Partagez
Aller en bas
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2935
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel du Dingue

le Sam 10 Mar - 22:43
Eleanor, stupéfaite, regardait le jardin avec admiration. Elle n'avait jamais rien vu d'aussi beau, et ne s'attendait pas à voir ceci au milieu d'un champ de bataille aussi sanglant. Elle regardait autour d'elle d'un air ébahie, pareille à une enfant. Sa soeur, au contraire, fixait toujours Violetta. Elle poussa un léger soupir, comme si le combat la fatiguait d'avance. Ce genre d'adversaire la privait visiblement de toutes ses techniques liées aux poisons. Il ne lui restait plus que ses pouvoirs psychiques sur lesquelles elle pouvait compter. La belle femme Papinox sentit ses antennes vibrer légèrement et se tourna rapidement vers sa soeur pour la prévenir, mais elle n'en eu même pas besoin. Une lance noire apparût dans la main d'Eleanor, et celle-ci s'élança vers la plante carnivore, un sourire carnassier aux lèvres.

Eleanor : T'inquiète pas soeurette, je gère absolument haha !

Avec une force prodigieuse pour son corps si fin, l'élégante jeune femme bondit puis transperça violemment la plante carnivore. Au moment où la pointe de sa lance s'enfonça dans la plante, celle-ci fana complétement et tomba à terre, desséchée. Le corps d'Eleanor fut, l'espace d'un instant, entouré d'une légère aura verte. Son regard se fît plus déterminé. Eleador déploya son éventail et, au même moment, des reflets des deux jeunes filles encerclèrent les deux Stalkers.

Eleador : Vous n'avez vraiment pas de chance, jeunes filles...

Eleanor : Ce jardin est un véritable buffet pour quelqu'un comme moi ~

Aussitôt, Eleanor et ses nombreux reflets bondirent vers les deux jeune fille, aucune des deux soeur ne pouvant savoir laquelle allait vraiment être pourfendue par la lance de la jeune femme. Au même moment, Eleador pointa son éventail vers les soeurs Jünmager et envoya une rafale psy vers ses adversaires.

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1875
Age : 24

Re: L'Archipel du Dingue

le Dim 11 Mar - 16:47
Marisa eut un petit tic agacé en voyant Eleanor ainsi contrer l'attaque de sa plante carnivore, mais elle reprit vite son air jovial et amusé. Regardant la Charmillon et ses reflets leur foncer dessus, ainsi que la rafale psy de la Papinox, elle se contenta de claquer une nouvelle fois dans ses mains, en ayant encore une fois gardé le tempo. Une plante à la couleur violette jusqu'à alors repliée sur elle-même se déplia alors soudainement, l'une des feuilles, immense et large, se mettant sur le trajet de l'attaque d'Eleador, absorbant cette dernière comme-ci la dite plante était immunisée.

-Marisa : A toi de jouer, sœurette !

La femme Rafflesia hocha la tête sobrement, et donna un revers du bras circulaire dans le vide, en direction des différentes Eleanor, projetant un immense nuage de fumée toxique autour des dieux lieutenants, qui dissipa tous les reflets comme-ci ils avaient été annulés. Puis Marisa, indépendamment du fait que la femme Charmillon soit touchée ou pas, retapa dans ses mains juste avant que la dernière Eleanor présente, la vraie donc, ne puisse attaquer l'une d'elles. Une nouvelle plante poussa alors, empreinte d'une couleur noire profonde, de la même couleur que la lance de la rebelle, et sembla résister sans aucune difficulté à l'arme en question, comme un véritable mur d'acier.

-Marisa : Je pense que vous commencez à comprendre en quoi consiste vraiment mon jardin aux mille couleurs, n'est-ce pas ? ~~


Dernière édition par Annie Panda le Mer 9 Mai - 17:38, édité 1 fois

__________________________________


Spoiler:
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2935
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel du Dingue

le Ven 30 Mar - 23:18
Les deux jumelles semblèrent froncer les sourcils au même moment. Ce serait sûrement moins facile que ce qu'elles avaient imaginées. Nelly les avaient prévenues après tout... Il faudra être à la hauteur. Le retour d'Eldor leur avait donné le sentiment rassurant qu'elles pouvaient gagner cette guerre, mais il fallait d'abord gagner ce combat. Elle s'étaient entraînées pour ça toute leur vie... D'un battement rapide d'aile, la femme-Charmillon dissipa la fumée autour d'elles, puis d'un coup sec, la femme Papinox ferma son éventail qui claqua dans un grand bruit. Au même moment, de nombreuses spores orangés s'échappèrent de l'éventail et virevoltèrent doucement vers la fleur noire, qui commença à se ramollir et à prendre une teinte orange à son tour, jusqu'à se liquéfier complétement. Au même moment, Eleanor planta sa lance dans ce qui restait de la fleur et l'absorba complétement, pour ensuite sourire gaiement à Marisa.


Eleanor : Quel dommage que vous soiyez en travers de notre route ! Avec nos pouvoirs...
Eleador : ... Nous aurions fait une excellente équipe, toutes les quatre...

La jeune Charmillon planta sa lance dans le sol et celle-ci, comme si elle s'était allongée, surgit du sol juste en dessous de Marisa, prête à l'empaler.

Eleanor : Malheureusement, il n'en restera que deux à l'issu de ce combat !


Alors que sa soeur prononçait cette phrase, Eleador ouvrit ses deux éventails en grand et un immense nuage de spores orangées surgirent et commencèrent à imprégner le jardin de la femme Joliflor. La jeune femme Papinox poussa un léger soupir, visiblement moins sûre d'elle qu'Eleanor. Les propriétés de ce jardin la laissait penser que ses spores ne pourraient pas être utile sur le long terme, et surtout cette femme-Rafflesia l'inquiétait encore plus. Son poison avait l'air plus redoutable que le jardin lui-même.

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1875
Age : 24

Re: L'Archipel du Dingue

le Sam 31 Mar - 13:03
Marisa eut un petit sourire mesquin, et sauta sur le côté pour esquiver de justesse la fameuse lance étendue de la femme Charmillon. Puis, avec une agilité doublée d'une grâce superbe, la femme se réceptionna sans problème, et regarda les spores oranges envoyées par la Papinox, prenant quelques secondes de réflexion. Puis elle sembla avoir une idée, fit quelques pas de danse, et claqua de nouveau dans ses mains, faisant surgir de l'herbe partout sur le sol, avec une couleur orange très similaire à celle des spores d'Eleador. Puis, comme-ci elles étaient attirées et aspirées, toutes les spores se dirigèrent vers la dite herbe, cette dernière l'absorbant comme une éponge jusqu'à la toute dernière, protégeant une grande partie du jardin de Marisa. Cette dernière avait un air malicieux sur le visage, alors qu'elle continuait à suivre le rythme en tapant dans ses mains, tout plein de plantes carnivores surgissant autour des jumelles rebelles

-Marisa : Vous perdez votre temps ! Mon jardin s'adaptera à chacun de vos pouvoirs ! Il reconnaît l'aura, l'âme de chacune de vos techniques, aussi diversifiées et puissantes soient-elles, et me crée une nouvelle plante capable de contrer le dit pouvoir ! Tentez ce que vous voulez, je vous contrerais à chaque fois, hahaha !

Alors que les plantes carnivores géantes s'élançaient sur Eleanor et Eleador pour essayer de les dévorer, Violetta, elle, restait bien en arrière par rapport à sa sœur, se contentant pour le moment d'observer le combat, ne semblant vouloir intervenir que pour défendre sa sœur si besoin. En tout cas, c'était l'impression qu'elle donnait.

__________________________________


Spoiler:
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2935
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel du Dingue

le Dim 1 Avr - 23:27
Eleador regardait silencieusement l'herbe orangée aspirer les spores qu'elle avait produite. Sa soeur lança un bref coup d'oeil vers elle. Elles se sourirent ; un seul regard était une longue discussion pour elle. En mettant plusieurs coups de lance dans le vide, Eleanor lança de nombreux Tranch'Air qui découpèrent les plantes carnivores.


Eleanor : Ne t'inquiète pas, tu n'auras pas à en arriver là. Laisse moi faire ♪ ! Et puis vois ça comme une ennemie stimulante, elle nous oblige à nous réinventer sans cesse ~


La jeune femme Papinox soupira, puis se remit à sourire. Il pouvait paraître évident que si ses techniques n'étaient pas suffisantes pour contre-carrer le jardin de Marisa, alors seule la force brute pourrait l'emporter. Mais il lui semblait pourtant que même cela ne serait pas suffisant. Elle secoua la tête. Ce n'était pas le moment d'être défaitiste, au contraire. Les deux jeunes filles se regardèrent à nouveau et hochèrent la tête en même temps.

Eleador : Le combat ne fait que commencer après tout.

La soldat Charmillon prit sa lance à deux main et se mit à la tordre, celle-ci prenant alors comme l'apparence d'une paille. Elle la planta dans le sol et se mit à aspirer par l'embout de la lance, qui était alors pareille à la trompe d'un papillon. Le jardin se mît alors à faner à grande vitesse, tandis que l'aura de la jeune femme devenait de plus en plus impressionnante. Lorsqu'elle sortit sa lance du sol, elle n'avait plus du tout l'air d'une jeune soldat du rang de sous-chef. Sa posture et son regard déterminés laissaient comprendre à ses adversaire la force qu'elle avait pu accumuler en se nourrissant de ce jardin. En un éclair, Eleanor mais aussi de nombreux reflets de la Rebelle encerclèrent Marisa et essayèrent toutes de pourfendre la femme Joliflor, avec une force et une vitesse bien plus développées qu'auparavant.


Eleanor : Individuellement nous avons une force de sous-chef...

Au même moment, Eleador, qui semblait se concentrer depuis un moment, fît apparaître un cube de Mur Lumière autour de Violetta pour l'empêcher de diffuser du poison. Le regard fière et rempli d'espoir, elle déclara :


-Mais tant que nous sommes ensemble, nous sommes invincibles

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1875
Age : 24

Re: L'Archipel du Dingue

le Lun 2 Avr - 14:54
Marisa regarda son jardin fâner petit à petit avec un air assez dépité, clairement perturbée par ce que venait de faire la femme Charmillon. Le jardin aux milles couleurs était sa technique principale et la grande base de sa technique de combat, cet art interdit lui permettant une synergie habituellement sans faille avec sa sœur Violetta. Le problème était que si elle se mettait à récréer un nouveau jardin pour se battre, ce qui serait la meilleure façon de revenir dans le combat pour elle, la rebelle l'aspirerait à nouveau, et gagnerait encore plus en puissance, ce qui ne pouvait que leur poser des problèmes encore plus grands par la suite. Et il ne fallait pas même pas parler de la quantité d'énergie vitale que lui coûtait cette technique, trop l'utiliser l'épuiserait et pourrait la tuer de fatigue. Aussi fut-elle très désappointée de voir que là où elle avait perdu une manière de sa battre, Eleanor avait gagné grandement en puissance. Et en même temps...

-Marisa : Hmm, c'est vrai, vous êtes vraiment plus fortes que vous en avez l'air, c'est impressionnant ! Et c'était bien vu d'aspirer l'énergie que j'ai répandu en terre pour me contrer, c'est effectivement le point faible de ma technique ! Mes plantes sont infinies et s'adaptent, mais pas mes racines ! Mais... Tu t'es peut-être un peu précipitée dans ton enthousiasme, non ? Je veux dire...

Marisa pencha la tête sur le côté, un petit air vicieux sur le visage comme-ci elle avait réussi son coup.

-Tu crois que nous ne sommes pas au courant d'un point faible aussi exposée ? Et ce fut ta grande erreur ! Car nous le savons ! Et l'avons anticipé ! Hihihi !

Une sensation brutale frappa alors le cœur d'Eleanor, comme-ci ce dernier venait de s'arrêter. Une immense teinte violette se propagea sur tout la partie gauche de son visage, ainsi qu'une bonne partie de son corps, la peau à cet endroit se ridant et se déformant sous la compression. Une douleur immense traversait le corps de la femme Charmillon, comme-ci des centaines d'épées transperçaient son corps. Violetta, en voyant ça, eut un air un peu attristé, alors que des lianes sorties de sa jupe et plantées dans le sol, jusqu'à alors cachées aux deux jumelles rebelles en étant collées aux jambes de la femme Rafflesia, dans leurs angles morts, se détachèrent de la terre pour virevolter et retourner d'où elles venaient.

-Violetta : Je suis vraiment désolée... J'espérais que faire cela ne serait qu'une mesure de précaution, ou qu'en vous faisant toucher par l'une des plantes carnivores en vous relâchant, le poison vous affaiblisse... Je ne pensais pas que tu irais l'absorber jusqu'à la dernière goutte ainsi...

-Marisa : Il s'agit de son art interdit, le Poison sans Retour ! Celui-ci réduit progressivement tes forces une fois ingérées, affaiblissant ton âme, mais au dessus d'un certain seuil, empoisonne ton âme à jamais ! Tu l'as compris, n'est-ce pas ? Actuellement, tu es déjà morte ~~ Ironiquement, l'absorption de mon jardin est ce qui te maintient en vie, mon énergie vitale empêchant ton âme de se dissoudre complètement... Mais... Tu ne la garderas plus très longtemps n'est-ce pas ? ~

La femme Joliflor claqua des mains, et en les éloignant l'une de l'autre, un fouet aux couleurs joviales apparut dans ses mains par magie, qu'elle empoigna tranquillement prête à se battre.

-Ensemble, vous êtes invincibles, n'est-ce pas ? Tant mieux ! Car d'ici quelques minutes, peut-être une quinzaine tout au plus selon comment mon énergie vitale est consommée... L'une de vous deux sera désormais seule ~~

__________________________________


Spoiler:
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2935
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel du Dingue

le Mar 24 Avr - 16:08
Eleanor pointa sa lance vers Marisa. L'énergie accumulée en absorbant le jardin coulait dans ses veines qui palpitaient dans tout son corps. Elle sentait la force et l'énergie prendre le dessus. C'était une sensation de pure extase ; elle ne vivait que pour ça et pour sa soeur. Elle lança un regard confiant vers la femme-Papinox, pour la rassurer. Ça avait toujours été comme ça, pensa Eleador. Elle était perdue sans sa soeur. Elle avait toujours besoin d'être rassurée. Maintenant, elles pouvaient gagner.


Marisa : Tu crois que nous ne sommes pas au courant d'un point faible aussi exposée ? Et ce fut ta grande erreur ! Car nous le savons ! Et l'avons anticipé ! Hihihi !


La femme-Papinox se tourna alors vers sa soeur, comme pour la prévenir de vite relâcher l'énergie qu'elle venait d'accumulée. Mais il était trop tard. Elle vît la jeune femme-Charmillon se courber dans une position de douleur en s'appuyant sur sa lance pour ne pas avoir à s'effondrer. Cette énergie qui la rendait si forte s'était mise à la brûler, comme si tout le sang qui traversait son corps était devenu un puissant venin. Le mal était en elle, elle le sentait. Eleador accouru vers elle pour la soutenir car elle voyait que sa soeur commençait à chanceler, mais elle eu un mouvement de recul horrifié lorsqu'elle vit la moitié du visage gauche de sa soeur, ce visage si doux et dont la beauté l'avait toujours rendue admirative, se flétrir et prendre une teinte violette. Eleanor tentait de se tenir droite tant bien que mal, malgré la douleur. Elle eu un triste rictus, mais elle souriait toujours.

Eleanor : Ne me touche pas, Eleador... On ne sait pas de quoi ce poison est capable... Ah... Ça brûle... Ça brûle, petite sœur...

-Ça brûle, Eleador ! Pourquoi est-ce que ça brûle autant ?

La femme-Papinox eu un mouvement de recul en entendant cette phrase. Elle posa ses mains sur sa tête, comme pour ne plus l'entendre... Et en même temps, elle écoutait Marisa. Eleanor avait toujours été un peu brusque et imprudente, mais c'était ce qui l'avait maintenue en vie jusque là... C'était ce qui les avait toujours sauvé... Mais là, il n'y avait aucun retour en arrière de possible. Si le poison infectait directement l'âme, alors aucun remède ne devrait pouvoir la sauver... Rien du tout. Quinze minutes... C'était tout ? C'était le seul, le dernier quart d'heure qu'elle pourrait passer avec sa soeur ? Ici, sur ce champ de bataille, elle ne serait plus sa soeur mais un corps parmi tant d'autres... Les larmes commencèrent à couler le long de ses joues. Cette situation, à laquelle elles s'étaient toutes deux préparées dans ce monde plongée dans une guerre permanente, lui semblait pourtant surréaliste. Elle essayait en vain de croiser le regard de sa soeur. Mais Eleador faisait tout pour qu'elle n'ait pas à voir son visage rongée par la douleur et le poison. Elle lutait pour tenir debout. Des larmes tombaient au sol, sous son visage baissé.


Eleador : Ce... C'est impossible... Il doit bien y avoir une solution... Hein, soeurette ? On ne peut pas... Tu ne peux pas mourir comme ça ! Pas maintenant ! Pas encore !

Alors, en rassemblant ses forces, Eleanor leva ses bras tremblant et, en hurlant, planta à nouveau sa lance dans le sol. Ce dernier se fissura légèrement sous ses pieds et alors ce n'était plus le jardin mais tous les arbres, toutes les fleurs, toute l'herbe de l'île qui se desséchèrent pour être absorbés dans le corps fragile de la femme-Charmillon, qui tourna alors son visage vers sa sœur.

-On savait que ça arriverait un jour, Eleador... On a été préparées pour ça. Tu as bien entendue ce qu'elle a dit ?

Eleador : Mais...


La fille-Papinox ne savait que dire. Eleanor, elle, se mît dans une posture de combat et lança un regard empli de défi et de souffrance vers les soeurs Jünmager et cria haut et fort :


-Ca veut dire qu'on a quinze minutes pour les empêcher de nuire à d'autres personnes ! Quinze minutes pour marquer cette bataille de notre nom et leur faire comprendre la véritable force des sœurs et du clan Bolboreta !

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1875
Age : 24

Re: L'Archipel du Dingue

le Mar 24 Avr - 18:02
Violetta Jünmager regardait la scène se déroulant sous les yeux sans bouger, ses poings se serrant avec force alors qu'elle avait de légers rictus de désespoir sur son visage, semblant très perturbée par ce qu'elle était en train de voir. Là où on pourrait penser que la femme Rafflesia serait ravie de voir que son attaque avait portée ses fruits, et qu'au moins une de ses adversaires allait mordre la poussière d'ici peu, elle était au contraire tourmentée, comme-ci ce qu'elle voyait lui faisait du mal, lui inspirer de la compassion, du regret. Un reflet d'elle et de sa sœur. Tremblante de partout, Violetta se tourna vers sa jumelle, lui adressant du regard un appel à l'aide. Marisa, toujours son sourire enjolivé sur le visage, se tourna vers elle, lui répondant également du regard, pendant qu'Eleanor aspirait l'énergie terrestre des environs, les sœurs ne se quittant pas des yeux. Cependant, comme si ce débat visuel ne suffisait pas, Violetta prit la parole, s'adressant directement à Marisa sans prendre en compte la présence de ses adversaires.

-Violetta : Je n'aime pas ça, Marisa... Stoppons ça...

Marisa fixa longuement sa sœur, ses lèvres tremblant un peu comme-ci son sourire vacillait, puis la femme Joliflor se reprit son air plein d'entrain et coupa la communication visuelle avec Violetta, se tournant de nouveau vers Eleanor et Eleador alors qu'elle répondait toujours aussi jovialement, mais avec un certain creux dans ses propos.

-Marisa : Oui je confirme ! Leur puissance prend bien trop d'ampleur ! Si on laisse les faire, on ne va pas survivre longtemps ! Mais ne t'inquiète pas, Violetta, on va s'en sortir vivantes !

-VIoletta : Mais...

-Marisa : Allons-y pour notre combinaison spéciale !


La lieutenant Joliflor fit une petite danse, et en rythme, fit claquer son fouet sur le côté, le faisant tomber pile aux pieds de Violetta. Cette dernière soupira légèrement, semblant s'abandonner à une fatalité, et tendit la paume de sa main vers le fouet. Des lianes jaillirent du sol et s'enroulèrent autour du fouet, recouvrant l'arme de ce fameux poison dont avait parlé Marisa un peu plus tôt. Puis quand Violetta eut terminée et retira ses lianes, sa sœur jumelle fit de nouveau claquer son fouet en direction de ses deux adversaires, en signe de provocation.

-Marisa : Puisqu'on veut résister, je vais m'assurer que la mort d'une d'entre vous soit plus rapide, et que la deuxième rejoigne sa sœur afin de ne pas la laisser seule ! Let's go ! ~~

La Stalkeuse s'élança vers ses deux adversaires, tentant un coup de fouet visant les deux sœurs Bolboreta à la fois.

__________________________________


Spoiler:
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2935
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel du Dingue

le Mar 24 Avr - 22:18
Eleador regardait tristement la conversation des deux sœurs. Elle les détestait en ce moment même et plus que tout elle détestait cette guerre qui condamnait sa soeur. Pourtant, elle n'arrivait pas vraiment à en vouloir à Violetta. Son coeur se serrait en la voyant essayer de protester en vain. Est-ce qu'elle était aussi tombée dans cette guerre par la force des choses ? Il y avait bien des civils qui vivaient leurs vies tranquillement, mais tant d'autres vivaient les batailles et la misère comme unique quotidien... Elle fronça les sourcils. Elle ne comprenait pas comment Marisa pouvait réagir ainsi. Elle savait qu'Eleanor devait penser la même chose en ce moment. Être soeur, ce n'était pas ça. C'était une synergie. Qu'elle allait bientôt perdre. Elle secoua la tête en se rappelant ce que venait de lui dire la jeune femme Charmillon.


-C'est vrai... Notre famille fait de nous ce que nous sommes, pour le meilleur et pour le pire. Montrons leur ce que sont vraiment des Bolboreta ~

Eleanor eu un sourire amer en écoutant les paroles de la fille-Joliflor. Oui, c'était cela, elle résistait. Et elle allait le faire jusqu'au bout. Elle eu un léger sourire en coin.

Eleanor : Alors, mon erreur t'es montée à la tête ? Tu penses déjà pouvoir nous abattre toutes les deux ? Alors que la seule raison pour laquelle vous avez eu la chance de nous toucher était une maladresse... Hihi ~

Au moment où la Stalker frappa de plein fouet les deux soeurs, leurs corps se brisèrent en plusieurs morceaux de Mur Lumière qui volèrent en éclats et se mirent à virevolter pour se changer brutalement en la même poudre orange que celle qui avait fait fondre les fleurs et qui tombait maintenant vers Marisa. Au même moment, plusieurs reflets des deux soeurs encerclèrent la scène et chaque Eleanor bondit alors vers Violetta, leurs lances pointées vers elle.

Eleador : Nous allons vous montrer...

Eleanor : ... Ce qu'est un vrai travail d'équipe ! LANCE-SOLEIL !

Eleador eu un léger sourire en voyant que sa soeur ne se laissait pas démolir par la situation. Elle avait presque l'impression qu'elle souffrait plus que la jeune-femme Charmillon quand elle la regarder lancer de puissant rayons d'énergie solaire vers la femme-Rafflesia.

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1875
Age : 24

Re: L'Archipel du Dingue

le Dim 6 Mai - 13:07
Lorsque les Murs Lumière de leurs adversaires éclatèrent, Violetta eut une réaction quasiment immédiate. En soit, elle s'y attendait totalement, les choses ne pouvaient pas toutes aussi bien se passer, non, pas dans une bataille. Ainsi, la femme Rafflesia mit toute cette réactivité à disposition, et tendit ses mains vers sa soeur Joliflor. Une aura violette entoura alors cette dernière, similaire à celle que Violetta avait utilisée précédemment, la dite aura absorbant totalement la poudre jaune si dangereuse d'Eleanor. N'en ayant laissé aucune trace, l'aura violette disparut ensuite de la Stalkeuse paniquée, qui se détendît un bon coup tout comme la femme Rafflesia. Cependant, quand Marisa se tourna vers sa jumelle avec un sourire plein de reconnaissance et de soulagement, elle perdit immédiatement ce dernier, son visage se contractant sous un rictus d'horreur.

-Marisa : VIOLETTA, ATTENTION !

Violetta écarquilla les yeux et eut à peine le temps de réagir, alors que les jumelles rebelles avaient profité de cette occasion pour encercler de lames la femme Rafflesia, le tout accompagné d'un puissant Lance-Soleil, tout tombant sur la Stalkeuse soudainement et en même temps, dans une explosion de lumière à l'endroit où Violetta se trouvait. A cet instant précis, Marisa était juste figée de terreur, ne pouvant absolument rien faire pour agir, ayant été trop loin de sa sœur et trop concentrée sur ses adversaires pour réagir. Tout ce qui restait en cet instant était la peur. La peur et les remords. Tétanisée sur place face à cette gerbe de lumière, impossible de faire un mouvement tant qu'elle ne voyait pas sa sœur, tout ce que la femme Joliflor réussit à faire était de crier de sa voix enraillée par la panique.

-Violetta ! Violetta !

-Violetta : Je suis là, sœurette, ne t'inquiète pas...

La dite sœurette eut un éclat de lumière dans ses yeux quand elle vit Violetta sortir de sa droite, la femme Rafflesia ayant clairement réussi à esquiver l'attaque à temps. Mais Marisa perdit vite cet éclat. Car elle avait oublié. Ce fait plein de désespoir, désespoir qu'elle avait pourtant promis d'épargner dès que possible à sa sœur jumelle. Elles étaient sur un champ de bataille. Marisa mit ses mains devant sa bouche, horrifiée.

-Marisa : Sœurette, ton bras...

La femme Rafflesia se rapprocha de Marisa, sa main droite agrippant fermement son bras gauche un peu après l'épaule. Pour la simple et bonne raison qu'au-delà de cette main, le bras gauche de Violetta n'existait plus, du sang coulant le long de son côté gauche, jusqu'au bas de sa jupe où des gouttes de sang perlaient vers le sol. La femme Joliflor eut une grimace de peur horrible, alors que Violetta se contentait de lui sourire tristement avant de tomber à genoux devant elle. Des lianes violettes semblaient jaillir de sa blessure comme des larves venant d'un corps décomposé. Mais ces dites lianes semblaient cicatriser la blessure, arrêtant progressivement l'hémorragie de Violetta.

-VIoletta : Désolée, je me suis relâchée... Ne te concentre pas sur moi, il faut que tu me protèges d'elles le temps que je m'occupe de ma blessure...

-Marisa : T'appelles ça une "blessure" ?!


Cependant, Marisa reprit ses esprits. Sa sœur avait raison, leurs adversaires allaient probablement profiter de cette occasion pour les abattre. Avec un effort considérable, la femme Joliflor reprit son sourire heureux et confiant, et se mit à dandiner des fesses en se tournant vers Eleanor et Eleador.

-Marisa : Pas mal du tout ! Je vois que vous êtes vraiment bien coordonnées, et beaucoup plus puissantes qu'avant ! Mais sachez que je ne me ferais pas avoir deux fois, vous ne toucherez plus une seule fois ma sœur, je vous le garantis !

Derrière son sourire jovial, une véritable aura jaune et haineuse éclata autour de Marisa, beaucoup plus puissante que précédemment. Elle ne pouvait plus prendre le moindre risque contre ses adversaires, pas avec la vie de Violetta en jeu. Elle utilisera tout ce qu'elle avait dans ce combat.

__________________________________


Spoiler:
Contenu sponsorisé

Re: L'Archipel du Dingue

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum