Partagez
Aller en bas
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2935
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel Du Dingue

le Ven 15 Juin - 20:35
Joey Kirks arrêta de sniffer son mouchoir, puis il marmonna :

-Ah, le désert... J'aime le désert... Enfin. Je crois.

Nelly et Eldor écoutaient tranquillement ce que Jean Martin disait.

Nelly : Le mieux serait d'attaquer tôt, effectivement. Et si on veut vraiment en profiter, il faudrais envoyer le plus d'effectifs possible cette fois-ci.

Eldor : Pour qu'on fasse venir le plus de Légendaires et que l'on en finisse rapidement ?

Nelly eu un léger sourire.

-Exactement. Vous en pensez quoi ?

__________________________________

avatar
Doub
Mafieux Holonien
Messages : 1938
Age : 20
Localisation : Pont du néant.
Emploi/loisirs : Attendre.
Humeur : Silencieuse.
http://delta-adventure.forumactif.com

Re: L'Archipel Du Dingue

le Ven 15 Juin - 20:53
Jean-Martin se mit à sourire et jeta un coup d'oeil à sa montre.
-Il est 12 H 30. La bataille n'aura pas duré bien longtemps, en fait.
Le scientifique se leva.
-Combattants, vous avez toute la journée pour vous reposer et faire ce que vous voulez, mais nous attaquerons ce soir-même à Minuit ! N'oubliez pas d'activer la fonction infrarouge de vos lentilles ! Note que j'ai déjà chargé quelqu'un de déposer vos lettres d'instructions dans vos chambres respectives, comme je suis prévoyant.
L'homme-Noarfang se laissa retomber dans sa chaise tandis que la salle commençait à se vider.

__________________________________
"Maintenant, c'est à toi de mener la bataille, de la gagner... ou de la perdre."
Mia Fey.
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2935
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel Du Dingue

le Ven 15 Juin - 21:38
Nelly eu un claquement de langue agacé. La scientifique fronça les sourcils, puis elle sortit un scalpel et le lança sur la porte. Tout le monde se figa.

-L'unique point faible de Gosh et qu'il ne ménage pas très bien la fatigue. Vous pensez pouvoir enchaîner bataille sur bataille sans subir de séquelles ?!

La jeune femme resta un moment silencieuse, puis elle déclara :

-Il faut attaquer vite, mais si vous n'avez plus beaucoup de force, ce seras aussi utile que de roquer à la fin de la partie. Il vaut mieux attendre après demain. Et minuit seras très bien, effectivement.

Elle eu un sourire glacial, puis elle marmonna :

-C'est bon, vous pouvez disposer, hein.

__________________________________

avatar
Doub
Mafieux Holonien
Messages : 1938
Age : 20
Localisation : Pont du néant.
Emploi/loisirs : Attendre.
Humeur : Silencieuse.
http://delta-adventure.forumactif.com

Re: L'Archipel Du Dingue

le Ven 15 Juin - 21:45
Jean-Martin grimaça.
-J'espère que tu sais ce que tu fais.
Le stratège disparut en se téléportant. Quand à Kailla, elle était presque en train de dormir. Le scalpel planté dans la porte la réveilla brutalement.
-Quoi ? Que ? Hein ? La réunion est terminée ?

__________________________________
"Maintenant, c'est à toi de mener la bataille, de la gagner... ou de la perdre."
Mia Fey.
avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1875
Age : 24

Re: L'Archipel Du Dingue

le Ven 15 Juin - 21:57
Sur ces mots, Mary, Océane et Mimie quittèrent la salle de réunion. Les deux premières retournèrent à leur chambre. La petite Chenipan, elle, avait décidé de s'aérer un peu et quitta le manoir pour rejoindre la forêt, où elle avança lentement mais sûrement en rampant. Après avoir fait quelques centaines de mètres, Mimie monta le long d'un arbre et se cala sur une branche, dos contre le tronc, et prît une feuille dans les mains qu'elle se mît tranquillement à mâchouiller en profitant du beau temps. Elle resta ainsi un petit moment, avec un air insouciant et lunatique, à manger une bonne dizaine de feuilles. Mais soudain, au bout d'un moment, elle sentît un petit courant d'air lui parcourait l'échine. Elle arrêta soudainement de mâcher sa feuille, et leva la tête, avec désormais un visage devenu soudainement sérieux et hautain. Elle lâcha sombrement :

-Mimie : Tu es en retard, Jack. D'une demie-heure. Je n'aime pas attendre.m

Jack Harrison, qui s'était infiltré sur l'île, était à l'opposé du tronc, debout sur une branche, calé contre le tronc les bras croisés et avec un air impassible. Il répondît tranquillement :

-Désolé, j'ai eu un petit empêchement. M'enfin, la réunion s'est bien passé ? On a ce qu'on veut ?

-Ouaip. Archipel de Kan Ikul. Après-demain à Minuit. A ce que je vois, tu as réussi à convaincre les Légendaires de te faire confiance. Fais quand même en sorte que je ne sois pas prise dans le massacre.


Jack eut un petit ricanement sadique, ce à quoi Mimie répondît avec un petit sourire en coin tout aussi démoniaque. L'Homme-Etouraptor répondît d'une voix décontractée :

-T'inquiète. Tout se passe comme prévu pour l'instant, le plan se passe à merveille. Je ferais en sorte que tu rejoignes les Légendaires quand tout sera terminé. Je te laisse, et merci pour les infos.

Sur ces mots, Jack disparut comme il était apparu, et Mimie se remît tranquillement à manger sa feuille, avec à nouveau un air jovial et enfantin.

__________________________________


Spoiler:
Invité
Invité

Re: L'Archipel Du Dingue

le Ven 15 Juin - 23:29
Pendant ce temps, loin de l’agitation de la salle de réunion, Dolce était assise dans la chambre de Jenna. La Gijinka blonde était assise sur une chaise, et observait l’autre Gijinka, allongée dans le lit. Elle dormait. Les couvertures étaient repliées sur elle ; elle tenait son oreiller comme une peluche. Quant à la jeune Lighten, elle avait encore de légères douleurs dans son bras.
Cela faisait déjà une bonne heure qu’elle était à son chevet, les yeux rivés sur Jenna. Les souvenirs de la journée lui revenaient en tête et tournaient en boucle, fusant dans son esprit. La transformation de son amie, son aura monochrome, son discours, ses actions…
Qui était-elle, au fond ?
Elle était arrivée, un jour, comme ça, avec pour unique souvenir son prénom. Et – Dolce ne le comprenait toujours pas -, elle l’avait aussitôt recueillie sous son aile. Comme un petit qui aurait perdu sa maman et qui cherchait donc quelqu’un d’autre.
Oui, Jenna lui avait vraiment semblé être un pauvre animal sans défense. Elle l’avait prise en pitié.
En y réfléchissant, ce n’était vraiment pas son genre. Mais elle s’en foutait. Elle l’avait sous sa charge depuis le début, elle devait s’en occuper maintenant. Même si elle avait essayé de la tuer.
Comment… Avait t’elle pu faire ça ? Juste... comment ?
Elle disait être une Ange Déchue depuis le début…
Une Ange Déchue… Foutaises.
Dolce alluma une cigarette et la porta à ses lèvres, se calant dans sa chaise, les yeux au plafond. Elle n’avait pas envie de réfléchir. Mais la situation le nécessitait.


*Réfléchis, réfléchis, réfléchis…*

Elle avait passé au moins deux ans à étudier l’histoire humaine, puisqu’elle n’avait rien à faire. Les cours n’étaient pas particulièrement intéressants.
Dolce commença à parler, pour elle-même, récitant ce qu’elle avait lu dans ses livres.


« Les humains, les humains… Quels étaient les sujets qui comportaient des anges…

« La peinture ? Sûrement pas.

« Littérature… Ca pourrait expliquer si Jenna avait vécu en tant qu’humaine, ce qui est impossible. Quoique, je ne suis plus à ça près…

« Leur pauvre imagination… N’est pas assez puissante.

« Il reste… la religion. Le christianisme. Mais ça n’existe plus depuis la Grande Catastrophe… »


Dolce tira une bouffée de fumée. Posa ses pieds sur le lit de Jenna.

« Les Anges Déchus donc… Pourquoi « ange »… Le terme est tellement vieux que c’en est démodé…

« Les Anges… Ce sont dans personnes normales, pas extraordinaires ni connues mais qui répondent à tous les critères depuis la naissance, qui sont en quelque sorte les bienfaiteurs du monde…

« Et les Déchus… Ils sont attirés par le chant de la Lune… »
Les yeux de Dolce s’écarquillèrent. « Et on leur arrache les ailes… »

C-cette cicatrice… En forme de V inversé…

« Oh mon Dieu. » La Gijinka blonde se leva en un saut. « C’est de la pure mythologie. Ils n’existaient que dans les rites religieux des catholiques. Et les Déchus étaient vus comme les gardiens de la Lune, des enfers…

« … Les enfants de Satan, en somme… »

« T’as compris qui j’étais au moins ? Ils m’ont toujours appelée par des noms différents… Jenna, c’est juste un con de surnom, tout choupi, tout mignon… La fille de Satan, la Nouvelle Lune… »

« Putain… »
Dolce posa une main sur son visage. « C’est quoi ce bordel… ? Ca dépasse toute logique…

« Haha, on se croirait dans un film. Une situation impossible, et tout concorde.

« Tout… »
La Gijinka reporta son regard sur Jenna, lançant sa cigarette par la fenêtre ouverte. « Sauf cette lubie de devoir tuer pour obtenir de la puissance… Ca, pour le coup, c’est vraiment pas banal…

*Je n’ai aucune magie en moi, mais je n’ai pas à tuer pour en obtenir… De toutes les manières, elle s’échappe par de toutes petites particules résiduelles lorsque son porteur meurt… Ce n’est largement pas suffisant...*

Dolce poussa un profond soupir, et posa sa main dans les cheveux bruns de Jenna, effleurant de la paume sa chevelure.

« Pourquoi tu t’en es prise à moi, hein ? Pourquoi pas Mary ou Elena ? Ou n’importe qui d’autre ? J’étais dans ton chemin, c’est ça ?

« Oh, j’ai bien trop de questions à te poser… Mais tu ne répondrais à aucune d’elle parce que tu ne saurais pas toi-même, je le sais déjà… »


Dolce descendit de sa chaise, à genoux devant le lit de Jenna, ses bras croisés sur le matelas. Le visage serein de Jenna… Il n’inspirait même pas une once de violence.
Pourtant, c’était la même personne qui avait torturé l’immortelle Sakura, qui lui avait brisé le bras et qui l’enserrait à s’étouffer dans ses chaînes noires.
Qui… Juste, qui était-elle ? Même Nelly hésitait sur sa nature…


« Si seulement j’avais un seul moyen pour entrer dans tes pensées, dans ta tête…

« … Oh, bien sûr que j’en ai un. »


La Gijinka-Voltali se releva, s’assit à côté de la jeune fille endormie. Lentement, elle se pencha, posa son front sur celui de l’autre. Puis elle glissa sa main dans son dos, posant l bout de ses doigts sur la cicatrice. La jeune femme-Magirêve s’agita, couinant comme un chiot pendant quelques secondes.

*C’est parti… Oh, excuse-moi pour ça Jenna…*

Sa conscience découla dans l’esprit de Jenna. Le corps inanimé de la Gijinka blonde s’effondra sur celle de l’endormie.

_____________________________________________________________________________

Dolce ouvrit les yeux, papillonnant des paupières pour garder pied. Elle bougea chaque partie de son corps, pour vérifier que sa conscience lui avait bien créée une enveloppe virtuelle. Puis, elle se leva.
Elle observa les lieux, tournant en rond sur elle-même. Une immense bibliothèque ronde. Des livres, partout. Dolce se sentait comme dans la bibliothèque de Nelly. Mais celle-ci… Semblait s’étendre à l’infini. Elle ne voyait même pas le plafond.
Elle posa les poings sur les hanches. C’était inattendu. Elle s’attendait plus à une pièce blanche où elle allait se faire torturer à mort par la présence folle à lier à l’intérieur de Jenna. Enfin, c’est vrai que Jenna avait développé un goût prononcé pour la lecture.
Ainsi que le chocolat.
La Gijinka blonde fit quelques pas dans cet endroit. Elle avait terriblement l’impression de violer la conscience de son amie par sa simple présence. Mais elle devait savoir. Quelque chose lui disait que son amie était en danger. Et l’intuition féminine était toujours la meilleure.
Dolce s’approcha de la première rangée de livres qui s’offrait à elle. Elle frôla la tranche de chacun. Le plus étonnant était qu’il n’y avait aucun titre. Ils étaient tous identiques, sans aucun titre sur la tranche. Même couleur, même taille, même apparence vieillotte.


*Ok, donc là, je suis dans les souvenirs de Jenna que sa propre magie a converti en bibliothèque pour faciliter. Je suis sûre que ce n’est pas du tout ça, mais tant pis on va dire…*

Elle hésita un long moment. Devait-elle prendre un livre ou non ? Si elle froissait ou déchirait une page par erreur, Jenna perdrait un souvenir…

*Enfin, vu le nombre de souvenirs qu’elle possède, je pense qu’elle pourrait faire avec…

*Sérieusement, comment a t'elle fait pour accumuler autant de choses… Alors qu’elle est amnésique… ?

*J’espère juste que ce n’est pas une couverture…

Le cœur de Dolce se serra violemment, d’un seul coup.
Non, elle ne devait pas penser à ça. Cela lui faisait trop mal.
Pour se changer les idées, elle prit le premier livre qui venait à portée de main, sans craindre une quelconque représailles. La situation était déjà suffisamment stressante pour le moment, bien qu’elle gardait encore son calme.
Elle l’ouvrit.


« … Oh. »

Les pages étaient parfaitement blanches. Rien. Pas la moindre tâche d’une quelconque encre.
Elle le remit à sa place, et en saisit un autre.
Même topo.


*Qu’est-ce que… On m’interdit de les lire ?!

« Pourquoi ?! » Elle se retourna brusquement, brandissant le livre vide. « Pourquoi tu m’interdis de lire dans sa tête ?

« T’es qui au juste ?! Un parasite ? Pourquoi tu voles son corps ?

« REPONDS ! »
Elle avait littéralement hurlé le dernier mot. Elle ne savait pas si elle obtiendrait une réponse, mais elle se sentait soudain sur les nerfs.

Un pur silence. Rien, rien du tout.


« Pfff. T’as peur de moi ? Que veux-tu que je fasses ? Je suis sur ton territoire ! Je suis en infériorité par rapport à toi !

« Ceci dit, la seule chose que- »


Dolce ne finit jamais sa phrase. Le livre qu’elle tenait en main avait fait quelque chose. Une page s’était arrachée et avait plané au loin. La jeune femme aperçut une inscription sur la feuille, alors, elle jeta le livre et s’élança.
Ses doigts se refermèrent sur la feuille, froissant légèrement le papier fragile.
Elle l’amena devant son visage.
Puis la déchira.


« TU TE MOQUES DE MOI, EN PLUS ?! » éructa la Gijinka à la présence qu’elle ressentait sans pouvoir la voir. « TU ARRACHES UNE PAGE VIDE DE SES SOUVENIRS ! »

« Mes souvenirs. »


Dolce tressauta. Son expression enragée disparut, se changeant à la vitesse de l’éclair en un regard apeuré.
Pourquoi avait-elle peur ?
Elle fit volte-face.
Se trouvant soudain avec la même Jenna qu’elle avait vu plus tôt. Pas la jeune endormie, non, l’Ange Déchue, avec ses yeux et sa bouche saignants comme une plaie ouverte.


« … Ok. Là, je ne m’y attendais pas. »

« Oh, je ne te fais pas aussi peur apparemment. C’est déjà ça. La surprise teint tes jolis traits… »

« Je viens de te le d- »


Dolce recula d’un pas, interrompue une seconde fois en moins d’une minute par Jenna. Celle-ci venait de saisir le visage de Dolce entre ses mains, approchant le sien.

« H-hé, qu’est-ce que tu fais, putain ?! »

« Serais-tu vierge ? »

« Mais… »
Les joues de Dolce se couvrirent d’une légère teinte rose. « Ca te regarde pas ! »

« Je suppose que tu l’es, alors ? »

« F-ferme la ! »

« C’est vrai que tu n’es jamais allée plus loin avec Denka… »
Jenna, si c’était vraiment elle, parlait avec une voix langoureuse. « Même pas le moindre baiser… »

« Ta gueule ! »

« Aaww, j’aime ce caractère ♥ »

« A-arrête… »

« Pourquoi ? ♥ »

« T-tu as volé son corps, tu l’as exterminée, tu- oh… »


Le cœur de Dolce rata un battement. Peut-être même deux. Si toutefois, elle en avait vraiment un.
Une seconde copie de Jenna venait d’apparaître. Totalement identique à la première, sans cette expression terrible sur le visage et les sillons ensanglantés.


« D-Dolce… Qu’est-ce… Va t-en… »

La première Jenna saisit les cheveux bruns de l’autre, à pleine main et la souleva à quelques centimètres du sol. L’autre geignit, les paupières closes. Elle rapprocha leurs visages, puis tourna la tête vers Dolce.

« C’est troublant ? »

Dolce avala sa salive, le regard volant entre les deux jeunes femmes. Elle avait totalement cessé de réfléchir. Juste son instinct, et son faux cœur qui battait la chamade.

« Qui… Qui es-tu ? »

« Jenna Fox. Première du nom. »

« Pourquoi… Tu as pris son corps ? »

« Oh, une seule question à la fois, mon chou ♥ »

« Réponds. »

« Rabat-joie. »
‘Jenna’ tira la langue. L’autre Jenna disparut en poussière. Dolce ne fit rien, regardant du coin de l’œil la poussière dorée tomber au sol. Elle savait que c’était une image que l’autre avait créée.
… Minute.


*Oh non, oh noooon…*

Elle tomba à genoux, les yeux vides, les lèvres entrouvertes. ‘Jenna’ haussa les sourcils, les poings sur les hanches.

« Eh bien ? »

« Ce n’est pas toi… Qui a volé son corps… »

« Ah, bah voilà ! Quand tu veux ! ♥ »

« Son amnésie est réelle… Puisque c’est une fausse Jenna. Toi, tu es la véritable possesseur de cette enveloppe. Et c’est cette femme qui… »

« Tu comprends vite, ma foi ♥ »

« Pourquoi tu te comportes aussi… gentiment avec moi ? »


Jenna resta silencieuse. Son regard se glaça. Dolce déglutit une nouvelle fois, puis reprit, la voix plus calme, plus rassurante, même si elle se sentait effrayée.

« Pourrais-tu… m’expliquer ? »


La réponse de Jenna fut directe. « Non. »

« Pourquoi ? »

« Je n’ai aucun souvenir. Cette bibliothèque est vide. Les seuls souvenirs que j’aie sont ceux que j’ai exposé devant cette Sakura, de la Confrérie de l’Oméga, et ceux qu’elle a récupéré pendant ses visions. Je n’ai rempli qu’un livre, en somme. »

« Il y en a des millions… »

« Là est le problème. Enfin…

« Il y a un second livre rempli… Le journal de ma duplicata. »

« C’est une blague ? »
Dolce s’étrangla à moitié. « Son journal ? »

« Il y a une partie… »
Jenna se fit soudain plus mystérieuse. « Une partie qui devrait t’intéresser. »

Jenna tendit la main devant elle. Le journal violet se matérialisa dans sa main. Puis s’ouvrit.
Dolce ouvrit grand les yeux, et posa ses deux mains sur sa bouche, choquée. Silencieuse.
Jenna hocha imperceptiblement la tête, l’air grave.


« Et c’est comme ça pour toutes les pages. »

Dolce n’osait pas croire ses yeux. Sur les deux pages entières était inscrit une suite ininterrompue de mots.
‘I love her’
Dolce recula de quelques pas
.

« ‘I love her’. I. Love. Her ! »

« Tu veux que je te fasse la traduction, peut-être ? »
lança l’Ange sur un ton narquois.

« Mais… Alors… Tu… Je… Oh mon Dieu… » Dolce était totalement désemparée. Elle ne s’était jamais sentie aussi désespérée.

Elle recula encore. Qu’est-ce que c’était que ce bordel ? Jenna l’aimait ?!
Elle ferma d’un seul coup les yeux, rompant le pont entre leurs esprits.

_____________________________________________________________________________

Dolce se leva d’un bond.
Observant la Jenna endormie d’un air terrifié.
Elle l’aimait ! Elle était amoureuse d’elle !
Et elle n’avait rien vu !

Stupide Dolce ! Voilà l’élément qui lui manquait !
Les sentiments !
Jenna ne l’avait pas tuée, puisqu’elle partageait leurs sentiments donc…
Elle se frappa le front de sa paume. Elle n’avait pas encore tout résolu, mais elle sentait que ça n’allait pas tarder.
Quelque chose de plus sombre la préoccupait. Quelque chose de vraiment important.
Elle essuya une unique larme coulant de son œil tandis qu’elle sortait de la chambre.
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2935
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel Du Dingue

le Sam 16 Juin - 0:06
La pluie continuait de tomber, doucement, sur l'Archipel du Dingue. Une pluie fine et calme, incomparable à celle de l'archipel aquatique qui était violente.
L'eau présente dans les flaques commença à s'élever doucement dans les airs, puis à se rassembler pour former une silhouette. La silhouette commença peu à peu prendre forme, pour révéler le corps de Kyogre. La jeune fille au regard impassible poussa un léger soupir, puis elle fixa le manoir.

*Bon. Je suppose que j'me suis pas trompée. J'ai du donner un prétexte stupide à Arceus et à l'idiot en rouge pour que je puisse partir...*

Kyogre marcha à pas lent vers le manoir, puis elle fixa la porte. Elle hésita un moment, puis elle toqua. La jeune Légendaire attendit quelques instants, puis la double porte s'ouvrit, dévoilant un beau salon richement décorer. Un jeune homme Noctali avait ouvert.

Kuraï : ... Je vous aurais pas déjà vu ?

Kyogre haussa un sourcil. Ils étaient peut-être assez bien informés pour connaitre son visage, après tout.

-J'ai... J'aurais besoin de parler avec les haut gradés... Dit-elle finalement.

-------------------------------------------

Quelques minutes après, Nelly , Eldor, Elena, Joey et les sous-Grand Chefs étaient tous réunis. Les gradés moins puissant tels que les chefs ou les sous-chef étaient absent.

Eldor : Mais... Qu'est-ce que vous foutez ici ?

La jolie Gijinka puis une profonde inspiration, puis elle déclara :

-Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Arceus est devenu dingue, il confie le pouvoir à n'importe qui, et tous les Légendaires sont animés par des sentiments de vengeance à cause de ce qui s'est passé il y a 900 ans. C'est d'une stupidité incroyable.

Elle prit une légère pause, regardant chaque personne présente.

-J'ai un intérêt à défendre, quelque chose à faire. Et pour ça, j'ai besoin de changer de camp.

Tout en se disant que c'était peine perdu, la Légendaire demanda malgré tout :

-Vous auriez quelque chose contre ?

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1875
Age : 24

Re: L'Archipel Du Dingue

le Sam 16 Juin - 0:21
Mary regarda Kyogre d'un air sévère, les bras croisés. Quelque chose clochait. Mais elle ne voyait pas quoi. Océane, elle arborait un grand sourire, les mains dans le dos. Elle pensa en fixant tranquillement la Légendaire.

*Chaque action a des conséquences que nous devons assumer un jour ou l'autre...*

Elle resta muette un instant, et lâcha finalement :

-Bien sûr ! On aime recruter ! On a déjà ramener un pingouin de la bataille d'avant, on est plus à ça près ! Je veut juste savoir une chose... Ton objectif vaut-il vraiment une trahison aussi dangereuse ? ♪

__________________________________


Spoiler:
avatar
Joey Kirks
Capitaine du Space Mountain
Messages : 2935
Age : 21
Emploi/loisirs : Enquêter et RP
Humeur : Fatiguéééé

Re: L'Archipel Du Dingue

le Sam 16 Juin - 0:30
La jeune femme resta silencieuse, réfléchissant à la question d'Océane. Elle frôla doucement les runes rouge sur son kimono, puis son regard se fît beaucoup plus dur et plus froid.

*
Pourquoi je réfléchi à cette question... La réponse me semble pourtant évidente.*
-Bien sur. La mort de tous mes anciens camarades Légendaires ne serait rien si cela peut m'aider à réaliser mon but.

Nelly s'approcha de Kyogre. Elle sortit un petit appareil gris,long et fin. Elle le pointa vers la Légendaire et appuya sur un bouton, faisant apparaitre une légère lumière bleue accompagné d'un bruit aigu.

-Elle n'a aucun mouchard sur elle... Je ne pense pas qu'elle puisse être une espionne... Une recrue ne peut que être une bonne chose... Personne ne semble vouloir s'y opposer...

La femme Arbok eu un léger sourire en coin.

-Bienvenue chez nous...

__________________________________

avatar
Annie Panda
Mafieux Holonien
Messages : 1875
Age : 24

Re: L'Archipel Du Dingue

le Sam 16 Juin - 12:54
Mary, en voyant que l'affaire était bouclée, félicita vaguement Kyogre et quitta la pièce, visiblement peu intéressée par cette histoire. Avançant dans le couloir, elle croisa Mimie assise sur un fauteuil en train de manger tranquillement une feuille. La petite fille Chenipan s'adressa alors à Mary en mâchouillant :

-Mimie : Mary ! Crunch-crunch... Vous faiziez quoi ? Il z'est pazzé quelque chose ? Crunch-crunch...

-Mary : Pff, nan, rien d'intéressant, il y a juste une dénommée Kyogre qui a trahie les Légendaires et décidé de nous rejoindre. Un de plus, dira-t-on...


Sur ces mots, et sans faire plus attention à la petite Mimie, la femme Dracaufeu continua son chemin dans le couloir, Mimie la fixant d'un air sombre tout en mâchouillant sa feuille, avant de lâcher sombrement :

-Effectivement, rien d'intéressant...

__________________________________


Spoiler:
Contenu sponsorisé

Re: L'Archipel Du Dingue

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum