Partagez
Aller en bas
Annie Panda
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1985
Age : 24

Re: L'Archipel du Dingue

le Ven 28 Déc - 20:48
https://www.youtube.com/watch?v=rRw9sLGPxuQ

Face aux paroles de l'Homme Pingoléon, ADN-075 ne put que serrer fortement ses mains en tremblant de tout son corps, et serrer ses dents le visage crispé, retenant de toute évidence une grande colère. Cependant, contrairement à ce qui pouvait paraître aux premiers abords, ce ne fut pas la remise en cause de ses pouvoirs et la mise en valeur d'une éventuelle faiblesse qui le mit dans cet état, mais bien le discours sur la "vermine" que se permit d'avoir Sylvain. Le regard du Métamorph devint encore plus haineux que d'habitude alors que de désagréables paroles et un visage cauchemardesque pour lui revenaient avec virulence à son esprit.

-Ici Sivam pour son rapport journalier. Projet "ADN", expérience 075, processus de création du métamorphe terminé. Résultats : Insatisfaisants. Besoin d'un contact physique direct pour prendre l'apparence de sa cible, possède une puissance personnelle proche du zéro absolu, arrive à peine à se maintenir en forme complète dans son apparence initiale... Inutile de continuer les tests. Recommandation numéro 1 : Élimination et recyclage du corps du spécimen. Recommandation numéro 2 : Livraison du corps comme chair à canon pour Mercer. En attente de la décision du boss. Terminé ~

-ADN-075 : De la vermine... ? Des rats dans mon genre... ? Tu es définitivement le genre de personnes que je déteste le plus en ce monde. La puissance et l'efficacité, que ce soit sous forme physique, hiérarchique ou financière... Ça a toujours été tout ce qui vous importe...

Le lieutenant Stalker fronça les sourcils et baissa le regard, se laissant directement atteindre par l'attaque Hydrocanon de son adversaire, crachant alors une grande gerbe de sang. Mais alors qu'il tombait en arrière, et commençait à perdre vie, celui-ci gardait son regard haineux, et lâcha du peu de force qu'il avait :

-Des gens comme nous, qui naissent faibles... Qui vivent faibles... Qui meurent faibles... Vous les jugez toujours de haut...

A peine ADN-075 a-t-il perdu vie, et repris forme un peu plus loin, que Sylvain l'avait déjà attaqué avec un nouvel Hydrocanon, ne lui laissant pas la moindre seconde de répit. De nouvelles paroles, encore plus douloureuses que les précédentes, lui martelait la tête à cet instant, ne faisant qu'augmenter sa haine farouche.

-Mercer  : Bon sang, soldat Chewing-Gum, va falloir te bouger un peu le cul ! Ne crois pas que je perds mon temps à entraîner des recrues pour voir une pauvre petite merde rose saloper le sol de mon terrain d'entraînement ! Même pour de la première ligne d'infanterie dans une bataille, tu ne ferais même pas l'affaire ! Franchement, si t'es pas capable de plus, crois pas que je vais te coller encore au cul, tu mériteras le rang de serviteur d'une des trois Muses, rien de plus !

Malgré la vitesse d'exécution de Sylvain pour l'éliminer, ADN-075 réapparut une troisième fois, plus loin de son adversaire ce coup-ci, et bien que la puissance de son aura avait un peu diminué, le Stalker semblait encore en pleine possession de ses moyens. Cependant, là où il aurait précédemment profiter de l'occasion pour fanfaronner et se moquer des Rebelles, le Métamorph profita au contraire de l'occasion pour continuer à exprimer ce qu'il ressentait, avec une voix forte et colérique..

-Vous êtes la vraie pourriture de ce monde ! De vrais salauds qui sont là, à se battre, à prendre la pose à chaque meurtre effectué, à déblatérer des phrases classes, comme-ci cela justifiait ce que vous étiez vraiment ! "Honneur" ? "Puissance" ? "Détermination" ? Tout ce que je vois en vous deux, c'est de la condescendance, de la fierté mal placée, et de belles excuses pour justifier vos actes !

Cette fois-ci, ce fut des souvenirs plus précis qui lui remontèrent à l'esprit, avec une scène bien particulière en tête, en plus de simples mots. ADN-075 s'était fait projeté en arrière par une magnifique Femme Hyporoi, alors que celle-ci lui avait demandé une gâterie sous la forme de son maître, que de toute évidence, le Métamorph n'avait pas été même d'assurer correctement. Alors qu'elle se rhabillait avec un air exaspéré, la jeune femme d'à peine une vingtaine d'années soupira bruyamment alors qu'ils étaient tout deux dans une immense et magnifique chambre luxueuse, où la femme semblait avoir tout ce qu'il lui fallait.

-Océane : Quelle idée de proposer au Maître de te laisser le toucher avant qu'il parte en long voyage, juste pour avoir... Un remplaçant en son absence. Dire que j'ai sali sa personne avec ta forme molle par pur désir, je suis pitoyable... Mercer a beau avoir dit que tu pourrais me servir, vu tes "capacités" pitoyables, j'ai juste perdu mon temps... Sors de là, et voit plutôt avec Mary si elle peut faire quelque chose de toi, je ne veux plus jamais te voir... Pense à quitter cette forme aussi, tu as déjà assez détruit l'image de mon maître comme ça... Non, change pas de forme ici ! J'ai pas envie de voir ta forme immonde et gluante et de me dire qu'elle s'est glissée entre mes cuisses... Va-t-en !

Alors que la femme Hyporoi s'isolait sur son lit les mains sur son visage, se maudissant à haute voix de ce qu'elle venait d'infliger à son maître adoré, ADN-075 ferma la porte de la chambre et tomba à quatre pattes au sol, reprenant petit à petit sa vraie forme, alors que tout son corps tremblait de rage face à tant d'injustice. N'avait-il donc pas de place dans ce monde, même pour des tâches aussi ingrates ?


-ADN-075 : Eh ouais, je suis faible, et me repose sur la puissance des autres ! Même mon Art Interdit n'est pas de moi à la base ! Et oui, j'ai été obligé de me couvrir de honte toute ma misérable vie, pour finalement mentir avec fourberie, voler avec espièglerie, et tuer avec cruauté... Et ceci, parce que des gens comme VOUS me traînaient dans la boue ! Et ceci, sans même que vous vous souveniez de ma pudique existence !

L'homme Métamorph regarda la femme Papillusion avec dédain, la visant directement avec ses propos alors que les souvenirs continuaient à lui matraquer le cerveau.

-Mary : Laisse tomber, mon gars ! Si t'es pas capable de prendre l'apparence de mon cousin, ça sert à rien d'essayer de me coller aux pattes ! Dégage de là, et va voir ailleurs si j'y suis !

Une femme Dracaufeu d'une vingtaine d'années avait également "congédié" ADN-075 alors que celui-ci avait tenté de prendre l'apparence de Mary et de la modifier pour ressembler à Collins, avec très peu de succès. Partant en courant de la chambre de la Muse, le Métamorph croisa alors une autre femme, se mettant sur le côté du couloir, contre le mur, pour saluer en s'agenouillant la personne qui passait, une magnifique femme Papillusion. mais celle-ci ne lui adressa pas le moindre regard, pire encore, ne sembla même pas noter sa présence, et partit tranquillement discuter avec la femme Dracaufeu. ADN-075 serra de nouveau les dents et partit en courant.


-ADN-075 : Toutes ces personnes que vous avez tué, cette "chaire à canon", vous vous souvenez d'eux ? Aucun doute que non. Vous ne retenez l'existence que des personnes "notables" à vos yeux, n'est-ce pas ? Franchement, de mon point de vue... Vous ne valez pas mieux que moi !

L'homme Métamorph fit tournoyer son trident, et des vagues d'eau frappèrent en boucle la cage de Miranda que Sylvain avait créé, jusqu'à créer une tornade d'eau constante qui entoura complètement la cage, sans cependant réussir à atteindre la femme Papillusion, la cage semblant faire office de barrière magique parfaite.

-Rah, bordel, laisse moi te toucher bon sang ! Fais chier !

Miranda, à l'intérieur de la cage, ne semblait cependant pas satisfaite de la situation, alors qu'elle jugeait du regard la tornade d'eau qui l'isolait complètement visuellement de Sylvain, dans un vacarme aquatique très ennuyant.

*Nous avons définitivement sous-estimé ce bonhomme... En faisant mine de vouloir m'atteindre avec cette tornade, il l'utilise en vérité pour couper toute communication visuelle ou sonore entre moi et mon protecteur, au cas où je viendrais à trouver une information capitale pouvant aider Sylvain, ou que je voudrais le prévenir d'un danger imminent. Cependant, Sylvain a raison, quelque chose cloche avec son pouvoir, il est "trop parfait" pour de l'Art Interdit. Son aura semble avoir baissé à ses morts, mais pas tant que ça... Réfléchis Miranda... Copie de l'âme... Régénération instantanée qu'il n'hésite pas à utiliser comme s'il n'avait rien à craindre... Une aura qui diminue... Attend... Diminue-t-elle vraiment... Et si elle était plutôt...*

La femme Papillusion eut une illumination, et chercha à la crier à Sylvain, mais ce dernier ne pouvait rien entendre, alors que ADN-075 s'acharnait sur le rebelle avec des attaques constantes et oppressantes.

-ADN-075 : Ah, ah, ah, dans ce cas, je vais te tuer de mes propres mains, et après j'atteindrais cette salope de Papillusion pour l'éliminer !

*Un moyen de passer cette barrière... Avant que mon adversaire ne trouve la faille... Réfléchis...*

__________________________________


Spoiler:
Joey Kirks
Joey Kirks
Fruit Meister
Messages : 3013
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel du Dingue

le Sam 29 Déc - 16:34
L'homme Pingoleon prit un air renfrogné en écoutant les paroles du Stalker. Il ressera sa poigne sur son trident et prit une profonde inspiration pour mettre fin à ses tremblements.


—Quoi, une petite merde dans ton genre, devenir garde ? Hahaha ! Écoute, tous les autres gamins du foyer volent ou se vendent pour survivre, qu'est ce qui te fais croire que tu es meilleur qu'eux ? Les meilleurs d'entre eux rejoignent la Confrérie tout au plus. Ce seras pareil pour toi, le merdeux.


—Si c'est vraiment ce que tu penses, alors tu vaux encore moins que ce que je pensais. Tu es l'être le plus pathétique que cette guerre m'ait donnée l'occasion de rencontrer.


—Vous êtes un très bon élément, Icegton. L'armée a besoin de personnes comme vous, disciplinés et animés par un fort sens de la justice. Vous nous aiderez à redresser cet archipel... Enfin, ne visez pas les postes les plus haut gradés tout de même. Le prestige, c'est pour les Nobles et le terrain pour les gens comme nous.

Le Rebelle fît tournoyer son trident entre ses mains et glissa vers son adversaire qui s'acharnait encore sur la cage, en vain. Il devait pourtant savoir, s'il connaissait vraiment chacune de ses techniques, qu'il n'en viendrait pas à bout.


—Je me souviens du visage de chaque camarade tombé au combat avec honneur ! La force, l'honneur, le courage, tout cela ne dépend pas de ta puissance ou de ton milieu social ! Bats-toi au lieu de te tapir dans l'ombre et de te couvrir de honte ! Si tu ne comprends pas que tu vaux mieux que ce que tu es et que tu ne fais aucun effort pour changer...


Sylvain vacilla l'espace d'un instant mais reprit sa contenance habituelle le plus rapidement possible. Cet adversaire représentait vraiment tout ce qui le degoutait dans l'humanité. Il entendait ses plaintes mais ne voyait aucune volonté de s'affirmer, nulle volonté de puissance. Alors qu'il avançait avec aisance sur l'eau, celle-ci devenait de plus en plus chaude à telle point qu'elle commençait à évaporer. 


Sylvain était agenouillé face au trône dans le palais de l'archipel aquatique, le visage penché vers le sol. Il ne manquait jamais de se prosterner avec sincérité devant son Roi. 
??? : Icegton, j'ai mûrement réfléchis. Tes prouesses face aux Dacotas et aux Kentucky m'ont convaincu ; tu seras désormais remercié de ton rang de chef des miliciens... Pour devenir membre de ma garde rapprochée.
Sylvain fût traversé d'un frisson. Il en avait toujours rêvé mais ce rang n'avait jamais été offert à un simple roturier. Son dévouement avait payé. Il releva la tête et remercié son souverain.
—Je ferais toujours tout mon possible pour protéger cet archipel qui m'a tout donné.
En se relevant, il plongea son regard hautain dans les yeux noirs et haineux de l'homme Colhomard qui le dévisageait.


Alors que Sylvain tournoyait dans la brume pour déstabiliser son adversaire, la poigne de son bouclier s'allongeait et enveloppait le corps de l'homme Pingoleon jusqu'à former une véritable armure d'acier. Au moment où tout le corps du Rebelle fût enveloppé, l'eau se mit à bouillir de plus belle et toute l'étendue d'eau se transforma en un véritable geyser dévastateur. Alors que l'eau retombait en une pluie tiède, Sylvain semblait ailleurs, même s'il devait chercher son adversaire du regard.


Il avait déjà vu la pluie s'abattre dans une demeure aussi prestigieuse, mais c'était une pluie glaciale qui gelait son corps. Il était agenouillé dans la salle du trône, appuyé sur son trident pour ne pas tomber complètement tant la plaie sur son ventre lui faisait mal. La pluie lavait les blessures mais pas l'humiliation, encore moins le traumatisme. Le sol où il trainait son corps meurtri baignait dans un mélange d'eau et de sang qui lui donnait la nausée. À quelques mètres de lui se trouvaient Raikou et Suicune, ainsi que Franck, l'homme Colhomard qui l'avait devisagé le jour de sa promotion. Derrière eux jonchaient les corps meurtris de la famille royale. Ces Légendaires... c'était donc de leur arrivé dont le mentor du Prince avait parlé ? Il n'avait jamais été autant blessé que lors de ce combat. Mais qu'importe s'il mourrait aujourd'hui. Il aurait protégé son Roi jusqu'à son dernier souffle. Avec honneur et courage.


—Si tu n'es pas capable de t'elever au-delà de ta piètre condition, alors tu ne mérite le respect d'aucun d'entre nous.

__________________________________

Annie Panda
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1985
Age : 24

Re: L'Archipel du Dingue

le Sam 29 Déc - 19:20
ADN-075 sembla s'emporter une nouvelle fois face aux remarques de Sylvain, s'apprêtant à répliquer, mais se retrouva frapper de plein fouet par l'attaque de Sylvain, alors que ce dernier retenait encore moins son aura que précédemment, et le Métamorph hurla à la fois de douleur et de rage alors qu'il se faisait engloutir sous l'attaque dévastatrice de son adversaire.

Hésitant devant une des portes du manoir, ADN-075 semblait plonger dans ses pensées, alors que des odeurs... inquiétantes émanaient de la pièce. Il s'agissait de la chambre de la dernière des Muses, une femme Arbok avec une très mauvaise réputation. La femme Hyporoi avait beau être, condescendante et hautaine, la femme Dracaufeu colérique et violente... Le Métamorph savait que ce qui l'attendait à l'intérieur de cette pièce était bien pire. Il allait sûrement finir sa vie dans un bocal, s'il était assez chanceux pour ça... C'était tout ce qu'il pouvait espérer, vu la larve qu'il était... Mais alors qu'il posait son poing sur la porte pour toquer, et sceller son destin, une douce et très agréable main se posa sur la sienne, ADN-075 tremblant un peu et regardant doucement sur sa droite la personne qui l'avait touché : Une magnifique femme Gardevoir. Mais ce qui marqua le plus le prototype raté ne fut pas la prestance et la beauté de la dame, mais bien son regard, empli d'intérêt et d'amour. C'était la première fois qu'on le regardait avec autre que de l'indifférence, du dégoût ou de la déception.

https://www.youtube.com/watch?v=1eZ4RexidII

-Anastasia : Voyons, voyons... Ne gâche pas ton potentiel ainsi... Ces personnes n'ont rien compris à ta véritable valeur...

-ADN-075 : Ma... véritable valeur ?

-Je suis comme toi tu sais... Une personne qui sied mieux à l'ombre... Et qui a été évincée d'une manière absolument honteuse et non justifiée... Ces personnes là... Elles pensent être au-dessus de nous parce qu'elles ont les faveurs de Mavis... Mais ceux ne sont que des brutes gâtées et stupides. Même ma très chère collègue Miranda, si présomptueuse, n'a absolument rien compris... Les véritables maîtres de ce monde ne sont pas les plus puissants, mais ceux qui savent manipuler et agir dans l'ombre...


La femme Gardevoir haussa les sourcils et lâcha simplement, d'une voix envoûtante.

-Que dirais-tu de te joindre à mon monde, où ton vrai potentiel sera révélé ? La première étape... Serait de se débarrasser de nos chaînes. Se débarrasser de Mavis.


-ADN-075 : La Morsure des Bas-Fonds !

Sylvain pouvait reconnaître le nom de cette technique, même s'il ne l'avait pas nommé publiquement lors de ses derniers combats. Sa technique de dernier recours. Son double réapparut face à lui, à une dizaine de mètres, et avait une aura désormais plus puissante qu'auparavant. Des milliards de bulles surgirent dans tout le dôme, liquéfiant les murs, le plafond, et une bonne partie coulant sous l'eau, alors que tout le décor visible devenait une surface aqueuse solide. ADN-075 leva un regard haineux et déterminé vers le vrai Sylvain, alors que son aura n'avait pas baissé d'un pouce malgré l'utilisation d'une technique aussi puissante.

-Tu me rends décidément fou... Tu es tout ce que NOUS détestons... Comme cet imbécile d'Eins qui nous envoie au casse-pipes, juste pour faire durer la guerre... Là où il aurait suffi d'un homme envoyé au bon moment, tel que moi, pour mettre fin à la guerre avec vous. Mais pour eux, tout ce qui importe, c'est le sang, la puissance et l'honneur. Autant dire que je n'ai aucune envie de monter à leur niveau. Mais bien heureusement, ceci, ma maîtresse l'a vue... Et m'a envoyée mettre fin à cette mascarade ~~

__________________________________


Spoiler:
Joey Kirks
Joey Kirks
Fruit Meister
Messages : 3013
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel du Dingue

le Sam 29 Déc - 22:54
Sylvain parcourut la salle du regard. C'était bien sa technique fétiche... Le Metamorph en connaissait même le nom, preuve ultime qu'il contrôlait et connaissait chacune de ces techniques. Il était véritablement troublé de la voir utilisée par quelqu'un d'autre. D'ordinaire, il toisait d'un regard fier son adversaire ébahi par cette trombe d'eau qu'il manipulait avec une aisance toute naturelle. Cette fois-ci, c'était lui l'ennemi ébahi de voir quelqu'un d'autre que lui une technique qui, pour lui, résumait son identité, son histoire. Rien que ce nom était si intime... Les bas-fonds des rues et de la surface. Il gravait ses origines dans chacun de ses coups au combat. Il avait l'étrange sensation que son adversaire les lui volait.

—Comment je fais pour m'en sortir ? Ha ! C'est pas un taff pour une petite merde dans ton genre. Y a quelques riches qui sont prêt à lâcher un sacré paquet de pognon pour voir des gamins se tabasser à mort. Si tu participais, te connaissant, tu pourrais t'en sortir quand même.. Tu pourrais t'appeler «La Morsure des Bas-Fonds», haha ! Plutôt stylé pour un merdeux dans ton genre, non ?
Sylvain serra les dents. C'était insultant de voir une technique qu'il avait peaufiné toute sa vie, qui faisait référence à toute sa vie avant l'armée, imité à la perfection par quelqu'un qui n'avait visiblement aucun accès à ses souvenirs. Le bafouer ainsi et utiliser une technique aussi puissante, c'était bien la preuve que son adversaire voulait en finir, ici, maintenant. 
L'espace d'un instant, le visage du soldat tiqua.
Quelque chose le gênait terriblement.
Une incohérence. Oui. Il y avait quelque chose qui clochait dans ce combat. Il n'avait pas pu s'en rendre compte auparavant mais maintenant, face à cette technique, il ne pouvait que constater l'évidence même. Deux choses le genait en particulier. Tout d'abord, il ne comprenait pas comment son adversaire pouvait utiliser une technique aussi puissante sans s'affaiblir. Son aura avait augmenté après sa dernière mort mais il n'avait pas l'impression qu'elle avait baissée en utilisant cette technique qui consomme normalement beaucoup d'énergie. La solution lui parut alors évidente.
—Une simple copie, bien sûr... 
Il poussa un profond soupir, qui mêlait à la fois le regret et le soulagement. Alors qu'il n'avait parlé qu'à voix basse, à moitié pour lui même, écoutant malgré lui les propos du Stalker d'une oreille distraite, il releva la tête et plongea un regard assuré dans les yeux haineux de son double.
Pauvre être tourmenté... Tu es définitivement tombé sur le mauvais adversaire.

Sylvain se hatait dans les longs couloirs du Palais. Il était à la recherche du Roi qui avait loupé la dernière réunion. Il ne s'absentait jamais sans un garde à ses côtés normalement, mais aucun membre de la garde royale ne savait où était leur souverain. Sylvain marchait, maussade, maudissant son incompétence et celle de ses collègues. Il poussa au hasard une grande porte vitrée et entra dans une somptueuse véranda, pleine de plantes grasses et de fontaines. Au milieu siégeait une table et des chaises de fer blanc où se trouvait un homme tout d'or vêtu, le Prince et le Roi, plongés dans une discussion qui semblait privée.
??? : Je te l'assure, ils vont revenir. Sakura l'a vu. Sa prophétie concorde avec les écritures de Rensha... Ce n'est qu'une question de temps. 
Le Roi haussa les épaules, semblant peu concerné par les paroles de l'homme.
Roi : Ils ont déjà été battu il y a des siècles, qu'est-ce qui nous empêchera de les vaincre à nouveau ? Avec vous, Maître, je sais au moins que mon fils ne risque rien.
Sylvain lança un rapide coup d'oeil au Prince qui semblait contrarié par les paroles de son père. L'homme Pingoleon tenta de quitter doucement la pièce, lorsque la voix du Roi s'éleva, calme et nonchalante comme à son habitude.
—Tiens, Icegton, vient donc avec nous. Étais-tu à ma recherche ? Tu connais déjà mon fils, mais c'est la première fois que tu rencontre son précepteur, n'est-ce pas ?
Sylvain tenta de bredouiller quelque chose d'intelligible, mais il fût coupé par le Roi à nouveau. 
—Tiens, et si tu prenais une petite leçon particulière ? Ça ne vous dérange pas, Maître n'est ce pas ? Si c'est sous recommandation d'un aussi bon élève que moi, haha ~
Sans dire un mot, l'homme en armure disparut et reapparut devant le garde. Il plongea alors dans les yeux craintif de l'homme Pingoleon des yeux vides et sans âge. La suite ne fût qu'une intense douleur.

Sylvain lança un rapide regard sur tout ce qui l'entourait. Il en avait le cœur net maintenant. Inconsciemment ou non, le Stalker voulait lui en mettre plein la vue, lui montrer qu'il était aussi puissant que lui. Le Rebelle ne pouvait donc en déduire qu'une chose. Soit le Metamorph ne connaissait pas sa technique la plus puissante, soit il ne pouvait pas l'utiliser.
Quelque part, c'était évident. Une technique fondée sur le corps ne pouvait pas être assimilée par la copie d'une âme. Ce pouvoir était tout entier ancré dans sa chair.
Le jeune homme fît tournoyer son trident et  l'envoya dans les airs.
—Malheureusement, tes paroles me donnent encore plus envie de te dératiser.
Le trident continua à tournoyer tandis que l'aura de Sylvain baissait à une vitesse hallucinante. L'arme du Gijinka devenait de plus en plus transparente, jusqu'à se changer en eau pure. Le soldat se pencha légèrement en arrière et ingéra l'eau. Au moment où cela arriva, son aura avait complètement disparue. 
—Tu as parlée d'une maîtresse n'est ce pas ? Si tu m'énerve autant, c'est parce que tu me rappelles le couard que j'ai été face aux Légendaires.
L'armure du Pingoleon s'effondra en pièces qui tombèrent lourdement dans l'eau. Le regard froid et dur du soldat se posa sur ADN-075. Sa pupille et sa peau avaient pris une teinture légèrement dorée.

Sylvain se rappelait du regard doux et serein du Roi. Il ne s'était jamais senti autant à sa place. Il avait enfin l'impression d'avoir un père. Le Roi s'était excusé pour la rudesse de la leçon du précepteur.
—Ce n'est rien... Si c'est pour protéger cet archipel, je suis prêt à subir les pires douleurs.

Le soldat impérial prit une profonde inspiration, stabilisant son souffle. Plus aucune émanation ne venait de lui. Si on ne le voyait plus, il aurait pu passer pour invisible.
Avec une rapidité insensée, il apparut d'un coup devant son double et le rua de coups.

Sylvain faisait face au sourire froid et cruel de Suicune. Chasue goutte de pluie semblait transpercer sa peau. Il n'avait plus la force de se battre sérieusement après avoir vu la mort de son souverain se dérouler sous son regard impuissant. Raikou et Franck étaient parti. Il n'y avait plus que lui et le Légendaire qui le toisait du regard. Soudain, la suestion tomba comme une épée sur sa nuque.
—Tu as du potentiel... Veux-tu être sous mes ordres ?
L'homme Pingoleon ecarquilla les yeux. Que faire ? Mourir ici dans l'impuissance ou se mettre à l'abri sous la bénédiction de ces Dieux pour continuer à œuvrer au nom de sa patrie qui lui avait tout donné ?
—Je ferais n'importe quoi pour continuer à servir cet archipel et ses citoyens.

Sylvain frappait de plus en plus fort et pourtant son regard était impassible et son aura toujours absente. Il aurait voulu briser ce reflet, ce double pathétique et déchirer par là même cette période de sa vie. Chacun de ses coups était précis et puissant, faisant l'effet à eux seuls de centaines de coups de tridents.

Sylvain courait derrière la femme Carmache qui l'avait convaincu de rejoindre les Rebelles. Elle lui avait ouvert les yeux sur sa propre faiblesse. Cette faiblesse sera le chemin vers sa future puissance. C'était exactement ce que lui avait dit le précepteur du jeune Prince il y a des années. 
L'homme Pingoleon eu un léger sourire. Il ne s'était jamais senti aussi libre. Et heureux.

—Cette faiblesse, c'est toi qui l'a acceptée ! Cette maitresse, c'est toi qui l'a accepté ! Etais-tu trop fainéant ou trop peureux pour te battre ? Trop indolent pour devenir ton propre maître ? Alors dans ce cas tu n'es pas à plaindre car c'est toi et nul autre qui a tracé cette vie pathétique qui a été la tienne !
Les coups du Rebelle étaient de plus en plus rapide et précis. Il termina par un uppercut surpuissant, ses poings semblant plus dur que de l'acier, envoyant le Stalker a l'autre bout du hall.
—Maintenant, j'aimerai voir ce que tu vaux face à un homme sans aura, toi qui n'a cessé de copier la mienne. Maintenant j'aimerai que tu constate ta faiblesse face à quelqu'un qui, comme toi, est né vermine mais qui a tout fait pour se hisser au-delà de la fange.

__________________________________

Annie Panda
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1985
Age : 24

Re: L'Archipel du Dingue

le Dim 30 Déc - 15:04
ADN-075 écarquilla les yeux en voyant Sylvain faire disparaître son aura, comprenant immédiatement que ce dernier avait trouvé le secret de sa technique, cette technique si précieuse que lui avait confiée sa maîtresse il y a quelques années de cela. Le Métamorph était telle une photocopie parfaite de l'âme de son adversaire, mais ceci qu'à un seul moment : Celui de sa mort. Ainsi, si son adversaire faisait en sorte d'être faible en aura... Alors ADN-075 le serait aussi, et n'aurait plus que sa propre énergie vitale pour faire une nouvelle copie, ce qui lui coûtait évidemment très cher en énergie. Même si ce point faible n'était pas évident à trouver pour l'adversaire au premier abord, lorsque le pot aux roses tombait, c'en était déjà terminé pour le Stalker. Ce dernier se fit littéralement tabasser par les étranges attaques de Sylvain, ne comprenant guère à quoi il faisait face.

*Qu'est-ce que c'est que ça ? Je n'ai absolument connaissance d'aucune de ces techniques... Ce n'est pas comme la prison de tout à l'heure, qui disparaît juste au bout d'un moment et ne peut être annulée par son utilisateur, non... Je ne ressens juste rien de ces attaques. Son âme n'en a gardé aucune mémoire, c'est la première fois que je vois ça... C'est comme-ci cette technique était à l'antipode même... de l'Art Interdit...*

Peu à peu, ADN-075 ne put plus réfléchir à tout cela, étant trop secoué par la violence et la rapidité des coups de son adversaire. Il lui était déjà arrivé d'atteindre un stade où son adversaire prenait conscience de sa faiblesse et mettait son aura à une échelle où quelques résurrections coûteraient la vie à ADN-075, mais d'habitude, il restait à armes égales et réussissait généralement à tuer son ennemi avant d'atteindre sa limite vitale. Là, actuellement... Il n'avait juste aucune chance. Le Métamorph mourut sur le coup quand il s'enfonça dans le mur d'eau solide, son corps tombant à l'eau., et un autre corps réapparut derrière, beaucoup, beaucoup plus faible que le précédent. Le Lieutenant Stalker haletait douloureusement, cette simple copie semblant avoir été déjà très douloureuse. Il ne pourrait en refaire qu'une comme ça, après... Ce serait la mort qui l'attendait.

-Ah... Ah... Putain... J'ai vraiment pas de chance dans la vie... Tomber sur un contre pareil...

L'homme Métamorph cracha du sang et serra les dents, avant de relever un regard déterminé vers Sylvain.

-Cependant... Désolé mais... Tu as trouvé mon point faible trop tard... J'ai eu le temps... de mettre mon plan... à exécution... Tu veux voir... De quoi je suis capable sans puissance, n'est-ce pas... ? Regarde donc...


https://www.youtube.com/watch?v=Q8X1_EcPRl8

Tout le hall commença alors à trembler soudainement, les murs se déformant lourdement. L'eau de la tornade couvrant Miranda tomba alors, et cette dernière hurla le plus vite possible à Sylvain.

-Miranda : Attention Sylvain, il a changé en eau tout le sol !

-ADN-075 : Bravo cher soldat... Tu as réduit mon aura à zéro... Mais à ton avis... Toi qui connait si bien ta technique de la Morsure des Bas Fonds... Qu'arrive-t-il à ton eau solidifiée si son créateur n'a plus l'aura pour la maintenir ? ~~


Alors que le lieutenant Stalker terminait ces mots, absolument tout le hall, que ce soit le sol, les murs ou le plafond, s'effondrèrent en une immense masse d'eau qui noya littéralement la salle, alors que l'eau s'engouffrait désormais à tout l'étage inférieur, dans les sous-sols, remplissant toutes les salles une à une dans un véritable torrent aquatique. Miranda et Kailla, leur partie du sol, protégée par la cage, étant la seule pas transformée en eau, ce qui avait permis à la femme Papillusion de constater l'état du sol par le dessous, tombèrent vers le dessous, leur plateforme s'écroulant au sol sans aucune cage magique pour les protéger. Secouées par la brutalité du courant, Miranda dut libérer au maximum son aura pour la maintenir elle et et le corps de la femme Carchacrok sur place, les mains de la femme Papillusion se resserrant avec force sur le cadavre alors qu'elle devait retenir autant qu'elle pouvait dans cette situation oppressante sa respiration. Ce fut alors qu'elle put entre-apercevoir dans l'eau, ADN-075, juste devant elles, qui avait profité du courant et utilisé toutes ses dernières forces pour se projeter vers sa cible numéro une. Malgré son apparence d'homme Pingoléon, son sourire carnassier donnait l'impression que le Stalkeur était plutôt un véritable piranha, prêt à abattre sa proie piégée, et tendit sa main libre et son trident vers Miranda. Cependant, à ce moment-là, un véritable tourbillon attira ADN-075 en arrière, l'homme Métamorph se retrouvant projeté en arrière et cogna avec force le crâne contre un coin de la pièce du sous-sol où les combattants se trouvaient désormais. Petit à petit, grâce aux actions de Sylvain et à la bonne anticipation de Nelly dans la création de son manoir, l'eau filtra vite, tout revenant à sa normale dans cette pièce isolée où tous se trouvaient désormais. La princesse cracha de l'eau et aspira une bouffée d'oxygène, ayant visiblement beaucoup tirer sur la corde pour survivre à tout ça.

-Miranda : Urk... Bon sang, ce taré... Il...

La femme Papillusion recracha de l'eau et leva la tête vers Sylvain. Elle fut dans un premier temps étonnée par l'état d'aura nul dans lequel l'homme Pingoléon était, ainsi que par la technique que ce dernier semblait avoir déclenché. Cependant, son esprit se concentra vite sur quelque chose de bien plus capital et urgent dans la situation actuelle.

-Sylvain, je suis désolée... Il... Il m'a touchée...


https://www.youtube.com/watch?v=SaXr7tY5nOg

L'ambiance de la pièce se fit tout de suite beaucoup plus écrasante, presque effrayante, alors que Sylvain put sentir une énergie absolument immense surgir dans son dos. En effet, à côté du corps décédé d'ADN-075 en tant que Sylvain Icegton, se formait désormais une toute nouvelle copie. Magnifique. Parfaite. Sublime. Une Femme Papillusion emplie de grâce et de puissance, entourée de centaines de papillons roses. La nouvelle ADN-075 sembla prendre définitivement vie, et regarda alors sa main, rougissant alors légèrement dans ce qui semblait être une extase, un véritable fantasme.

*Cette femme si parfaite... Pour qui je ne valais même pas un regard... Ce charisme inaccessible... Il m'appartient désormais !*

-AHAHAHAHAHAH ! Je suis belle ! Je suis puissante ! Je suis quelqu'un ! Une personne grande ! Cette sensation, je n'ai jamais ressenti ça auparavant ! Au Diable l'ombre ! Au DIable ma maîtresse ! Ce que je ressens maintenant... EST JUSTE TROP JOUISSIF !

ADN-075 eut un rire hystérique, et reprit finalement son calme, s'amusant alors à jouer la femme hautaine et puissante, un sourire malicieux au visage.

-Tu l'as bien compris, Sylvain, pour me vaincre, il suffit de me tuer puis de me réduire mon aura... Mais maintenant, même en admettant que tu viennes à me battre dans cette forme... A ton avis ? Qu'arrivera-t-il si cette femme essaie de supprimer son aura, vu le sort qu'elle met en place ? ADIEU MIRANDA ! ADIEU KAILLA ! HAHAHAHA !

N'arrivant guère à maintenir le calme dont faisait preuve habituellement la vraie Miranda, le Stalker se plia de nouveau d'un rire extatique, sentant que la victoire était sienne et que plus rien ne pouvait l'arrêter. Il eut un petit sourire et tourna un visage fourbe vers Sylvain;

-Ton esprit doit turbiner pour trouver une solution, n'est-ce pas ? ~~ J'en ai peut-être une pour toi, qui conviendra tout à fait à ton caractère... Met toi à genoux, et baise mon pied ~~ Je songerais peut-être alors à te laisser une chance de sauver ta chère protégée, voir même à te laisser la vie sauve ~~

__________________________________


Spoiler:
Joey Kirks
Joey Kirks
Fruit Meister
Messages : 3013
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel du Dingue

le Dim 30 Déc - 22:33
Sylvain lança un rapide coup d'oeil entre les deux Miranda. À cet instant même, le garde se détestait. Il pensait avoir gagné mais il s'était précipité dans l'abîme de la défaite. Le pire, c'était qu'il avait entraîné avec lui sa protégée. Pour un garde de son étoffe, mourir n'est pas une défaite. Mais là, il avait faillit en ne pouvant protéger la reine d'Ameaurr.
Il regardait son adversaire se flatter et se contempler de façon perverse. Sylvain serra le poing. Il n'y avait donc rien à récupérer chez cet être détestable.


—Tu me dégoûte. Aussi parfaite soit ta copie, tu ne seras toujours  qu'un raté qui n'égale en rien la force de Madame. Je dois bien reconnaître que tu as su utiliser ma technique à la perfection, mais j'ai encore l'avantage de posséder un pouvoir que tu ne pourras jamais imiter.

L'homme Pingoleon s'entendit deglutir malgré lui. Il savait face à l'aura surpuissante du Stalker qu'il n'avait absolument aucune chance. Sa seule chance de survie était d'abdiquer. Lentement, il tourna la tête vers la véritable Miranda.
Mourir sans être sûr de tenir assez longtemps pour qu'elle sauve bien Kailla.
Survivre en la trahissant puisqu'il ne savait même pas si elle pouvait bien ramener la femme Carchacrock
Un sourire flotta sur le visage de Sylvain. Il n'avait aucune raison d'hésiter.

—Cette liberté que Kailla m'a offerte... Jamais je ne la baffouerai pour quelqu'un d'aussi putride que toi. Mon corps est maintenant trop fier pour se plier devant une personne aussi lamentable.

Sylvain leva ses poings et se mit en position de garde, visiblement en alerte quant aux prochaines actions de l'adversaire. Il avait échoué pour son Roi. Il allait réussir pour cette Reine.

__________________________________

Annie Panda
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1985
Age : 24

Re: L'Archipel du Dingue

le Lun 31 Déc - 0:17
ADN-075 écarquilla les yeux et serra les dents de colère en voyant une telle réaction. Pourquoi ? Il le dominait par la puissance. Il le dominait par la situation. Il le dominait en tout. Il le dominait encore plus que les supérieurs du Métamorph dominaient ce dernier. Alors pourquoi faisait-il toujours face ? Pourquoi ?! Serrant très fort ses poings, le Stalker arriva à calmer ses pulsions, se disant que son adversaire était juste inconscient, et afficha de nouveau son grand sourire hystérique.

-ADN-075 : Ah ah ah ! Espèce d'idiot ! Toujours cette fierté mal placée, hein ? Tant pis pour toi, tu mourras ! Quant à ta "Madame" comme tu l'appelles...

L'homme Métamorph prit une pose suggestive, les lèvres pulpeuses, et commença à se malaxer la poitrine d'une main, et à se caresser l'entrejambe de l'autre, cherchant de manière claire et explicite à humilier le corps de Miranda devant l'homme Pingoléon.

-Je vais me faire un plaisir de profiter de son corps devant elle une fois que je t'aurais éliminé, salissant son corps de haut en bas sous ses yeux pendant qu'elle ne peut rien faire, jusqu'à finalement l'éliminer ~ J'y prendrais un plaisir pervers et insatiable ! J'espère que ça vous plaira à vous aussi, "Madame" ! Hahahaha-

Alors qu'ADN-075 tournait son regard vers Miranda, le Métamorph stoppa alors net son rire, se figeant sur place.

-... Hein ?


https://www.youtube.com/watch?v=gh3VJ1E36W4

En cet instant, le monde entier autour de lui semblait avoir disparu pour ADN-075. Il ne voyait plus qu'une seule et unique chose, le regard de Miranda. Celui-ci était complètement différent d'avant, complètement rouge avec les pupilles dilatées, ressortant un étrange mélange entre haine, supériorité et détermination. Ce regard que le Métamorph avait tant espéré à l'époque, cette attention si particulière, il l'avait finalement. Et il le regrettait. Tremblant sur place, ayant même du mal à bouger, le Stalker se sentait littéralement jugé par ce regard à la fois divin et infernal, qui ne le lâchait plus du tout de sa ligne de mire et semblait l'avoir tuer déjà dix mille fois. Le lieutenant ne put que déglutir, et essayant de reprendre sa consistance, il continua ses propos d'une voix fébrile.

-ADN-075 : Je... Je vois par ailleurs que tu as des pouvoirs intéressants, Madame ! Le concept de l'Art Interdit a toujours été d'agrandir son âme en en volant d'autres, mais toi tu procèdes autrement... Tu stockes chaque âme emmagasinée dans l'un de ces papillons qui tournent autour de nous, et sacrifie les dits papillons pour invoquer tes techniques surpuissantes. Donc chaque fois que tu te bats, tu sacrifies des âmes comme du fuel, quel monstre tu fais, hahaha !

-Miranda : ...

-Hum... Ce qui est d'autant plus impressionnant, c'est que tu as toujours le même nombre de papillons, tu stockes juste tes âmes proportionnellement à leur nombre total. Tu en as toujours le même nombre visible, mais c'est juste que tu as plus ou moins d'âmes dans chacune en fonction de la quantité totale... Ça fait quoi de voir ton cher pouvoir mis à jour aussi facilement, hahaha ? ~~

-...

-Hmm... Par contre, si tu tombes à court d'âmes, tu ne peux plus utiliser tes techniques, sinon c'est ta propre âme qui sera utilisée, celle-ci ne comptant que pour une, et c'est la mort... Je comprends mieux pourquoi tu ne veux pas annuler ta technique actuelle, elle doit te coûter énormément, hahaha !

-...

-M'enfin, du coup, je vais me contenter de la technique la plus simple que tu aies par précaution... Dommage pour toi, j'ai tué des centaines et des centaines de personnes ces dernières années, j'ai donc un sacré stock d'âmes à mon effectif ! J'ignore le coût précis de tes techniques, mais je pense avoir largement dépasser le quota, hahaha... Hahaha...

-...

-Haha... Tu essaierais pas de me bluffer, par hasard... ? Avec ton regard là... On mise tout sur son côté badass, encore une fois... Ca ne marchera pas avec moi ! Je vais tuer cet homme sous tes yeux avec l'une de tes propres techniques, et ensuite t'éliminer moi-même !

-... Viens alors. Je t'attend.


Le regard de Miranda n'avait pas dévié d'un pouce de tout le monologue d'ADN-075. Il n'avait pas changé d'éclat non plus. La peur se lisait clairement dans ceux du Métamorph en revanche, qui grimaça de dégoût et leva sa main dans les airs, l'air colérique et déterminé.

-ADN-075 : Lame Septinmémoriale.

Une lame rose commença à se former au fur et à mesure dans sa main, des dizaines de papillons se précipitant dessus pour la remplir petit à petit, alors qu'ADN-075 écarquillait les yeux d'hystérie et de folie, ne se contrôlant plus.

-C'est la fin pour vous ! Tu ne sauveras pas ta Madame, Sylvain ! Et tu ne sauveras pas non plus cette femme Carchacrok ! Je vais en finir avec vous ! Devenir une légende chez les Stalkers ! Ma maîtresse va m'adorer ! Elle voudra peut-être même qu'on devienne proches... Intimes... Car je serais finalement plus important que tous ! Le plus puissant ! Le plus célèbre ! Le plus-

Un craquement se fit entendre dans le corps, alors que la lame était à peine à moitié remplie, et ADN-075 se figea net. Tous ses papillons avaient disparu. Son âme était en train de disparaître. Et son corps s'écroulait lentement en arrière.

*Impossible... je n'ai même pas pu la charger jusqu'à la moitié... Pourtant, cette femme avait tué cette Légendaire avec un seul Papillon... Je suis sûr de l'avoir vu... juste combien... de millions de personnes a-t-elle tué... ?*

Comme un papillon précoce s'étant brisé les ailes, le lieutenant Stalker se fracassa contre le sol, perdant toute trace de vie, et de manière définitive cette fois. A cet instant, Miranda ne put retenir un léger sourire, et elle ferma les yeux, les rouvrant avec une forme tout à fait normale, regardant avec respect et reconnaissance Sylvain;

-Miranda : Pfiou... Il m'a fait peur sur la fin, mais de toute évidence, il n'avait pas les épaules pour gérer mon pouvoir... Félicitations, monsieur Icegton, je suis vraiment fière de vous avoir choisie comme protecteur. Vous avez réussi à le pousser dans ses derniers retranchements, et ne m'avait pas trahie jusqu'à la fin...

La femme Papillusion prit un air interrogateur, semblant déjà avoir complètement oublié l'existence de leur adversaire et continua.

-J'ai remarqué que vous avez utilisé une technique très étrange. D'où tirez-vous donc un pouvoir de cet acabit ?

__________________________________


Spoiler:
Joey Kirks
Joey Kirks
Fruit Meister
Messages : 3013
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel du Dingue

le Lun 31 Déc - 16:10
Sylvain regardait l'homme-Metamorph, soit avec dégoût, soit avec dédain selon ses actions. Il savait qu'au moindre coup de son adversaire, il mourrait. Il n'était pas question de ployer face à cette bête immonde pour autant.
Pourtant, alors que son adversaire était surpuissant et qu'il semblait déjà avoir gagné, Sylvain avait du mal à comprendre pourquoi le Stalker hésitait tant. Il croyait même voir de la crainte dans son regard.
Longuement, le double de Miranda décrivait le pouvoir de cette dernière. Un pouvoir qui aurait fait frémir le garde si celui-ci n'était pas aussi déterminé à protéger la femme Papillusion.
Le Stalker commença à former l'épée.. et mourut. Sylvain se surprit à avoir un sourire narquois. Une copie aussi parfaite fut elle en apparence ne pouvait visiblement égaler l'original. Alors que Miranda complimentait Sylvain, celui-ci fit une légère courbette. Toute l'eau se mit à tournoyer de façon grandiose, celle-ci s'animant comme pour fêter le triomphe des Rebelles. Délicatement, l'eau ramena les medailles que Sylvain avait jeté à terre et les raccrocha sur son costume, tandis qu'un trident et un bouclier se reformaient à ses côtés et que l'eau se re-solidifiait, réparant le manoir à certains endroits.


—Je n'ai fait que mon devoir. Votre vie était entre mes mains et notre avenir est entre les vôtres. C'est une relation de confiance


L'homme Pingoleon haussa un sourcil en entendant la question de sa supérieure. Il ne savait pas dans quelle mesure cette technique était connue et était étonné qu'une Princesse n'en ai jamais entendu parlé. Peut-être que ce précepteur n'enseignait qu'à la famille royale de l'archipel aquatique ? Le regard dans le vide, il songeait au jeune Prince. Il ne l'avait pas revu depuis ce dernier cours. Il était reparti avec l'homme en armure pour parachever son entraînement.


—Malheureusement je n'en sais pas beaucoup plus que vous. C'est une technique qui consiste à ne faire qu'un avec soi-même, un éveil constant de soi à soi...


Le Rebelle avait répété cela comme une leçon apprise par coeur. Il eut ensuite un rictus et déclara : 


—J'en suis bien loin. J'ai connu un Roigada mille fois meilleur que moi... et son Maître brillait de force et de sagesse.

__________________________________

Annie Panda
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1985
Age : 24

Re: L'Archipel du Dingue

le Mar 15 Jan - 19:23
https://www.youtube.com/watch?v=w1hjEd7h50E

Dans un coin d'une l'île assez isolé du combat, où le calme était un peu plus palpable que sur le reste de l'archipel, se trouvait Anastasia Sunchuka, une magnifique et frêle femme Gardevoir assise au sol même sur les genoux, ses mains posées sur ces derniers. Les yeux fermés et le visage apaisé, la lieutenante Stalkeuse ne bougeait pas d'un pouce, semblant plongée dans une profonde méditation. Toute la zone située à un rayon d'un mètre autour d'elle était devenue de la verdure fleurie, en contraste totale avec la désolation du reste de l'environnement. Rien ne semblait pouvoir perturber la sérénité de la femme alors qu'elle était plongée dans cet état second, cependant, elle eut tout de même un léger tic crispé sur le visage l'espace d'une seconde, comme-ci elle venait de détecter quelque chose.

*L'âme de l'une des deux Miranda a disparue... Soudainement, comme-ci elle s'était évaporée... De plus, l'âme de cet homme Pingoléon, bien que très faible, est toujours présente. Je ne me fais pas d'illusion, ADN-075 a échoué... Quel dommage... j'espérais vraiment beaucoup de lui, et il était à mes côtés depuis le début... Et puis, on se ressemblait, d'un certain point de vue... Il me manquera...*

Un homme Ursaring s'approcha alors d'Anastasia, une immense hache à la main, et l'air agressif. Il semblait être du côté des Déchus.

-Ursaring : Hey, toi ! Tu penses vraiment que c'est l'endroit pour taper une sieste ? Viens te battre, à moins que tu préfères un sort moins honorifique, bwahahah !

Le Déchu laissa échapper un gros ricanement peu impressionnant, mais malgré cette phrase d'accroche, il y eut un gros blanc entre lui et la femme Gardevoir. En effet, celle-ci n'avait pas bougé d'un pouce, totalement concentrée sur sa méditation, et ne semblait même pas avoir remarqué la présence de l'homme Ursaring, ce qui irrita profondément ce dernier.

*N'empêche, si près du but de retirer la vie à ma chère et tendre Miranda, et en même temps si loin... Ce besoin de l'éliminer, de l'humilier, de la faire souffrir... Il aurait été parfait... J'avais bien précisé à ADN d'humilier et de souiller son corps avant de venir à bout d'elle... Juste que pour une fois, elle sache ce que ça fait d'être traînée dans la boue...*

-Hey, ne m'ignore pas salope ! Je vais te défoncer !

L'homme Ursaring, n'en pouvant plus de voir la Stalkeuse l'ignorait copieusement, lui fonça dessus. Sautant en l'air pour se propulser vers son ennemie, le Déchu souleva très haut la lame de sa hache et l'abattit de toutes ses forces sur la femme Gardevoir. Cependant, même si cette dernière n'avait toujours pas émis le moindre mouvement... L'homme Ursaring se fit interromrpe juste avant le coup, dans ce qui semblait être une dixième de seconde de battement étrange, et se fit sauvagement tranché en deux par une force invisible sur toute la hauteur de son corps. Le sang gicla dans tous les sens, et les morceaux de corps du Déchu tombèrent lourdement sur le côté. Étrangement, et de manière vraiment pas naturelle, aucune partie du corps vaincu de l'Ursaring, pas même les gouttes de sang, ne tomba sur Anastasia, ni même sur sa zone de verdure, comme-ci le Destin lui-même avait fait en sorte que la mort de cet homme insignifiant ne souille pas le corps et la création de la femme Gardevoir. Cette dernière ne semblait toujours pas avoir remarquer sa présence désormais défunte, et resta concentrée sur sa méditation.

*C'est triste à dire, mais ce sera pour une autre fois... Si seulement je pouvais lui faire payer tous ses crimes moi-même... Cependant, la meilleure solution reste encore de laisser Eins faire son plan. Ce dernier compte prendre son temps et ne tuera pas la femme Papillusion, cela ne fait aucun doute... Mais pour l'instant, son plan semble se dérouler comme prévu dans les grandes lignes, si on excepte l'intervention de ce Eldor et ses compagnons... Si il arrive à me capturer Miranda, et surtout, à annuler son incantation, je suppose que ce sera déjà pas si mal... En attendant...*

Anastasia entrouvrit les yeux, l'air légèrement passive.

*Je vais privilégier la discrétion et rester ici le temps de voir comment les choses évoluent...*


_______________________________________________________________________________________

https://www.youtube.com/watch?v=xZv2OCbQOmI

Sur une autre île, celle où se situait encore Denka, Kuraï, Dolce et Erika, un combat était encore sur le point d'avoir lieu. La femme Bouldeneu, Sikushi Makara, se tenait sobrement et l'air sans vie face à sa future adversaire, Jenna Angeline Fox. Sukishi la regarda longtemps depuis derrière son écharpe, l'air pensive, puis soudain, un étrange déclic sembla avoir lieu dans ses yeux, la lieutenante Stalkeuse haussant les sourcils très brièvement.

-Sikushi : ... Toi... Toi... Tu es Jenna, n'est-ce pas ?

La femme Bouldeneu avança lentement vers la femme Magirêve, sans attendre sa réponse. Ses pas étaient lents et très lourds, ne témoignant d'aucune impatience chez la Stalkeuse. En fait, aucune émotion ne ressortait de ce personnage antipathique, responsable du massacre sanglant dont les restes étaient encore présents entre les deux femmes. Sikushi, avec encore du sang sur le visage, et alors qu'elle marchait sans hésitation sur la chair, le sang et les os de ses précédents adversaires, ne semblait dédier sa concentration plus qu'à sa nouvelle cible, qu'elle semblait de toute évidence avoir reconnue. Avec la passivité de son regard, il était impossible de déterminer si elle se souvenait de Jenna en bien ou en mal.

-Le hasard est d'autant plus cruel qu'il fait bien les choses. J'ai cru comprendre de sources très éclairées que tu avais subi des pertes de mémoire, n'est-ce pas ? Tu ne dois donc probablement pas me reconnaître... Ce n'est pas plus mal, au fond. Cela rendra les choses plus aisées. Dis-toi juste que nous avons eu une courte existence commune, et que nous avons des points communs... Très impactants.

Au loin, quelques dizaines de mètres plus loin, des Déchus et des Stalkers étaient en train de s'affronter. Clairement dérangée par la présence de ces derniers aussi près de son future combat, Sikushi plissa légèrement les yeux en regardant dans leur direction, et plusieurs de ses cheveux se regroupèrent et se solidifièrent, partant à toute vitesse vers les combattants concernés. En l'espace d'une seconde, la tentacule de cheveux atteignit les têtes des sbires Déchus, et avant même qu'ils aient le temps de s'en rendre compte, se firent transpercés le crâne, les tuant sur le coup. Les Stalkers, en voyant ça, furent d'abord surpris et légèrement rassurés, mais quand ils virent que l'attaque venait de ce monstre bleu, tous prirent la fuite de terreur. La lieutenant soupira et ramena ses cheveux à elle, alors qu'elle s'était maintenant rapprochée de moitié de Jenna.

-Je ne comprends pas ces personnes. Ils sont là à plaider la violence et la haine, dans une guerre sans merci... Mais dès que certains éléments de cette dire guerre sont un peu trop "efficaces", et donc un peu trop monstrueux à leurs yeux... Ils le renient. Ils en font même un véritable fléau, un bouc-émissaire quelque soit l'issue de la guerre. Cette différence les effraie... Et les font fuir leur propre alliée... Alors que je viens de possiblement de leur sauver la vie, et que je n'ai jamais posé le doigt sur l'un d'eux. Tu peux comprendre ça, toi ?

La femme Bouldeneu s'arrêta finalement à une dizaine de mètres environ de la femme Magirêve, ses yeux impassibles et en même temps très effrayants par leur vide de compassion, brillèrent légèrement alors que Sikushi terminait ce qu'elle disait.

-... Ma question est stupide. Bien sûr que tu ne peux pas comprendre. Tu es comme moi. "Différente".

Des dizaines de cheveux se solidifièrent et s'étendirent de la chevelure de Sikushi, fonçant à toute vitesse sur Jenna.

__________________________________


Spoiler:
Doub
Doub
Mafieux Holonien
Messages : 1959
Age : 20
Localisation : Pont du néant.
Emploi/loisirs : Attendre.
Humeur : Silencieuse.
http://delta-adventure.forumactif.com

Re: L'Archipel du Dingue

le Sam 19 Jan - 21:42
Jenna ne bougeait pas. Son regard ne se détachait pas de la monstruosité qu'apparaissait être son adversaire. Mais elle ne semblait pas effrayée, non. Son expression n'avait rien à voir avec de la peur. Si les yeux de Sikushi battaient des records en terme d'inexpressivité... alors ceux de Jenna, maculés de sang tout comme le reste de son visage, n'auraient au contraire pas pu exprimer avec plus de force une même expression.
De la haine. Un niveau de haine terrible. La Gijinka Magirêve semblait brûler à distance la Gijinka Bouldeneu avec ses pupilles. Ses chaînes tremblaient dans ses mains, enveloppées d'aura noire. Elle la connaissait ? Elle avait fait partie de son passé, en tant qu'Ange Déchu ? Peut-être même... avait-elle aussi subi le même sort ? Dans ce cas, cette puissance, cette destruction sanglante dont elle faisait preuve...

Pour une fois, le fait que Dolce soit loin d'elle, loin du champ de bataille où officiait Sikushi Makara, l'aurait presque rassurée. Il aurait été impossible de la protéger d'un tel adversaire. Aucune retenue possible contre un tel adversaire. Dolce... elle devait la retrouver... Mais d'abord, elle devrait écraser sans pitié toute menace potentielle. Écraser cette erreur de la nature.

-Je ne comprends pas ces personnes. Ils sont là à plaider la violence et la haine, dans une guerre sans merci... Mais dès que certains éléments de cette dite guerre sont un peu trop "efficaces", et donc un peu trop monstrueux à leurs yeux... Ils le renient. Ils en font même un véritable fléau, un bouc-émissaire quelque soit l'issue de la guerre. Cette différence les effraie... Et les font fuir leur propre alliée... Alors que je viens de possiblement de leur sauver la vie, et que je n'ai jamais posé le doigt sur l'un d'eux. Tu peux comprendre ça, toi ?

Va savoir. Elle n'était pas dans la tête de la femme Bouldeneu. Mais l'une comme l'autre semblaient traitées comme des monstres dans leur groupe. Le peu de soldats qui restaient dans l'armée Rebelle évitaient soigneusement de se mettre entre Jenna et Dolce. Bonne chose pour eux. Il était inutile de les réduire en charpie si ils restaient éloignés.

-Je...

-... Ma question est stupide. Bien sûr que tu ne peux pas comprendre. Tu es comme moi. "Différente".

Différente. Ce mot résonnait complètement face à la colère de Jenna. Oui, elle l'était. Et elle en était fière. Cette différence faisait d'elle quelqu'un d'anormal. Elle avait dans un sens appris à aimé ça, et à en faire une force. Voilà ce qu'elle en pensait.
Elle n'avait rien à voir avec cette femme Bouldeneu, non. Elle n'était pas vraiment comme elle. Elle ne pensait pas de la même façon.

Elle était plus forte que cette femme Bouldeneu.

-Ouais. Ouais, je suis différente. Mais tu te trompes. Je ne suis pas comme toi.

https://www.youtube.com/watch?v=yGgbnP-42AA&t=22s

Alors que Sikushi projetait ses cheveux en avant, Jenna désintégrait les chaînes dans ses mains, effectuant rapidement un mouvement de poignet avec ses paumes ouvertes. L'énergie des chaînes se convertit alors en deux orbes noires, et les paumes en avant de Jenna libérèrent deux énormes rayons d'énergie noire, continus, fonçant vers les cheveux libérés par Sikushi ; et les désintégrant immédiatement au contact tout continuant leur route vers la lieutenante Stalker. Dans le même temps, la jeune femme Magirêve frappa le sol de son pied, de l'énergie noire commençant à parcourir la terre sèche de l'île sous la forme d'une sorte de tatouage s'étendant jusqu'à former un mandala autour de Sikushi. D'épaisses chaînes d'énergies surgirent du sceau tout autour de la femme Bouldeneu, avec pour but de l'attacher et de l'écraser comme un anaconda.


Dernière édition par Doub le Sam 19 Jan - 21:43, édité 1 fois

__________________________________
"Maintenant, c'est à toi de mener la bataille, de la gagner... ou de la perdre."
Mia Fey.
Contenu sponsorisé

Re: L'Archipel du Dingue

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum