Partagez
Aller en bas
avatar
Doub
Mafieux Holonien
Messages : 1939
Age : 20
Localisation : Pont du néant.
Emploi/loisirs : Attendre.
Humeur : Silencieuse.
http://delta-adventure.forumactif.com

C'est quoi ça ? Encore un Holon ? - Background et résumé du RP

le Mer 10 Déc - 0:15
Hem. J'inaugure cette nouvelle section dédiée au JDR sur Rolistik, que j'ai créé moi-même, avec ce topic. Il servira à poster tout ce qu'il y a à savoir sur le JDR/RP/jeu que moi, Darklink-Dokamino et Lolly faisons, en premier lieu le résumé du scénario. D'abord la carte actuelle, résultat de mon travail puis de celui de Darklink.
Spoiler:


L'Histoire de Holon remonte à plusieurs siècles avant ce RP. Des scientifiques s'installèrent dans la Forêt Mirage, qui couvrait presque tout le continent principal, et y bâtirent une ville nommée Holon, comme la région qui l'abritait. Cette ville, en forme de poké-ball vue du ciel, était dotée d'une grande tour servant de laboratoire de recherche.

La ville, à l'époque. La tour de recherche était alimentée par trois générateurs.

L'objectif des chercheurs ? Localiser Mew, qui serait caché au coeur de la gigantesque forêt.

Mais quand ça veut pas...

Pour cela, ils décidèrent de se servir du champ magnétique spécial dégagé par la région, à partir de la tour. Malheureusement, cela eut des répercutions environnementales : ce champ magnétique, en plus de dérégler le climat, causa d'importantes mutations aux Pokémons vivant dans la région, transformant leurs types et leurs capacités. Ainsi naquirent les Espèces Delta. Finalement, après plusieurs années, le projet de recherche de Mew fût abandonné, de même que le travail sur l'ADN des Espèces Delta. Mais même une fois la tour abandonnée, il persista une "Zone δ" couvrant une partie de la région, modifiant aléatoirement la génétique des espèces dans cette zone en fonction du temps. On récolte ce que l'on sème...

Bien des années plus tard, la ville de Holon a grandi et s'est développée à grande vitesse, devenant une grande ville industrielle. Elle abrite toujours des laboratoires de recherche et la tour a été conservée. Cela a été possible grâce au soutien économique du Groupe Epsilon, une organisation qui s'est installée et a rapidement conquis toute la région, devenant le coeur de son système politique et de son système économique. Vous ne pouvez aller nulle part à Holon sans entendre parler d'eux ! Ils militent pour la paix et la science. Partout on croise des hommes et des femmes en uniformes.
Spoiler:

Leur chef est un homme influent nommé Rain Igat qui les dirige d'une main de fer. On ne connaît que son nom, pas son visage, mais nos héros l'ont vu :
Spoiler:

Tout ça n'est cependant que la face émergée d'un énorme iceberg. Sous couvert de leurs activités publiques et politiques, les chercheurs de la Team Epsilon ont repris les travaux de leurs prédécesseurs sur l'ADN, réinvestissant la Tour de Recherche. Seulement, cette fois ce ne sont plus des Pokémon les cobayes, mais bien des êtres humains en chair et en os, et pas forcément consentants ! Les Epsilon travaillent ainsi à la création de "Gijinkas", nom donné à ces humains métamorphes, qui peuvent prendre la forme de Pokémons et utiliser leurs capacités. Ces expériences ont lieu depuis un grand nombre d'années, au point qu'ils en sont arrivés à créer un Pokédex de leurs projets, ces derniers portant les numéros correspondants à leurs espèces.

Nous suivons les aventures des projets #59 et #384*, portant les noms d'Iris et Kay, ayant réussi à s'échapper du laboratoire de recherche et ayant traversé toute la région jusqu'à Bourg-Futur, en mode Vitesse Extrême (qu'ils maîtrisent tous deux), en une nuit. La métamorphose d'Iris est Arcanin. Quant à Kay, il est très spécial puisque projet 384 étoile: c'est un Rayquaza chromatique d'une puissance extrême.
Spoiler:

Bien qu'ils aient fuit dans des directions opposées, ils se retrouvent accidentellement au même endroit et, l'ignorant, squattent pour la nuit des maisons voisines. Kay s'endort sous la table dans la maison d'Odilon Malker, un jeune garçon détenteur d'un Osselait et ayant pour projet de devenir maître Pokémon, comme une majorité d'enfants de son âge.
Spoiler:

Les deux personnages sortent, l'un frappant l'autre, et trouvent Iris qui sort de la maison voisine. Bien vite, un bulletin de recherche diffusé par les Epsilon passe à la télévision et les deux gijinkas doivent fuir au plus vite... poursuivis par Odilon qui veut rendre fier son père en lui ramenant les fugitifs pour gagner la récompense. Mais le garçon se rend vite compte que lutter avec son simple Osselait est impossible face à des Pokémon-humains et, ne sachant quoi faire, son vélo volé par son rival Rodwig (
Spoiler:
), décide de les suivre, devenant leur allié. Ils passent par la maison de vacances du Professeur Bouleau, ce qui sera l'occasion d'effectuer leurs premières captures. Kay devient ainsi possesseur d'un Feunnec et d'un Mystherbe ; Iris d'un Galekid et d'un Minidraco ; et Odilon gagne un Funécire en plus de son starter. Non sans croiser des sbires de la Team Epsilon et devoir les combattre, ils se rendent à Addaiène, seconde plus grande ville de Holon, connue pour ses gratte-ciels et notamment celui ayant la forme d'un gigantesque sapin. Là, Odilon parvient à vaincre Meryl, championne de l'arène de la ville (de type Acier) et à gagner son premier badge, le Badge Mécanique.
Spoiler:

Forts de cette victoire, nos héros partent (non sans mal) à l'assaut du Gratte-Sapiel, et parviennent au sommet en se battant contre une armée de sbires. Finalement, ils font face à Rain Igat, le maître de la team, mais ne parviennent pas à l'empêcher de fuir en hélicoptère avec une partie du "Grand projet". En revanche, Kay et Iris (Odilon s'étant caché derrière un pilier) se retrouvent confrontés à un admin Epsilon, Aeron (le maître du grand froid) bien décidé à les recapturer.
Spoiler:
Les deux Gijinkas parviennent à le vaincre non sans mal, et non sans avoir dû faire face à la puissante forme alternative du sous-chef, Artikodin. A peine ont-ils gagné que Rain enclenche la destruction du Gratte-Sapiel, causant l'effondrement total de celui-ci et la mort de tous ses occupants par le biais d'une série d'explosions. Nos héros ne s'en sortiront qu'en fuyant sur le dos de Kay devenu Rayquaza. Ils découvriront par la suite que le combat avec Aeron a été filmé et qu'on leur a mis le carnage sur le dos (en citant Odilon comme propriétaire du Rayquaza et de l'Arcanin), faisant d'eux des ennemis publics n°1. Avec ça sur le dos, ils reprennent la route le plus discrètement possible.

Sur le chemin de Saint-Coralie, le groupe croise à nouveau Rodwig qui veut un combat et menace de livrer Odilon aux autorités si il ne lui cède pas le Rayquaza shiney qu'il "possède". Ce dernier, avec l'aide de Kay, lance Rodwig dans le gouffre de la Fatalaise, censé être un trou mortel avec la mer en contrebas, mais parsemée de pointes rocheuses (et de squelettes embrochés dessus). Sur le chemin, ils croisent le Professeur Bouleau qui les a suivi et Odilon lui vole sa blouse, histoire de pouvoir passer inaperçu. Et dans le même temps, il trouvera et capturera un Castorno, affectueusement surnommé Enfoiré.
A Saint-Coralie, nos héros découvrent que la tradition locale est de se déguiser en père noël. Ils visitent un dôme, volent des costumes de père noël à des employés locaux et s'inscrivent pour un tournoi de combat dans ce même lieu, tournoi qui sera remporté par Kay. En réalité, c'est une façade et un moyen pour les Epsilons de recruter de nouveaux membres. Quelques étages plus hauts, Iris et Odilon font face à une porte hautement sécurisée, qu'ils parviennent à ouvrir avec de la chance, et découvrent derrière... une piste de danse disco, avec de nombreux pères noël qui dansent (https://www.youtube.com/watch?v=NQEcpHHOs1c).

Suite à l'arrivée prématurée d'un membre haut gradé venu faire la visite à Kay (sous sa couverture de nouvel employé), ils découvrent que la salle est réversible et cache un laboratoire avec un second fragment du "projet". Ce même membre haut gradé, Lenaya, une sous-chef Epsilon, tombe par accident sur la piste de danse dont elle ignorait l'existence et tente de supprimer toutes les personnes s'y trouvant au moyen de lasers, qui seront heureusement détruits par Odilon.
Spoiler:
Iris et Kay se battent contre l'admine, qui utilise des Pokémon Electriks et se transforme même en Raikou, avant de finir encastrée dans un mur. Malheureusement, Rain apparaît à bord de son hélicoptère, détruisant le plafond, et parvient à arracher de force la seconde partie du projet, faisant échouer une seconde fois nos héros.

C'est un peu dépités qu'ils se rendent à l'arène, Odilon ayant toujours l'espoir de briller. Mais il se rend compte avec horreur que l'hôpital abritant l'arène est un labyrinthe administratif sans fin (https://www.youtube.com/watch?v=c45FtDhdDoY eh oui, à ce point-là) et malgré des efforts monumentaux, ne parviendra pas à rencontrer le champion, le Dr.Dexer, sans que Kay n'aie à faire cramer tout le bâtiment. Le jeune garçon bat le champion de type Ténèbres et remporte le Badge Démence (adapté à l'endroit).

En quittant Saint-Coralie, Iris, Kay et Odilon se font encore une fois agresser par Rodwig, qui encore une fois battu, vole les poké-balls d'Odilon et s'enfuit dans la forêt ! Nos trois héros le poursuivent jusqu'à une mare où ils l'attrapent, et rencontre un étrange personnage, dont les paroles ne semblent pas avoir de sens... et qui semble atteint de schizophrénie extrême. Ils se retrouvent piégés séparément dans des illusions, mais Iris parvient à en sortir en court-circuitant le système de la machine dans laquelle elle se trouvait piégée. Les quatre personnages se sont retrouvés sans s'en rendre compte dans un laboratoire Epsilon secret, caché sous la forêt. L'homme de l'illusion est en réalité un très vieux Gijinka, celui qui fit découvrir leur existence aux Epsilons - un homme Zoroark - connecté à la machine. Kay détruit le système et fait un trou dans le plafond du laboratoire, créant une échappée. Rodwig est d'ailleurs laissé derrière une fois de plus.
Spoiler:
Avouez que sa tronche fait peur.

Le trio parvient à sortir de la forêt et fait une rencontre inattendue : Plune, une jeune fille... qui se révèle une Gijinka Lucario, mais pas une expérience : elle est sauvage et vient de la forêt.
Spoiler:
Ils se font immédiatement attaquer par deux sbires, qui contre toute attente... parviennent à vaincre Iris et Kay, en capturant ces derniers ainsi que Plune dans des Balls Zéro, sorte de conteneurs plutôt que simples balls, puisque pouvant attraper n'importe quoi (bâtiments, humains, etc). Odilon parvient à sauver la situation à l'aide de ses trois Pokémons et en faisant preuve d'une sacrée violence envers les sbires, qui sont laissés sur place humiliés et carbonisés (et pas de réseau pour appeler des renforts).

C'est à dos de Rayquaza qu'ils atteignent Port-Cristal et après un bref passage au centre Pokémon (où on apprend que le champion local a une arène sous-marine), vont faire la peau à un gang qui terrorise les docks... ce qui les fait aboutir à monter sur un bateau où Iris, Kay et Plune s'attèlent à la tâche de jeter par dessus bord toutes les racailles l'occupant (sauf le méchant n°4 qui sera tombé tout seul dans le coma en s'assommant avec une porte). Un loong détour (histoire de récupérer Odilon oublié tout seul dans le port, et histoire de s'éloigner complètement de la destination) plus tard, ils passent en plongée et atteignent l'arène de Marin. Pardon, MarTin.
Spoiler:
Cette homme est un ancien habitant de Bourg-Futur, comme en témoigne le fait qu'il porte des chaussettes avec des sandales (on n'arrête pas les traditions). Odilon semble avoir de l'admiration pour lui, et plonge dans la piscine avec toboggans géants installée par le champion, dans le but de l'affronter. Ce qui est vite fait.
Marin est averti que quelqu'un a volé ses badges et tente de les revendre, après avoir donné le dernier restant à Odilon. Ce dernier se doute bien que Kay est derrière le coup et perd toute admiration envers le champion de type eau en se rendant compte que celui-ci accepte la machination pour arrondir ses fins de mois. Une discussion lui prouvera que l'homme n'a pas totalement perdu son honneur puisque qu'il vend en réalité des contrefaçons de badges. Pour prouver sa bonne foi, il offrira à Odilon le dernier exemplaire n'en étant pas une, bien plus brillant que les autres.

Lorsque l'énorme foule d'acheteurs se rend compte de la supercherie, Kay tente de fuir à toute vitesse, balançant Marin dans ladite foule, et faisant remonter tout le monde à la surface. A la grande surprise d'Odilon, son Osselait évolue en Ossatueur peu après cet événement. Leur navire fait ensuite face à un brouillard étrange... puis à un énorme maelström destructeur ! En essayant de sauver le navire, Kay est pris entre des murs d'eau et se volatilise. Le bateau est détruit malgré les efforts de Plune et Iris, mais par miracle, le tourbillon disparaît. La Gijinka Arcanin est repêchée évanouie par Odilon, qui doit faire face à une armée de Léviators. Ils s'en sortent grâce au Draco d'Iris nouvellement évolué et se retrouvent, peu de temps après, prisonniers d'un Mécha-Léviator géant, faisant office de sous-marin pour la team Epsilon, et dirigé par une autre de ses sous-chefs : Ariake. C'est en usant de l'aide d'un autre Gijinka enfermé dans l'une des cellules - Slovers, un homme Evoli au code génétique extrêmement instable qui les rejoint - ainsi que de la stupidité des sbires, qu'ils parviennent à sortir de là. Beaucoup de sbires seront "assainis" (je ne prendrai pas la peine d'expliquer) ou terrassés à bord du sous-marin à partir de là, particulièrement à l'aide du coup de boule destructeur développé par Odilon.
Ce jusqu'à ce que le groupe parvienne à Ariake ! Un combat acharné a lieu contre la meneuse qui utilise principalement des Pokémons aquatiques, mais contrairement à ses collègues, ne se transforme pas en Gijinka légendaire. Non, en fait, une fois vaincue, elle s'enfuit dans la seconde partie du Mécha-Léviator et en sépare les morceaux, chaque partie devenant un sous-marin autonome.

Nos héros partent à sa poursuite à l'aide de la tête du Léviator qui fait elle aussi office de sous-marin, mais les deux vaisseaux entrent dans une zone "sans eau" et le leur s'écrase sur le fond de l'océan. Ariake les a mené dans des ruines anciennes au fond de l'eau, protégées par un pouvoir ancien qui empêche l'eau au dessus de leurs têtes de tomber. Ces ruines sont pour elle un moyen de recharger l'Orbe Bleu, artefact de Kyogre : une bataille sur deux fronts se lance. Slovers, seul combattant en mesure de faire face à Ariake transformée en Primo-Kyogre à l'aide de ses formes multiples, se bat contre l'Admin Epsilon, alors que les autres tentent d'empêcher le sous-marin robotique, réparé et ré-assemblé sous forme de Méga-Mécha-Léviator, de détruire les ruines (ce qui provoquerait l'inondation du lieu, et à cette profondeur la pression tuerait tout le monde sauf Ariake grâce à sa transformation).
Mais malgré leurs victoires, ils ne peuvent empêcher la machine d'exploser ! C'est le moment que choisit Kay pour faire sa réapparition - il était enfermé à bord du Léviator et a été libéré lorsque les Gijinkas ont tenté de le détruire. L'ensemble du groupe monte à bord d'une partie du sous-marin qui avait été étrangement séparée des autres et s'enfuit à bord !

A la surface, ils sont immédiatement dépouillés de leur engin par Rain Igat qui a usé d'un stratagème bidon pour les en faire sortir. En fait, la partie séparée du Léviator contenait l'un des fragments du "projet". Par la suite, un homme sur un bateau a assisté à la scène et semble persuadé que les personnages sont des extra-terrestres. Il a au moins la décence de les prendre sur son bateau et de mettre le cap sur Scapharia. A suivre...

__________________________________
"Maintenant, c'est à toi de mener la bataille, de la gagner... ou de la perdre."
Mia Fey.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum