Pokemon Delta Adventure !


 

Partagez | 
 

 Pyro - Préparation d'une expédition vers les Montagnes Chaotiques !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Doub
Mafieux Holonien
avatar

Messages : 1933
Age : 19
Localisation : Pont du néant.
Emploi/loisirs : Attendre.
Humeur : Silencieuse.

MessageSujet: Pyro - Préparation d'une expédition vers les Montagnes Chaotiques !   Sam 31 Jan - 22:59


Dans un grincement de métal rouillé et un nuage de poussière, une trappe en fer en fer s'ouvrit, s'abattant violemment sur le plancher en faisant voler encore plus de poussière au passage. Une souris qui assistait à l'opération prit ses jambes à son coup et alla se réfugier dans un trou creusé dans le mur. Une main avec une manche blanche passa à travers l'ouverture carrée, s'agita pour écarter la poussière, puis redescendit. Pyro leva la tête à son tour, agrippé à l'échelle, et finalement monta entièrement au grenier - seul car Hilbert avait eu le vertige - et armé de prudence vis-à-vis du parquet apparemment peu solide. Le jeune homme observa longuement les cartons qui s'empilaient dans tous les sens, dans ce lieu qui semblait abandonné depuis plus d'une dizaine d'années. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas vu tous ces cartons...

-J'espère que rien n'a bougé.

Il s'approcha de l'un des tas et entreprit de démonter la pile correspondante, les boîtes finissant par terre. Elles portaient toutes des indications au marqueur noir. "Boulets de canon en cas d'attaque" (lourd à vous en casser un bras), "Provisions de secours" (sans doute tellement périmées que leur inhalation par le plus robuste des elephant aurait causé un instakill), "Petites voitures de collection" (on s'occupe comme on peut), "Costumes de scène cousus à la main"...
Mais Pyro ne se permettait pas de sentiments concernant l'ensemble de ces boîtes, qu'il avait vu pour la dernière fois alors qu'il était encore enfant. Il ne jetait même pas un regard sur les inscriptions. Non, vraiment, il ne voulait pas que quoique ce soit puisse changer sa décision.

Le départ de ses géniteurs pour l'autre bout du monde - dont ils n'étaient jamais revenus - l'avait contraint à demeurer dans ce château depuis ses trois ans. Il y avait fait la rencontre d'Annwenn, âgée de seulement quelques années de plus que lui, et avait grandi avec elle, élevé par les parents et les domestiques de la demoiselle. Il était ensuite parti à l'adolescence pour un pensionnat lointain où il avait tenté de compléter des études dans diverses sciences. Sans succès. Il n'avait pas remis les pieds dans cet endroit depuis son départ, et en revenant, avait été extrêmement surpris de constater que presque rien n'avait changé. Le vieux Nestor était à peine plus vieux, plus mal peigné et plus ronchon que dans son souvenir. Les couloirs étaient toujours désespérément vides. Seule Annwenn s'était transformée du tout au tout, mais cela l'avait rendue absolument radieuse. La classe, le calme, une douceur sidérante avec ses smileys, une intelligence démesurée, notamment pour les affaires d'argent...
Un sourire se dessina sur le visage de Pyro en pensant à quel point elle était garçon manqué et même violente envers lui, par le passé. Il en avait gardé quelques marques.
... Son sourire disparut rapidement. Il ne devait pas penser à tout ça. Si il était venu lui rendre visite, c'était avant tout pour qu'elle les parraine, lui et son premier smiley, et pas autre chose. Et il avait décidé qu'immédiatement après, il partirait en voyage avec ledit smiley dans le but d'en capturer d'autres pour constituer son armée. Seul hic, non prévu dans l'équation : Hilbert. Pyro avait pris un certain temps pour observer le Shocked. Et sa nature froussarde évidente, en plus du smoking qu'il ne voulait plus quitter, lui avaient fait arriver à la conclusion qu'Hilbert serait incapable de se battre violemment contre des smileys sauvages comme son maître l'avait prévu à l'origine. Problème de taille. Avec un peu de chance, il se révélerait peut-être plus compétent en négociation ?

Dans tous les cas, le scientifique amateur avait réfléchi à la question du "Comment capturer un smiley à la main ?" et était monté au grenier pour y trouver la réponse, un éclair de génie lui ayant traversé le crâne.


Soudain, il aperçut une boîte cartonnée apparemment légèrement moins poussiéreuse et vieille que les autres, marquée "Matériel électronique" et parut soulagé à sa vue. Par contre, elle était vachement bien scotchée, et Pyro passa au moins deux bonnes minutes à tenter par tous les moyens possibles et imaginables de l'ouvrir, même avec son tournevis fétiche. Au bout de ces deux minutes, il capitula, levant un drapeau blanc fabriqué en 30 secondes chrono avec du scotch, un mouchoir et une paille trouvés plus loin.

-Stupide boîte !! ... Tu as gagné une bataille, mais pas la guerre !

Il délaissa alors le carton de matériel électronique pour se précipiter sur celui qui était marqué "Apprenez à faire des ribambelles en 127 leçons (le 7 avait été dessiné par lui-même, sans doute pour décourager quiconque tenterait d'apprendre à faire des ribambelles) et força violemment sur le dessus, arrachant tout ce qui fermait le carton. Pyro plongea ensuite dans la boîte, vidant tout son contenu (y compris tous les essais ratés de ribambelles) avant de se relever, l'air triomphant, brandissant au dessus de lui une paire de ciseaux luisante d'une taille démesurée quand on sait qu'elle servait théoriquement à découper des petits bonhommes en papier. Il retourna vers la boîte "Matériel Electronique" et déchiqueta sauvagement le ruban adhésif à l'aide de sa nouvelle arme parfaitement aiguisée et tranchante.

-A moi le matos !

Pyro ouvrit alors le carton, lentement, avec des yeux brillants, pour constater qu'en fait... il était complètement vide.

-ET MEEEEEEEEEERDE

-Hem... Puis-je vous aider ?

Le jeune homme cligna des yeux et se retourna d'un bond, apercevant le majordome, Nestor, qui avait apparemment vu toute la scène horrifique de découpage et le fixait d'un air désabusé.

-Euh... Oui, probablement. Vous n'auriez pas vu le contenu de ce carton ?

-Madame a fait descendre l'ensemble de son contenu quand elle s'est lancée dans le combat de smileys, il y a un an ou deux si ma mémoire ne s'use. J'ignore qui a refermé ce carton vide avec autant d'ardeur par la suite.

-Ah. Où se trouve tout ça, maintenant ?

-En bas, dans une réserve. Si vous voulez me suivre...

Pyro ronchonna d'être monté là-haut pour n'avoir rien trouvé à part des ribambelles. Il emporta quand même la paire de ciseaux ainsi qu'un paquet de pansements qui traînait sur une étagère et redescendit l'échelle en compagnie de Nestor. Au passage, il récupéra Hilbert, qui avait patiemment attendu son maître en se cachant entre deux armoires. En le voyant ainsi, Pyro sortit un petit carnet qui titrait déjà "Compétences de Hilbert" et avait d’annoté "Est classe avec son smoking. Penser à l'emmener chez un orthophoniste pour qu'il apprenne à parler sans balbutier, pour qu'il devienne convainquant". Le scientifique amateur ajouta "Doué pour se cacher, ça peut toujours servir" juste en dessous de la phrase précédente et rangea le carnet. Le smiley suivant le maître qui suivait le majordome, le trio parcourut quelques couloirs avant que le vieil homme ne s'arrête devant une porte. Il fouilla dans ses poches de veste, puis de pantalon, en grommelant "Où est-ce-que je l'ai mise... ?". Nestor trouva finalement sa clef dans sa chaussure gauche après l'avoir cherché pendant un moment, et la tourna dans la vieille serrure d'un air parfaitement calme, sans prêter attention aux plaintes de Pyro ni aux claquements de dents de Hilbert. Le scientifique poussa alors sans ménagement le vieil homme, ouvrit et écarquilla les yeux.
Devant lui s'étendaient des étagères remplies d'appareils, de fils dépassants, de tuyaux, de livres sur les smileys ! Une véritable caverne d'Ali Baba (à cet instant, l'oreille droite d'un smiley nommé Ali se mit à siffler dans le lointain) !

Le jeune homme se mit à passer d'un côté à l'autre de la pièce en se frottant les mains. C'était son univers, tous ces bidules.

-Génial, génial, génial, génial !

L'instinct lui fit fouiller une étagère située à droite et en déplaçant ce qui pouvait s'apparenter à un écran, il trouva une demi-douzaine de sphères métalliques comportant chacune deux surfaces en verre et un petit interrupteur.

-Des pièges ! Voilà ce qu'il me fallait ! Des pièges à smileys ! Bon, des vieux modèles, mais ça fera l'affaire !

Hilbert sautillait à travers la pièce avec curiosité. Son nouveau maître n'en finissait plus de crier de joie à chaque fois qu'il découvrait un nouvel objet utile dans la ferraille envahissant le cagibi. Nestor haussa les épaules, constatant que l'homme qu'il avait connu ne pouvait toujours pas arrêter sa passion dévorante pour l'électronique. Aussi, le majordome s'éclipsa sans un mot en laissant la clef sur la porte. Pyro, quant à lui, fonça sur une boîte à outils rouge qui se trouvait à ses pieds, en vida tout le contenu et se mit à visser et dévisser des objets à une vitesse effarante. Il récupéra un énorme sac en toile, fourra tout ce qu'il pouvait dedans y compris le Shocked paniqué par l'imprévisible réaction de l'humain - et prit la fuite en direction d'un atelier situé dans une autre aile du château, et dont il connaissait par position par coeur. Il s'enferma dans l'atelier en question et y demeura pendant plus d'une heure, ne laissant s'échapper que des bruits de soudure, de perceuse et de scie sauteuse de temps à autre. Ce délai passé, les portes en acier trempé du labo s'ouvrirent avec fracas, les effets spéciaux de lumière et de fumée avec. Quand elle se dissipa, c'est pour laisser apparaître Hilbert dans... une sorte d'armure robotisée dotée de bras et de jambes.

-Tadaaaa ! Iron-Smile est dans la place !

... qui après quelques secondes seulement se mit à produire des étincelles et tomba lamentablement en morceaux, le smiley à l'intérieur ne se faisant pas prier pour en sortir à toute vitesse et se cacher sous une table. Pyro prit un air déçu.

-Bon, c'est pas vraiment au point. A défaut d'avoir un smiley en armure, il me restera les pièges.

Le reste de la journée, le pseudo-scientifique le passa à préparer son voyage, remplissant un sac à dos quelconque avec tout le nécessaire. Même si il ne savait pas vraiment quels smileys recruter pour son armée, il avait un plan précis de l'endroit où il comptait se rendre pour ce faire. Cet endroit se trouvait loin, terriblement loin : il s'agissait des Montagnes Chaotiques. Très hauts, et escarpés, les nombreux pics qui les constituaient et surplombaient un grand désert de sable étaient également renommés pour abriter des smileys rares et puissants. Ce ne serait pas à la portée de n'importe qui d'en faire des alliés, mais le jeu en valait la chandelle.

-Voilà, c'est terminé.

Pyro prononça ces mots en pivotant devant un miroir, son sac rempli posé sur ses épaules. Une poche supplémentaire de taille assez conséquente avait été cousue à l'arrière. Le jeune homme avait pour projet d'y installer son commandant lors de l'escalade car au vu de la nature de celui-ci, il serait compliqué de voyager loin et d'escalader des montagnes avec. Surtout escalader des montagnes. Hilbert n'avait pas été mis au courant du projet car son maître redoutait qu'il refuse catégoriquement de quitter le château une fois en connaissance de la destination. Il ne restait plus qu'à y aller...

-... Tu t'en vas vraiment ?

Le voyageur sursauta en entendant la voix d'Annwenn, surgie de nulle part. Ses poings se serrèrent alors qu'il regardait le sol. Il venait à peine de la revoir, de retrouver cette amie d'enfance chère à ses yeux, mais il partait déjà pour l'autre bout du monde sans même prendre le temps de rester. La nostalgie et les regrets...

-... Je m'en vais vraiment, oui. Ma décision est prise.

La jeune femme resta muette un moment, puis afficha un sourire tranquille, plongeant ses yeux dans ceux de son interlocuteur.

-On reste en contact. Fais attention à toi, surtout...

-Je ferai attention. Je compte bien revenir ici... et je reviendrai avec une armée !

-UNE ARMÉE !

Les deux visages se tournèrent vers Hilbert, qui venait de répéter ces deux mots dans un cri de détermination. Le smiley fixait Pyro avec une grande motivation dans le regard, les joues gonflées. Il tremblait sur lui-même, encore un peu hésitant. En fait, d'un côté il avait peur, mais de l'autre il voulait vraiment partir et rencontrer d'autres smileys. Cet état d'esprit était le résultat d'une longue réflexion dans sa tête ronde et jaune. Il se retrouva soulevé dans les airs par le scientifique, cet dernier répétant avec le même ton :

-UNE ARMÉE, HILBERT, UNE ARMÉE !

Et ils éclatèrent de rire. Il ne faisait aucun doute qu'ils reviendraient avec des escadrons entiers de smileys...

__________________________________

"Maintenant, c'est à toi de mener la bataille, de la gagner... ou de la perdre."
Mia Fey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://delta-adventure.forumactif.com
 

Pyro - Préparation d'une expédition vers les Montagnes Chaotiques !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Delta Adventure ! :: In the Forum :: La guerre des Smileys-