition d'un nouveau clone, et surtout, d'une nouvelle attaque. Le potentiel de cette technique, Mirabelle n'eut pas de besoin que l'homme Roigada la lui montrait pour qu'elle en comprenait toute l'étendue, et que très bientôt, elle serait envahie de beaux princes sirotant de lait de coco autour d'elle. La situation avait presque une teinte ironique. La Sinistre termina tranquillement en s'éventant son analyse de sa situation, ignorant la pluie trempant ses cheveux et ses vêtements, et afficha finalement un petit sourire amusé et malicieux quand elle eut atteint la conclusion finale de sa réflexion, comme-ci c'était désormais une évidence.

*J'ai perdu. Je n'ai absolument aucune chance de le vaincre.*

-Mirabelle : Un tel potentiel avec si peu d'énergie... C'est vraiment impressionnant, bravo ~

La belle femme tiqua alors aux dernières paroles du jeune prince. Non pas que les flatteries sur sa beauté ne la dérangeaient, mais l'inquiétude qu'éprouvait l'homme pour sa santé et le bien-être de son corps la... surprenait. Était-il bien sage de poser ce genre de recommandations à son adversaire ? Elle ne savait même pas si elle devait prendre ça comme de la pitié et être vexée, ou prendre ça pour quelque chose de vraiment pacifique et être touchée... D'ailleurs, à quoi jouait-elle là ? Pourquoi cet homme la faisait douter, elle, une Sinistre déterminée et aux sombres objectifs ? Mirabelle fronça alors les sourcils, semblant reprendre ses esprits, et répondit calmement à son opposant, prétendant au maximum de ne pas avoir été perturbée par cette dernière phrase.

-J'ai totalement conscience de la faiblesse de mes pouvoirs, et des risques qu'ils font encourir à mon corps... Mais je n'en ai aucune crainte ~ Votre "utopie" qui n'en est pas une, est à mes yeux de la détermination. Bien trop optimiste, mais tout de même de la détermination. Et j'apprécie déjà bien plus cela, car je suis moi aussi déterminée. Déterminée à vivre ma vie sans hésiter, à profiter de chaque instant, et d'assouvir tous mes désirs les plus fous quel qu’en soit le prix. J'ai tué pour cela. Volé et pillé aussi. Peut-être même bien pire, selon les points de vue... Autant dire que cette pauvre carcasse qu'est la mienne... Ce n'est pas ça qui va me retenir de tout tenter pour vous éliminer ~~

*Je n'ai aucune chance de le vaincre... Mais je peux tout de même me battre jusqu'au bout. Qui sait, il montrera peut-être un signe de faiblesse, en cherchant à tout prix à me neutraliser et non à me tuer. Si je me donne à fond constamment et que lui hésite, une faille pourrait paraître, et je vivrais alors mon désir le plus grand en cet instant, qui est de vaincre mon adversaire et ainsi protéger Johnny, Blizza et Devora... Car c'est encore mon plus grand désir... N 'est-ce pas... ?*

La femme Apireine soupira, se maudissant d'hésiter encore, et supprima de son esprit toute trace de pensées gênantes dans ce combat, en fermant les yeux, seule la pluie frappant le sol et les bruits de paille des clones de Basile s'entendant alors sur l'île. Puis la femme brisa finalement le silence en rouvrant les yeux, l'air plus déterminée et sérieuse que jamais.

-Art Interdit, technique ultime... Miel Originel.


https://www.youtube.com/watch?v=KphGod4j75M

L'ambiance des lieux changea complètement, alors que tout s'assombrissait autour de Mirabelle et Basile. Cette dernière tendit légèrement sa main gauche tendue la gauche, puis sa main droite tendue vers la droite, dans des gestes fluides et gracieux, alors que la femme Apireine s'envolait de plusieurs dizaines de mètres dans les airs. Mirabelle ferma de nouveau les yeux dans un calme mélancolique.

*Je n'aurais jamais la force nécessaire pour profaner autant de doubles... Dans ce cas, le carburant qui me servira dans ce combat... Ce sera moi !*

Mirabelle rouvrit vivement les yeux en les écarquillant, ces derniers étant devenus jaune miel et très brillants, alors que des traits de la même teinte semblaient se tracer sur sa peau, comme l'on graverait des marques dans le marbre. Les traits se tracèrent dans un premier temps sur le côté gauche haut de son visage, formant alors des hexagones similaires aux alcôves qu'on pouvait trouver dans des ruches. Les traits se prolongèrent ainsi sur tout son corps, devenant particulièrement espacées sur la peau de ce dernier, alors qu'une explosion d'aura avait lieu, tous les vêtements de la belle Stalkeuse fondant en du miel dégoulinant qui tomba au sol, laissant Mirabelle à nue. Cependant, ce détail passait vite à la trappe, alors que les hexagones de miel avaient gravés tout son corps, protégeant visuellement les parties les plus intimes. La femme Apireine afficha un air apaisé et déterminé, presque en transe, alors qu'elle fixait calmement son, ou plutôt ses adversaires.

-Mirabelle : Moi aussi, j'ai cru en quelque chose, et je l'ai espéré très fort. Un monde juste où tout le monde pourrait se nourrir à sa faim, vivre simplement comme il le souhaitait, sans devoir faire de grands sacrifices au profit des plus forts... Mais ça, pour le coup, c'était une utopie. Du coup j'ai aussi décidé de me battre pour quelque chose de plus concret. Qu'au moins moi, je sois heureuse, et je ne regrette rien de ma vie.

L'aura de Mirabelle explosa de nouveau, alors qu'une quantité immense de miel surgit des bras et des jambes de la Sinistre, comme-ci elle était devenue elle même du miel, voir plus, la source même de ce miel. Cette technique était supposément sans retour. Elle ne l'annulerait pas de toute façon. Toutes les âmes qu'elle avait tué... Et allait les perdre une à une, jusqu'à ce qu'il ne reste que sa propre aura... Et meurt à son tour. Cela prendrait sûrement quelques dizaines de secondes, une ou deux minutes maximum si elle s'économisait... Mais elle ne s'économiserait pas. Car elle ne reviendrait jamais en arrière. Elle ne regretta rien. Et vivra sa vie selon ses convictions, peu importe l'adversité.

-Voici ma détermination. Montrez-moi désormais l'étendue de la vôtre, Basile Légion !

Une quantité gargantuesque de miel agressif surgit de tout le corps de Mirabelle, fonçant à toute vitesse sur le vrai Basile, attaquant de tous les fronts et en quantité semblant illimitée et ininterrompue. Pour Mirabelle, c'était désormais quitte ou double, mais dans tous les cas, elle n'avait plus rien à perdre.

__________________________________


Spoiler:
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2962
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: Archipel abandonné

le Sam 5 Jan - 16:46
Basile et tous ses doubles soupirèrent d’ennui face à la transformation de la belle femme Apireine. Voilà qui compliquait bien son plan. Il haussa les épaules en baîllant. De toute façon, il savait qu’il ne pouvait pas se permettre de se ménager face à une telle adversaire. Il regarda la Stalker et serra sa brique de jus jusqu’à l’éclater, sa main tremblant légèrement face à ce pouvoir dévastateur pour la jeune femme. Comment pouvait-on être désespéré au point de se laisser souffrir à ce point ? Etait-ce du désespoir ? De l’avidité ? Ou de l’espoir, justement, l’espoir de devenir puissant tout en abîmant son corps ? Il ne pouvait décidément pas comprendre ce qui motivait cette femme.


Mais il voyait bien sa détermination.

Il y avait quelque chose de beau là dedans.

Il songeait à la douleur qu'elle devait ressentir en ce moment. Petit, il détestait la douleur et la fuyait sans cesse, n'osant parfois pas agir pendant des heures pour ne pas blesser son corps ou ses émotions. Aujourd'hui, il détestait toujours autant être blessé et voir quelqu'un être blessé, mais il n'avait plus peur d'agir.

Il avait envie de l’atteindre et de lui ouvrir les yeux. À nouveau, il poussa un profond soupir, seul cette fois-ci. Il allait devoir laisser éclater toute sa puissance, mais il devait agir le plus vite possible, il n’avait pas le temps de réfléchir à un quelconque plan. En même temps, tous les Basile frappèrent vers la colonne de miel qui fonçait vers le vrai Prince, brisant chacun plusieurs bracelets qu’ils portaient, plusieurs Vibraqua frappant de plein fouet l’attaque de Mirabelle. L’espace d’un instant, Basile écarquilla les yeux en remarquant que cela avait à peine ralentit l’attaque. Il se mît alors à bondir à toute vitesse pour éviter d’être touché de plein fouet, tandis que chaque goutte de pluie s’élargissait pour prendre l’apparence de Basile. Cependant, les doubles disparurent aussi tôt qu’ils s’étaient formés : le cristal sur leur chapeau-Kokiyas brilla intensément, illuminant la scène et handicapant même Basile qui, face à tant d’éclat, peinait à voir le miel qui le pourchassait, y échappant de peu. Lorsque la lumière s’éteignit, il n’y avait plus que Basile et Mirabelle sur l’île. La pluie avait cessé. Le cristal sur le chapeau du Roigada brillait intensément.


-Ma détermination ? Laisse-moi te montrer… A quel point je suis déterminé à créer ce monde meilleur…

L’homme cessa de fuir le pouvoir de Mirabelle et, alors que celle-ci semblait à bout de souffle, il laissa éclater toute son aura, semblable maintenant à celle de toute une armée à lui seul. C’était comme si son corps et ses pouvoirs étaient ceux d’une véritable légion de soldats prêts à tout pour dominer l’adversaire ; et pourtant aucune envie de meurtre n’émanait de cette puissante aura. Face à la puissante attaque de la Sinistre qui fonçait vers lui, le Prince se contenta de lever le bras evers le jet de miel et, alors que le dangereux liquide s’apprêtait à le toucher, il chuchota :

-Entrave.

L’attaque se stoppa nette, comme figée dans les airs. La Sinistre devait sentir qu’il ne s’agissait pas d’une simple attaque Entrave lancé par un Gijinka lambda : c’était comme si des milliers d’homme avaient lancé en même temps la même attaque, anéantissant le pouvoir à sa racine. Le miel commença lentement à se désagréger, tandis que les hexagones s’effacaient du corps de Mirabelle, qui fût aussitôt enveloppée par de l’eau qui prît la forme physique d’une belle robe, dorée et au motifs nobles, pile à la taille de la jeune femme. Alors que le dangereux pouvoir de celle-ci disparaissait, Basile concentra sa force au niveau de ses jambes et se propulsa sans le moindre signe d’efforts vers la jeune femme, se trouvant rapidement à son niveau et la saisissant tandis qu’ils retombaient ensemble vers le sol de l’archipel. Pour la première fois, le jeune Prince afficha un véritable sourire, plein de chaleur et de sérénité.

-As-tu compris à quel point j’étais determiné à sauver ce monde… A te sauver ? Je crois que oui… Et je crois aussi que j’ai gagné mon paris, ne t’en déplaise haha.

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1908
Age : 24

Re: Archipel abandonné

le Lun 7 Jan - 0:00
Mirabelle était vidée. Elle n'avait plus la moindre force, et sentait à peine ses membres alors qu'elle commençait doucement à tomber en arrière après que Basile l'ai "entravé". Elle ne s'était pas trompée, elle n'avait bel et bien aucune chance. Bah. Peu importait, au fond, elle aurait tout tenté. Cependant, ce qui la surprit bien plus fut la douce robe d'eau qui recouvrit son corps telle une princesse de conte de fées, et le fait qu'elle finisse dans les bras de ce qui semblait être un véritable prince charmant des temps modernes. La situation aurait dû l'offusquer ou la faire rire de ridicule... Mais elle appréciait cet instant bizarrement. Elle n'avait rien regretté jusqu'à ce qu'elle pensait être son dernier moment, et encore maintenant. Après cette apothéose de puissance, elle se sentait dans un état second. Et la situation dans laquelle elle était, "protégée" et "sauvée" par cet homme... Elle ne pouvait qu'apprécier cela. Tout ce qu'elle trouva à répondre à cet homme surpuissant vu un léger sourire béat et envoûté, la femme reprenant peu à peu ses forces.

*J'ai perdu sur toute la ligne... Le combat, le pari, et même en terme de détermination... Désolée Johnny... Blizza... Devora... Mais je crois bien que je vais me laisser aller un bon coup, et je ne regrette vraiment pas d'avoir échouer ici, car sinon...*

La femme Apireine ferma paisiblement les yeux pour se reposer, se laissant porter par l'homme Roigada..

*J'aurais raté ce tout nouveau désir qui m'anime tant désormais...*

________________________________________________________________________

https://www.youtube.com/watch?v=tJlAxq2WcVI

Sur une autre île, loin de là, Devora Ben s'étirait tranquillement et avec flegme, en tirant le plus possible ses bras vers le haut, un sourire édenté sur le visage. Face à elle se trouvait une mystérieuse personne Archéodong, sur laquelle il était difficile dans l'état actuel de mettre un genre. La situation arrangeait beaucoup la femme Vortente pour le coup, puisque leurs adversaires semblaient les avoir volontairement séparer, pour les pousser dans des combats individuels, ces intrigants Gijinkas semblant avoir totalement cerné le potentiel destructeur de leur travail en équipe. Cependant... Le pouvoir de Devora se prêtait beaucoup à un combat comme celui-ci, et la Sinistre allait enfin pouvoir se lâcher sans se retenir. Encore fallait-il que l'adversaire fut un obstacle suffisamment stimulant pour la rassasier. Un léger éclair de folie sembla passer dans les yeux de Devora à cette pensée, la femme rougissant un peu avant de finalement se reconcentrer sur la personne Archéodong. La Stalkeuse continuait toujours ses étirements en ignorant complètement la pluie environnante, parlant à son interlocuteur ou interlocutrice avec un sadisme et une imprévisibilité palpables dans le timbre de sa voix.

-Devora : Kss kss, je ne sais pas toi, mais personnellement, je ne comprends absolument rien à la situation ! Des alliances entre pires ennemis, des arrivées rocambolesques, et maintenant, un face à face douteux avec un inconnu, sous une pluie soudaine... On est au plus profond du cliché, là, crois-moi ! Personnellement, je m'appelle Devora Ben, et de mon point de vue, du moment que j'ai le droit de te réduire en charpie, tout cela m'importe peu, kss kss ~~

*Ces adversaires ont l'air de savoir ce qu'ils font... Et en même temps, je ne veux pas gâcher mes pouvoirs pour rien, les autres me feraient la leçon si c'était le cas... Dans ce cas-là, on va tester un petit peu notre adversaire. Art Interdit, Lianes Rampantes !*

Alors qu'elle discutait l'air clairement insouciante, Devora joignit ses doigts des deux mains dans son dos et étira ses bras vers l'arrière, profitant de cette occasion pour faire partir ses lianes de ses doigts vers le sol où elles se plantèrent à toute vitesse, à l'abri du regard de la personne Archéodong. Puis les lianes foncèrent sous le sol et jaillirent tout autour de ce Gijinka mystérieux à une vitesse folle pour la capturer, comme elles l'avaient pour Missingno. Devora afficha alors un sourire carnassier. Elle ignorait qu'elles étaient les origines de son ennemi, si c'était un Dacota, un Kentucky, un pro-Légendaire, ou autre. Tout ce qui comptait pour elle, en cet instant, c'était de lui faire payer son existence même par la mort.

__________________________________


Spoiler:
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2962
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: Archipel abandonné

le Lun 7 Jan - 2:40
L'Archéodong analysa rapidement la situation une fois arrivée sur l'île. C'était une grande île, au nord de l'archipel. Les vestiges de la civilisation disparue depuis des années étaient encore très présent ici, puisque de nombreuses maisons, en ruine maintenant, étaient ça et là autour d'eux. Au loin, on pouvait même distinguer avec un peu d'efforts une grande statue représentant deux Gijinkas en train de se battre. Son regard froid et indifférent se posa ensuite sur la femme-Vortente qui lui faisait face. Quelle ennuie. Il fallait s'en débarrasser, et vite. Seulement, il n'y avait rien sur eux dans les vieux livres poussiéreux de Rensha. Le Gijinka soupira, ne semblant pas du tout faire attention à son adversaire qui s'étirait tranquillement. Les grelots de son bracelet tintèrent alors doucement, et l'Archéodong leva lentement le regard vers les cieux bleu azur.

??? : Il va pleuvoir.

Après que ces paroles furent prononcées, le ciel se couvrit d'épais nuages gris et la pluie commença à tomber, douce et calme, lui rappelant tout de suite le caractère de Basile Légion. Le Gijinka prit alors un air contrarié l'espace d'un instant. Voilà. Elle venait de prédire l'avenir il y a un instant et elle n'en faisait pas tout un plat. Alors pourquoi est-ce que son Précepteur passait son temps à parler de Rensha et jamais de ses prédictions qu'elle formulait ? Certes, elle n'avait pas le souvenir d'avoir déjà prédit autre chose que la pluie, mais c'était déjà ça. L'Archéodong fut tiré de sa rêverie par les mots de la Sinistre qui lui faisait face. Ah oui, l'ennemi, c'est vrai. Les ennemis. Ceux qu'ils ne devaient pas exterminer. Ça aussi, c'était inadmissible, cette femme-Vortente avait raison, toutes les décisions prises ces derniers jours étaient incompréhensible ! Mais ce n'était pas le temps des reproches. Le Maître n'était pas là de toute façon, et il était évident qu'au moindre reproche, il arriverait à prouver de façon logique que ses choix étaient juste. Au bout de dix-huit ans à vivre avec l'homme-Munja, on finissait par savoir qu'il ne servait parfois à rien d'argumenter contre ses décisions. Mais elle le fera tout de même. Par challenge intellectuel.

-C'est incompréhensible, oui. Si ça ne tenais qu'à moi, vous seriez déjà mort. Vous, "Sinistres", mais aussi les Légendaires et les Stalkers. Vous n'avez pas votre place dans le schème divin.

L'Archéodong marqua une pause et chuchota quelque chose d'inaudible. Il voyait bien que cette dénommée Devora préparait quelque chose. Leur précepteur les avait tous prévenu après tout, et ce tout au long de leurs vies : ils étaient formés pour se battre contre des adversaires redoutables, dans des situations souvent hors du commun. C'étaient ce qu'avaient fait chacun de ses élèves tout au long de leur vie. Ils ne faisaient pas exception. Ces adversaires non plus. Le regard du Gijinka se baissa. Il y avait quelque chose qui bougeait sous terre, elle le sentait. Son visage ne trahissait aucune forme d'inquiétude tandis que les Lianes Rampantes surgissaient du sol et fondaient droit vers son corps. Au moment où la végétation paralysante allait l'atteindre, celle-ci se heurtèrent à un puissant champ de force qui entourait le Gijinka, à peine visible à l’œil nu, qui repoussait les lianes et qui les carbonisait dès qu'elles s'en approchaient. L'androgyne haussa alors les épaules. La défense était sa spécialité ; il n'y avait donc rien à craindre pour de simples plantes, aussi dangereuse soient-elles, si elles ne pouvaient pas l'atteindre.

-Tu ne cache pas ton animosité. J'aimerai en faire de même. Mon nom est Regen. Regen Campbell. J'ai autant envie que toi de te tuer. Malheureusement, je suis né pour un autre dessein, celui de servir mon Précepteur, qui refuse que je vous tue. En fait, voilà même ce qu'il m'a demandé...

Le dénommé Regen formula alors une requête qui paraissait insensé tant à ses yeux qu'à ceux de Devora, pour la simple et bonne raison que n'importe qui sur un champ de bataille ne pouvait s'attendre à une telle demande. L'espace d'un instant, les traits inexpressifs de l'Archéodong prirent la forme d'un léger rictus.

-Absurde, n'est-ce pas ?

Son visage redevint inexpressif alors que son regard cessait de fixer Devora pour se concentrer sur la pluie.

-Ah oui. Il pleut. Tu entends ?

Les grelots autour de ses poignets tintèrent à nouveau, d'un joli son cristallin, et l'immense cloche qui lui servait de barrière tinta à son tour, d'un son bien plus majestueux et ancien. Au même moment, l'aura du Gijinka cessa complétement d'exister, comme réduit à néant. Regen leva les yeux vers le ciel qu'elle regarda tristement tandis que la pluie devenait plus forte, sans doute dû à Basile qui ne pouvait s'empêchait de bailler.

-Ces milliers de gouttes qui sonnent le glas...

L'Archéodong avait prononcé ces derniers mots pour elle-même, bien conscient que la femme-Vortente ne pouvait plus les entendre. Normalement, la Stalker ne pouvait plus rien entendre d'autre que le bruit de ces innombrables gouttes qui tombaient et s'écrasaient au sol. La voix de son adversaire, ses déplacements, les battements de son cœur, le bruit sourd de son souffle... Tout cela devenait inaudible. C'était comme s'il n'y avait plus que la pluie autour d'elle.

Regen fit un léger geste de la main, et aussitôt des dizaines de boules de fer, semblable à de petits boulets de canon, jaillirent de sa main pour se propulser vers son adversaire, tournoyant de part en part pour attaquer l'ennemi dans tous les sens, sans que celle-ci ne puisse entendre d'où venaient les projectiles.

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1908
Age : 24

Re: Archipel abandonné

le Lun 7 Jan - 17:05
https://www.youtube.com/watch?v=zpkl30bTHhw

Devora regarda dubitativement en se grattant la tête son attaque surprise échouer lamentablement, ses lianes se heurtant à ce qui semblait être un champ de force protégeant cet étrange individu. Il avait dit s'appeler comment déjà ? Eugène Camembert ? Non, ça devait pas être ça... Bah, peu importait, ce n'était qu'un nom après tout... Ce n'était pas comme-ci ce dernier allait changer la façon dont l'Archéodong allait mourir, ou rester gravé sur son cadavre mutilé... Cependant, la femme Vortente était plutôt contente de voir son attaque échouer autant. Elle n'avait désormais plus de raison de ne pas utiliser son Art Interdit. La Sinistre prît néanmoins le temps d'écouter d'abord l'absurde demande qu'avait partagé le maître de... Hogen... à son disciple, affichant un air intrigué, un doigt sur la bouche, l'air perplexe.

-Devora : Hmm... C'est pas seulement absurde, c'est complètement débile à ce stade-là ! Ton boss a vraiment des délires chelous, sans parler que ça n'a aucune chance d'arriver, kss kss ~ Après, tu peux toujours t'y tenter, Genève, qui sait, sur un malentendu, ça pourrait passer ! Hmm ?

La lieutenante Stalkeuse pencha la tête sur le côté, ne comprenant pas trop ce qu'il se passait. Elle ne ressentait plus l'aura de son adversaire, et plus aucun bruit n'émanait de ce dernier. C'était calme. Trop calme. Et ennuyeux. Elle n'aimait pas vraiment ça, elle qui était très active, et cela lui décrocha un regard désabusé. Cependant, ce dernier se changea vite en panique quand des boules de fer arrivèrent sur elle, comme de véritables boulets de canon, cherchant à frapper la femme Vortente. Cette dernière paniqua et se mît à sauter dans tous les sens pour éviter les dites attaques.

-Hey hey hey, temps mort, temps mort ! Sois pas vénère comme ça, on peut commencer un peu tranquille, non ?! Bon, d'accord, j'ai ptet tenté une petite attaque de rien du tout en douce... Mais c'était juste pour te taquiner ! En plus, ces boules ont l'air de faire un mal de chien, t'étais pas sensé ne pas me tuer ?! Vraiment, c'est pas co-

La Sinistre écarquilla les yeux alors qu'elle se prît de derrière une boule de fer en plein dans la hanche gauche, dans un léger craquement qui figea la femme Vortente. Celle-ci trembla quelques instants alors que la douleur traversait tout son corps jusqu'au bout des membres, serra vivement les dents, et pencha la tête et le haut du corps en arrière, ses bras ayant des spasmes.

-Ha... Ha... Ca... Ca fait bel et bien un mal de chien... Ha...

Devora rougissait complètement jusqu'à en avoir des perles de sueur sur le front, semblant dans un état second comme-ci elle se délectait de cette douleur intense, la boule de fer tombant lourdement au sol. Rien à faire, ça avait beau faire un mal de chien... Elle kiffait se sentir aussi vivante ~ Beaucoup moins insouciante que quelques secondes auparavant, la Sinistre tourna un regard fou et un sourire sadique vers le dénommé Geren, alors qu'elle était toujours aussi rouge et extatique.

-Devora : Oh ça, tu vas vraiment me le payer, petit salaud ~~ Ou salope ? J'en sais rien... MAIS JE VAIS TE CREVER, HAHAHAHA ! SOUFFRONS ENSEMBLE DANS LA JOIE ET LE SANG !


https://www.youtube.com/watch?v=yC2oSp7pIRU

Semblant à moitié perdre les pédales, la femme Vortente ricana pendant quelques secondes avant de plaquer ses paumes de mains les unes vers les autres.

-Art Interdit ! La Roulette Russe des Âmes !

L'aura de Devora changea complètement semblant complètement différente. Mais rien ne changea sur son physique. Cependant, un katana apparut dans sa main, et la femme Vortente fonça vers l'Archéodong, prononçant des choses complètement perturbantes venant de ce qu'on savait du personnage.

-ART INTERDIT ! ATOMIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIC SLASH !

Devora Ben hurla ceci en tentant un vain coup de katana sur son adversaire, un air sadique sur le visage.

*Il est temps de s'amuser un peu et de tuer ou être tuée aux joies capricieuses du hasard, kss kss ~*

__________________________________


Spoiler:
Contenu sponsorisé

Re: Archipel abandonné

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum