Pokemon Delta Adventure !


 

Partagez | 
 

 Pyro - Une première rencontre : un Smiley en smoking

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Doub
Mafieux Holonien
avatar

Messages : 1933
Age : 19
Localisation : Pont du néant.
Emploi/loisirs : Attendre.
Humeur : Silencieuse.

MessageSujet: Pyro - Une première rencontre : un Smiley en smoking   Mar 6 Jan - 3:15

Des pas. Encore des pas, des centaines de pas. En fait, quelqu'un faisait les cent pas, tournant en rond devant une énorme porte en bois, massive et brillante comme si elle avait été cirée récemment. Plus encore que le sol, des dalles en marbre, en parties recouvertes par des meubles chics mais qui donnaient une inévitable impression de désordre de part leurs positions. Aussi, des tableaux ornaient les murs, représentant des gens à l'apparence distinguée, mais aussi des smileys portant des vêtements et les accompagnant. On pouvait sentir de part ce couloir que le propriétaire des lieux était quelqu'un de riche et qu'il prenait un certain plaisir à la décoration de son habitation - ... mais cette décoration était malgré tout d'assez mauvais goût, de l'avis de la personne qui attendait devant la porte. Parlons de cette dernière. Il s'agissait visiblement d'un jeune homme d'une vingtaine d'années tout au plus, des cheveux rouge sombre dressés de manière désordonnée sur sa tête. Il avait des yeux bleus perçants, derrière des lunettes à montures métalliques réfléchissant la lumière, et portait sur son menton ce qui aurait pu s'apparenter à un bouc bien taillé et bien peigné (au contraire du reste). Du reste en question, un pantalon bleu étrangement déchiré, un haut noir avec une poche ventrale d'où dépassait un tournevis, ainsi qu'une blouse blanche à multiples poches; voilà ce qui l'habillait. On aurait dit un tout jeune scientifique à peine sorti de son école. Un détail cependant marquait son visage - plusieurs détails même : il semblait pris entre une certaine appréhension, une détermination puissante, un sentiment de lassitude (probablement dû à l'attente) et un énervement qui montait progressivement. A chaque fois qu'il se retrouvait devant son propre reflet, dans la brillance impeccable des portes en acajou, c'était avec une expression différente. Plusieurs fois, en constatant ce fait, il lâchait quelques bribes de mots incompréhensibles et se disait :

*Au moins, un Smiley, ça a une tête fixe et ça n'a pas à se préoccuper de ce à quoi elle ressemble...*

Il avait mis du temps à prendre sa décision. Devenir maître de Smileys et entrer dans la Guerre des Smileys, ça n'était pas un choix à prendre à la légère. Plusieurs personnes lui avaient exposé leurs avis sur le sujet. Avis qu'il avait tous rejetés en prenant soin d'y chercher une infinité de contre-arguments ; et dans le même temps, il s'était mis en froid avec la plupart de ces personnes. Mais aujourd'hui, il avait pris sa décision. Une expérience pareille ne lui serait pas donnée deux fois dans une vie, après tout. Et par dessus tout, une personne en qui il avait une confiance absolue s'était proposée pour le parrainer. Une personne qui avait déjà tâté le terrain et qui possédait une expérience certes pas gigantesque mais largement suffisante de l'élevage et des batailles de smileys pour accepter de devenir son mentor. Et peut-être qu'un jour, avec beaucoup de persévérance, il aurait une armée assez puissante pour écraser celles des autres maîtres et devenir le Smile Master ! Rien que ça, le rêve semblait à portée de main !

Enfin, presque. Pour l'instant, il attendait encore dans le couloir, devant les portes du bureau de cette personne. A tout contrôleur de Smiley, il faut un commandant de départ. Il faut bien un début à tout, sinon on arrive à rien ! Et le début, pour Pyro, c'était d'obtenir ce smiley de base. Il ignorait lequel ce serait mais il comptait bien en faire son plus grand allié... voir son ami, ça dépendrait du consentement du smiley. On verrait bien.
Pour l'heure, les minutes lui paraissaient des années. Le majordome - un vieil homme à moustache un peu ronchon - lui avait dit plus tôt de se poster ici et d'attendre. Sans doute qu'il y avait quelques préparatifs à faire. Mais les aiguilles tournaient sur la grande horloge accrochée au dessus des portes, et plus elles tournaient, plus l'impatience gagnait l'esprit de notre homme. Si bien qu'au final, lorsque qu'un grincement s'éleva de l'entrée, alors qu'il s'était perdu dans ses pensées... il fit un bond au plafond, son visage prenant durant un court instant une teinte blanche comme un affraid (et une expression similaire).

-Bon sang... J'suis pas dans mon assiette.

Pyro n'attendit pas que la porte aie fini d'être poussée par on-ne-sait quelle magie et se précipita dessus pour l'ouvrir lui-même, ainsi que sa jumelle. Il se retrouva alors dans un lieu différent, aménagé de manière beaucoup plus simple que le couloir dont il sortait. Des colonnes de roche blanche, un lit, un simple bureau avec un ordinateur, et une chaise en bois de l'autre côté de la table. Le vent et la lumière s’engouffraient à travers une fenêtre géante qui faisait facilement la moitié de la largeur du mur, le premier faisant voltiger les rideaux, la seconde illuminant la chambre à vous en crever les yeux. Et pourtant, au delà de cette fenêtre, en se cachant partiellement la vision pour ne pas en perdre usage, Pyro pût apercevoir une silhouette qui flottait sur le balcon. Il s'agissait d'une jeune femme aux longs cheveux, variants du blond or au blanc argent. Ces derniers - ainsi que la robe bleue océan qu'elle arborait - subissaient le même sort que les rideaux précédemment cités, se trouvant en plein dans le rayon d'action des courants d'air tout aussi précédemment cités. Elle remarqua assez rapidement la présence de son invité et pivota sur elle-même, rentrant dans la chambre. L'invité en question cligna alors des yeux, maintenant habitués à la luminosité, et eut une deuxième surprise : dans ses bras, la femme serrait contre elle deux tout petits smileys, à peine plus grands que des balles de tennis. Un Sad, larmoyant de l'œil droit avec un air triste comme à son habitude, et un Smile qui tentait apparemment de rassurer son compère par ses inimitables sourires remplis de confiance et d'amitié (ce qui malheureusement restait sans effet car on apprend pas vraiment à un Sad à sourire). Pyro resta abasourdi un instant face à la taille minuscule de smileys visiblement à peine nés, avant de se raviser et de faire face à son amie qui le fixait.

-Eh bien alors ? On oublie de dire bonjour, mon cher Pyro ? Je sais que tu as attendu longtemps mais ce n'est pas une excuse pour oublier d'être poli quelques secondes.

-Euh, oui, pardon, désolé... J'étais légèrement perturbé par le déluge d'effets spéciaux en rentrant.

-Ce n'est pas grave. Ces deux-ci sont nés hier, il faut bien qu'ils profitent du soleil et de l'air extérieur pour rapidement grandir.

-C'est aussi ce qui m'est venu à l'esprit sur le coup. Mais tu sais pourquoi je suis là, non ?

-Toujours aller à l'essentiel... Tu restes invariablement le même.

-J'ai presque envie de dire que toi aussi, Annwenn.

La dénommée Annwenn poussa un soupir, installa ses deux compagnons sur un coussin tiré de son lit et positionné sur son bureau, puis ferma la grande fenêtre, ce qui eut pour effet de chasser l'ambiance sauvage et glaciale invoquée par les rafales de vent. Elle s'installa ensuite tranquillement à son bureau, les bras croisés, jetant un coup d’œil à l'écran de son ordinateur.

-J'ai beaucoup hésité sur le Smiley de mon élevage à te confier. C'est vrai, tu ne connais encore rien à la manière d'élever, capturer ou entraîner des Smileys.

-Tout le monde commence en bas de l'échelle ! C'est bien pour ça que je m'adresse à toi, vu que tu t'y connais !

-Soit. Après des recherches, je suis arrivée à une conclusion et j'ai trouvé un petit bonhomme à mettre entre tes mains pour commencer la formation de ton armée. Il est tout jeune mais il est formé pour être commandant. Aussi, autant te prévenir tout de suite, il est assez craintif, tu devras le protéger au début si tu ne veux pas qu'il prenne ses jambes à son cou... même si techniquement il n'a pas de jambes et pas de cou.

-Ça m'a l'air d'un bon compromis, si en échange il accepte d'être le commandant de mon armée. Où est-il ?

-Juste derrière toi. Je l'ai même habillé pour l'occasion, histoire de le rendre moins nerveux. Sors de ta cachette, Hilbert !

Pyro se retourna alors et aperçut une petite boule jaune grande à peu près comme un ballon de plage (respectable le ballon de plage) qui se cachait derrière l'une des colonnes en pierre soutenant la pièce. Il fixait tour à tour Annwenn et son nouveau maître à l'aide de ses énormes yeux ronds et choqués. On notera que sous ses yeux et sa bouche, il avait... un smoking noir avec un nœud papillon, exactement adapté à sa taille et à sa forme de smiley, ce qui lui aurait donné un air chic si il n'avait pas semblé si effrayé de prime abord. Le Shocked nommé Hilbert ne semblait pas vraiment vouloir quitter sa cachette et balbutiait des mots incompréhensibles. Le regard interrogatif de type "What ? C'est ça mon commandant Shocked ?" porté par Pyro ne contribuait d'ailleurs pas vraiment à diminuer son stress. Mais ce regard se changea après une poignée de secondes en un regard d'un autre type, en pleine réflexion, plutôt "Hmm... :ehbien:" la main gauche du maître débutant venant par instinct tirer sur le bouc à son menton.

-Hilbert, je ne sais pas encore de quoi tu es capable mais je compte bien le découvrir, et je pense qu'ensemble nous pourrons faire de grandes choses si tu consens à m'accompagner.

-G-g-g-g-g-grandes-ch-ch-choses ?

-Oui. Tu vas devenir un smiley puissant qui n'aura plus peur des autres smileys, car ce sera toi qui leur donnera des ordres !

-D-d-d-des-ordres ?

Hilbert souffla, semblant d'un coup légèrement moins stressé malgré son inchangeable expression. Pyro en profita pour descendre au niveau du smiley et le prendre dans ses bras, remontant avec lui.

-En plus tu as un super costume, tu es né pour avoir du charisme et être un chef ! Franchement je suis sûr que tous les autres t'envieront d'avoir un aussi beau smoking.

-S-s-smo-k-k-king...

Ainsi débutait la collaboration de Pyro, jeune maître smiley aux grands rêves, et de Hilbert, le Smiley Shocked au smoking. Ils étaient destinés à vivre de grandes et épiques aventures...

__________________________________

"Maintenant, c'est à toi de mener la bataille, de la gagner... ou de la perdre."
Mia Fey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://delta-adventure.forumactif.com
 

Pyro - Une première rencontre : un Smiley en smoking

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Delta Adventure ! :: In the Forum :: La guerre des Smileys-